Personnes et familles
1er – 7 novembre. Doctrine et Alliances 125-128 : «Une voix d’allégresse pour les vivants et les morts»

« 1er – 7 novembre. Doctrine et Alliances 125-128 : ‘Une voix d’allégresse pour les vivants et les morts’ », Viens et suis-moi – Pour les personnes et les familles : Doctrine et Alliances 2021, 2020

« 1er – 7 novembre. Doctrine et Alliances 125-128 », Viens et suis-moi – Pour les personnes et les familles : 2021

Nous avec eux et eux avec nous, tableau de Caitlin Connolly

1er – 7 novembre

Doctrine et Alliances 125-128

« Une voix d’allégresse pour les vivants et les morts »

Pensez à noter vos sentiments pendant que vous étudiez Doctrine et Alliances 125-128 pour que vous puissiez y réfléchir et en parler avec les autres.

Notez vos impressions

En août 1840, Joseph, le prophète, fit un discours aux obsèques de son ami Seymour Brunson. Jane Neyman, endeuillée, l’écoutait. Son fils adolescent, Cyrus, était aussi décédé récemment. Son chagrin était amplifié par le fait que Cyrus n’avait jamais été baptisé. Jane s’inquiétait des conséquences que cela aurait pour son âme éternelle. Joseph savait ce qu’elle ressentait ; il s’était posé les mêmes questions au sujet de son frère bien-aimé, Alvin, qui était aussi mort avant d’être baptisé. Le prophète décida donc de dire à Jane, et à toutes les personnes assistant aux obsèques, ce que le Seigneur lui avait révélé au sujet des personnes décédées sans recevoir les ordonnances de l’Évangile, et ce qu’il nous est possible de faire pour les aider.

La doctrine du baptême pour les morts ravit les saints ; leurs pensées se tournèrent immédiatement vers leurs parents, grands-parents et autres membres de leur famille décédés. Il y avait désormais de l’espoir pour eux ! Joseph partageait leur joie et il employa un langage joyeux et plein d’enthousiasme pour exprimer ce que le Seigneur lui avait enseigné concernant le salut des morts : « Que les montagnes poussent des cris de joie, et vous toutes, vallées, faites retentir votre voix ; et vous toutes, mers et terres, racontez les prodiges de votre Roi éternel ! »(Doctrine et Alliances 128:23).

Voir Les saints, tome 1, p. 439-452 ; « Lettres sur le baptême pour les morts », Révélations dans leur contexte, history.ChurchofJesusChrist.org.

Idées pour l’étude personnelle des Écritures

Doctrine et Alliances 126

Le Seigneur veut que je prenne soin de ma famille.

Après son retour de la dernière de ses missions en Angleterre, Brigham Young reçut un autre appel important du Seigneur : celui de « prendre […] spécialement soin de [sa] famille » (verset 3), qui avait souffert en son absence. Pendant que vous méditez sur la façon dont cette recommandation et d’autres contenues dans la section 126 s’appliquent à vous, réfléchissez à ces paroles de Bonnie L. Oscarson, ancienne présidente générale des Jeunes Filles :

« Rappelez-vous que certains des besoins les plus importants se trouvent peut-être juste sous vos yeux. Commencez par servir chez vous et dans votre famille. Ce sont les relations qui peuvent être éternelles. Même, et peut-être particulièrement, si votre situation familiale n’est pas parfaite, vous pouvez trouver des moyens de servir, d’édifier et de fortifier. Commencez là où vous êtes, aimez les membres de votre famille tels qu’ils sont et préparez-vous en vue de la famille que vous souhaitez avoir un jour » (« Les besoins sous nos yeux », Le Liahona, novembre 2017, p. 27).

Voir aussi « Prends spécialement soin de ta famille », Révélations dans leur contexte, history.ChurchofJesusChrist.org.

Doctrine et Alliances 127:2-4

Le Seigneur connaît mes joies et mes peines.

En août 1842, de fausses accusations et la menace d’une arrestation avaient de nouveau contraint Joseph Smith à se cacher. Pourtant, les paroles qu’il écrivit aux saints pendant ce temps (aujourd’hui Doctrine et Alliances 127) sont pleines d’optimisme et de joie. Qu’est-ce que les versets 2-4 vous apprennent sur Dieu ? Sur la façon dont vous ferez face aux épreuves personnelles ?

Notez de quelle façon le Seigneur vous soutient quand vous êtes en « eau profonde ».

Doctrine et Alliances 127:5-8 ; 128:1-8

« Tout ce que vous enregistrerez sur la terre sera enregistré dans les cieux. »

Pendant que vous lisez Doctrine et Alliances 127:5-8 ; 128:1-8, cherchez les raisons pour lesquelles le Seigneur a donné à Joseph Smith des instructions aussi précises concernant l’enregistrement des baptêmes pour les morts. Qu’est-ce que cela vous apprend sur le Seigneur et son œuvre ?

