Écritures
Jérémie 13


Chapitre 13

Israël et Juda deviendront semblables à une ceinture abimée et moisie. Le peuple est appelé au repentir. Juda sera emmené captif et dispersé comme la paille.

1 Ainsi m’a parlé l’Éternel : Va, achète-toi une ceinture de lin, et mets-la sur tes reins ; mais ne la trempe pas dans l’eau.

2 J’achetai la ceinture, selon la parole de l’Éternel, et je la mis sur mes reins.

3 La parole de l’Éternel me fut adressée une seconde fois, en ces mots :

4 Prends la ceinture que tu as achetée et qui est sur tes reins ; lève-toi, va vers l’Euphrate et là, cache-la dans la fente d’un rocher.

5 J’allai et je la cachai près de l’Euphrate, comme l’Éternel me l’avait ordonné.

6 Plusieurs jours après, l’Éternel me dit : Lève-toi, va vers l’Euphrate et là, prends la ceinture que je t’avais ordonné d’y cacher.

7 J’allai vers l’Euphrate, je fouillai, et je pris la ceinture à l’endroit où je l’avais cachée ; mais voici, la ceinture était abimée, elle n’était plus bonne à rien.

8 La parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots :

9 Ainsi parle l’Éternel, C’est ainsi que je détruirai l’orgueil de Juda Et l’orgueil immense de Jérusalem.

10 Ce méchant peuple, qui refuse d’écouter mes paroles, Qui suit les penchants de son cœur, Et qui va après d’autres dieux Pour les servir et se prosterner devant eux, Qu’il devienne comme cette ceinture Qui n’est plus bonne à rien !

11 Car, comme on attache la ceinture aux reins d’un homme, Ainsi je m’étais attaché toute la maison d’Israël Et toute la maison de Juda, dit l’Éternel, Afin qu’elles soient mon peuple, Mon nom, ma louange et ma gloire. Mais ils ne m’ont pas écouté.

12 Tu leur diras cette parole, Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël : Tous les vases seront remplis de vin. Et ils te diront : Ne savons-nous pas Que tous les vases seront remplis de vin ?

13 Alors dis-leur, Ainsi parle l’Éternel : Voici, je remplirai tous les habitants de ce pays, Les rois qui sont assis sur le trône de David, Les prêtres, les prophètes et tous les habitants de Jérusalem, Je les remplirai d’ivresse.

14 Je les briserai les uns contre les autres, Les pères et les fils ensemble, dit l’Éternel ; Je n’épargnerai pas, je n’aurai pas de pitié, pas de miséricorde, Rien ne m’empêchera de les détruire.

15 Écoutez et prêtez l’oreille ! Ne soyez pas orgueilleux ! Car l’Éternel parle.

16 Rendez gloire à l’Éternel, votre Dieu, Avant qu’il fasse venir les ténèbres, Avant que vos pieds se heurtent contre les montagnes de la nuit ; Vous attendrez la lumière Et il la changera en ombre de la mort, Il la réduira en obscurité profonde.

17 Si vous n’écoutez pas, Je pleurerai en secret à cause de votre orgueil ; Mes yeux fondront en larmes Parce que le troupeau de l’Éternel sera emmené captif.

18 Dis au roi et à la reine : Asseyez-vous à terre ! Car il est tombé de vos têtes, Le diadème qui vous servait d’ornement.

19 Les villes du sud sont fermées, Il n’y a personne pour ouvrir ; Tout Juda est emmené captif, Il est emmené tout entier captif.

20 Lève tes yeux et regarde Ceux qui viennent du nord. Où est le troupeau qui t’avait été donné, Le troupeau qui faisait ta gloire ?

21 Que diras-tu quand il te punira ? C’est toi-même qui leur as appris à te traiter en maîtres. Les douleurs ne te saisiront-elles pas, Comme elles saisissent une femme qui accouche ?

22 Si tu dis en ton cœur : Pourquoi cela m’arrive-t-il ? C’est à cause de la multitude de tes iniquités Que les pans de tes habits sont relevés Et que tes talons sont violemment mis à nu.

23 Un Éthiopien peut-il changer sa peau, Et un léopard ses taches ? De même, pourriez-vous faire le bien, Vous qui êtes habitués à faire le mal ?

24 Je les disperserai, comme la paille emportée Par le vent du désert.

25 Voilà ton sort, la part que je te mesure, Dit l’Éternel, Parce que tu m’as oublié Et que tu as mis ta confiance dans le mensonge.

26 Je relèverai tes pans jusque sur ton visage Afin qu’on voie ta honte.

27 J’ai vu tes adultères et tes hennissements, Tes criminelles prostitutions sur les collines et dans les champs, J’ai vu tes abominations. Malheur à toi, Jérusalem ! Jusques à quand tarderas-tu à te purifier ?