Histoire de l'Église
    Note au sujet des sources
    Notes de bas de page
    Theme

    « Note au sujet des sources », Les saints : Histoire de l’Église de Jésus-Christ dans les derniers jours, tome 2, Aucune main impie, 1846-1893 (2020)

    « Note au sujet des sources », Les saints, tome 2

    Note au sujet des sources

    Cet ouvrage est un récit non fictif fondé sur des centaines de sources historiques. Nous avons pris le plus grand soin à veiller à son exactitude. L’histoire de l’Église entre 1846 et 1893 est remarquablement bien documentée grâce à des sources allant de la correspondance personnelle au journal intime, du rapport de presse aux archives institutionnelles telles que les comptes rendus de réunions. Néanmoins, le lecteur ne doit pas penser que l’histoire présentée ici est parfaite ou complète. Les récits du passé et notre aptitude à les interpréter dans le présent sont limités.

    Toutes les sources de connaissance historique présentent des lacunes, des ambiguïtés et des partis pris. Souvent, elles n’évoquent que le point de vue de leur auteur. Par conséquent, les témoins d’un même événement ont un vécu et un souvenir différents et leurs divers points de vue donnent lieu à des manières diverses d’interpréter l’histoire. La difficulté pour l’historien consiste à réunir les points de vue connus et à parvenir à une compréhension correcte du passé par une analyse et une interprétation minutieuses.

    Les saints est un récit véridique de l’histoire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, fondé sur ce que nous savons et comprenons aujourd’hui d’après les documents historiques existants. Ce n’est pas le seul récit possible de l’histoire sacrée de l’Église mais les érudits qui ont fait les recherches, écrit et édité cet ouvrage connaissent bien les sources historiques, les ont utilisées avec soin et les ont documentées dans les notes de fin de document et dans la liste des sources citées. Le lecteur est invité à évaluer lui-même les sources dont beaucoup ont été numérisées et reliées aux notes de fin de document. Il est probable que la découverte d’autres sources ou de nouvelles lectures de sources existantes donneront lieu, avec le temps, à d’autres significations, interprétations ou points de vue possibles.

    La narration dans Les saints est fondée sur des sources primaires et secondaires. Les sources primaires contiennent des renseignements sur les événements rapportés par les personnes qui en ont été les témoins. Certaines sources primaires, comme les lettres, les journaux personnels et les comptes rendus de discours, ont été écrites au moment des événements qu’elles décrivent. Ces sources contemporaines reflètent ce que les personnes pensaient, éprouvaient et faisaient à ce moment-là, révélant la manière dont le passé était interprété lorsqu’il était du présent. D’autres sources primaires, comme les autobiographies, ont été écrites après les faits. Ces sources évocatrices révèlent le sens qu’a fini par lui donner l’auteur, les rendant souvent meilleures que les sources contemporaines pour reconnaître l’importance des événements passés. Cependant, du fait qu’elles sont fondées sur le souvenir, les sources évocatrices peuvent contenir des erreurs et peuvent être influencées par la compréhension et les croyances ultérieures de l’auteur.

    Les sources historiques secondaires contiennent des renseignements fournis par des personnes qui n’ont pas été témoins des événements. Parmi ces sources, on peut mentionner les histoires familiales et les ouvrages académiques ultérieurs. De nombreuses sources de ce genre se sont révélées précieuses pour le contexte et l’interprétation plus larges qu’elles ont fournis, et cet ouvrage en est bénéficiaire.

    Chaque source de Les saints a été évaluée pour sa crédibilité et chaque phrase a été vérifiée plusieurs fois pour en assurer la cohérence avec les sources. Les répliques dans les dialogues et les autres citations sont directement issues de sources historiques. Dans l’édition anglaise, l’orthographe, les majuscules et la ponctuation ont été quelque peu modernisées par souci de clarté. Dans certains cas, des modifications importantes, comme le passage de l’emploi du temps passé au temps présent ou la normalisation de la grammaire, ont été apportées aux citations pour en faciliter la lecture . Le choix des sources et de la manière d’en faire usage a été fait par une équipe d’historiens, d’écrivains et de réviseurs qui ont pris leurs décisions par rapport à l’intégrité historique et la qualité littéraire.

    Certaines sources antagonistes ont été utilisées pour rédiger ce livre et sont citées dans les notes. Elles servent principalement à décrire l’opposition à l’Église pendant le dix-neuvième siècle. Bien qu’essentiellement hostiles à l’Église, ces documents contiennent parfois des détails qui ne figurent nulle part ailleurs. Certains de ces détails ont été utilisés lorsque d’autres documents en confirmaient l’exactitude générale. Les faits contenus dans ces documents antagonistes ont été utilisés sans adopter leur interprétation hostile.

    Récit historique rédigé pour le grand public, cet ouvrage présente l’histoire de l’Église dans un format cohérent et accessible. Tout en s’inspirant des techniques narratives populaires, il ne va pas au-delà des renseignements trouvés dans les sources historiques. Lorsque le texte inclut des détails mineurs tels qu’une expression du visage ou un renseignement météorologique, c’est parce que ces détails se trouvent dans le récit historique ou peuvent en être raisonnablement déduits.

    Pour que le récit reste lisible, l’ouvrage traite rarement dans le texte lui-même des problèmes d’historicité. On trouvera ces débats sur les sources dans les traitements par sujet sur le site saints.ChurchofJesusChrist.org. Le lecteur est invité à les consulter pendant qu’il étudie l’histoire de l’Église.