Accomplir des ordonnances au temple pour nos ancêtres lie notre cœur à eux.

Doctrine et Alliances 128:5-25

Le salut de mes ancêtres est essentiel à mon salut.

Ce que Dieu a révélé par l’intermédiaire de Joseph Smith explique clairement pourquoi nos ancêtres qui n’ont pas été baptisés dans cette vie ont besoin de notre aide pour être sauvés. Mais, à votre avis, pourquoi le salut de nos ancêtres est-il « nécessaire et essentiel à notre salut » ? (voir Doctrine et Alliances 128:15-18 ; italiques ajoutés).

Le verset 5 enseigne que l’ordonnance des baptêmes pour les morts fut « préparée avant la fondation du monde ». Qu’est-ce que cette vérité vous apprend sur Dieu et son plan ? Qu’est-ce que le message de Henry B. Eyring intitulé « Rassembler la famille de Dieu » ajoute à votre compréhension ? (Le Liahona, mai 2017, p. 19-22).

Joseph Smith emploie des expressions telles que « pouvoir de […] lier », « chaînon » et « union […] parfait[e] » quand il enseigne au sujet des ordonnances de la prêtrise et du baptême pour les morts. Cherchez ces expressions et d’autres semblables tandis que vous lisez Doctrine et Alliances 128:5-25. Quelles sont les choses qui peuvent être liées entre elles grâce à Jésus-Christ et aux ordonnances de la prêtrise pour les morts ? Pourquoi « hardie » est-il un bon mot pour décrire la doctrine du salut pour les morts ? (voir les versets 9-11).

Qu’est-ce qui vous frappe dans les paroles de Joseph Smith dans les versets 19-25 ? Quel effet ces versets ont-ils sur vos sentiments à l’égard du service au temple pour vos ancêtres ? à l’égard de Jésus-Christ ? Que vous sentez-vous poussé à faire ? (voir FamilySearch.org/discovery pour trouver des idées).

Voir aussi 1 Corinthiens 15:29 ; Dale G. Renlund, « Œuvre de l’histoire familiale et du temple : scellement et guérison », Le Liahona, mai 2018, p. 46-49 ; « Un sacrifice de temps » et « Leur cœur est entrelacé avec le vôtre », vidéos, ChurchofJesusChrist.org.

Idées pour l’étude des Écritures en famille et la soirée au foyer

Doctrine et Alliances 126.

La lecture de cette recommandation faite à Brigham Young poussera votre famille à parler des moyens de passer plus de temps à prendre « spécialement soin » (verset 3) les uns des autres.

Doctrine et Alliances 128:15-18.

Quelles sont les bénédictions qui sauvent et perfectionnent l’œuvre de l’histoire familiale ? Vous trouverez des idées dans la vidéo « Les bénédictions promises de l’œuvre de l’histoire familiale » (ChurchofJesusChrist.org) ou dans un chant sur l’œuvre de l’histoire familiale, par exemple « Ma généalogie » (Chants pour les enfants, p. 100).

Doctrine et Alliances 128:18.

Faites une chaîne de papier avec le nom des membres de votre famille et celui de vos ancêtres (un nom par chaînon) pour montrer comment l’œuvre de l’histoire familiale et du temple crée un « chaînon » qui nous rattache à nos ancêtres. Faites des recherches sur FamilySearch.org pour trouver d’autres membres de votre famille et voir jusqu’où votre chaîne peut s’allonger.

Doctrine et Alliances 128:19-23.

Invitez les membres de votre famille à étudier ces versets à la recherche de mots qui montrent l’enthousiasme de Joseph Smith à l’égard de l’Évangile de Jésus-Christ et du salut des morts. Invitez les membres de votre famille à parler d’expériences qui leur ont aussi apporté de l’enthousiasme pour cette œuvre, ou cherchez ensemble des expériences de ce genre sur FamilySearch.org/discovery.

Vous trouverez d’autres idées pour instruire les enfants dans le canevas de cette semaine de Viens et suis-moi – Pour la Primaire.

Chant suggéré : « Ma généalogie », Chants pour les enfants, p. 100.

Voix du Rétablissement

Le baptême pour les morts, « un sujet nouveau et glorieux »

Ce croquis montre les fonts baptismaux du temple de Nauvoo reposant sur douze bœufs.

Phebe et Wilford Woodruff

Phebe Woodruff vivait près de Nauvoo quand Joseph Smith commença à enseigner la doctrine du baptême pour les morts. Elle écrivit à ce sujet à son mari, Wilford, qui était alors en mission en Angleterre :

« Frère Joseph […] a appris par la révélation que les membres de cette Église peuvent se faire baptiser pour n’importe lequel des membres de leur parenté qui sont décédés et n’ont pas eu la bénédiction d’entendre l’Évangile, que ce soit leurs enfants, leurs parents, leurs frères ou sœurs, leurs grands-parents, leurs oncles et tantes. […] Dès qu’ils sont baptisés pour leurs amis, ceux-ci sont libérés de prison et ils peuvent les réclamer dans la résurrection et les faire entrer dans le royaume céleste. Cette doctrine est reçue cordialement par l’Église et ils s’avancent en foules ; certains se font baptiser jusqu’à seize fois […] dans la même journée1. »

Parlant de ce principe, Wilford Woodruff dit plus tard : « Dès que j’en entendis parler, mon cœur bondit de joie. […] Je me suis avancé et je me suis fait baptiser pour toutes les personnes de ma parenté décédée à qui j’ai pu penser. […] J’avais envie de m’exclamer alléluia lorsque la révélation concernant le baptême pour les morts a été donnée. […] J’ai senti que nous avions le droit de nous réjouir des bénédictions des cieux2. »

Vilate Kimball

Comme sœur Woodruff, Vilate Kimball entendit parler du baptême pour les morts pendant que son mari, Heber, qui était en train de prêcher l’Évangile, était absent. Elle lui écrivit :

« Le président Smith a présenté un sujet nouveau et glorieux […] qui a suscité une véritable renaissance dans l’Église. Il s’agit de se faire baptiser pour les morts. Paul en parle dans 1 Corinthiens, chapitre 15, verset 29. Joseph en a reçu une explication plus complète par révélation. […] Les membres de cette Église ont la possibilité de se faire baptiser pour toute leur parenté décédée avant l’avènement de cet Évangile, même pour leurs arrière-grands-parents. […] En agissant ainsi, nous les représentons et leur donnons la possibilité de se lever à la première résurrection. Il dit que l’Évangile leur sera prêché […], mais que des esprits ne peuvent pas se faire baptiser. […] Depuis que cet ordre a été prêché ici, les eaux ont été continuellement agitées. Pendant la conférence, il y avait parfois entre huit et dix anciens en train d’accomplir des baptêmes en même temps dans le fleuve. Je veux me faire baptiser pour ma mère. J’avais prévu d’attendre ton retour, mais la dernière fois que Joseph a parlé de ce sujet, il a conseillé à tout le monde de ne pas perdre de temps et de libérer leurs amis de la servitude aussi vite que possible. Je pense donc que je vais y aller cette semaine, en même temps qu’un certain nombre de nos voisins. Certains se sont déjà fait baptiser plusieurs fois. […] Ainsi, personne ne sera oublié, comme tu peux le voir. N’est-ce pas un enseignement merveilleux3 ? »

Phebe Chase

Une fois que les fonts baptismaux furent achevés dans le temple de Nauvoo, les baptêmes pour les morts y furent accomplis, plutôt que dans le fleuve. Phebe Chase, une habitante de Nauvoo, écrivit à sa mère au sujet du temple, décrivant les fonts baptismaux comme étant l’endroit où ils pouvaient se faire baptiser pour leurs morts et devenir des sauveurs sur le mont de Sion. Parlant de ces fonts, elle expliqua ensuite : « Je me suis fait baptiser pour mon cher père et pour tous mes autres amis décédés. […] À présent, je veux connaître le nom de ton père et de ta mère pour que je puisse les libérer, car je désire soulager les morts. […] Le Seigneur a de nouveau parlé et rétabli l’ordre ancien4. »

Sally Randall

En écrivant à ses amis et aux membres de sa famille au sujet du baptême pour les morts, Sally Randall évoqua le décès de son fils George :

« Oh quelle épreuve cela a été pour moi, et il semble encore que je ne peux pas me faire à l’idée qu’il en est ainsi, mais […] son père a été baptisé pour lui et comme c’est magnifique de croire et de recevoir la plénitude de l’Évangile telle qu’elle est prêchée maintenant et de pouvoir nous faire baptiser pour tous nos amis morts et de les sauver, en remontant aussi loin que nous pouvons avoir connaissance d’eux.

Envoyez-moi les prénoms de tous les membres de notre famille qui sont morts, en remontant au moins jusqu’à nos grands-pères et grand-mères. J’ai l’intention de faire ce que je peux pour sauver mes amis et je serais très heureuse si certains d’entre vous venaient m’aider, car c’est un travail ardu pour une personne seule. […] Vous penserez probablement que c’est une étrange doctrine, mais vous verrez qu’elle est vraie5. »

Les fonts baptismaux du temple d’Ogden (Utah) reposent sur le dos de douze statues représentant des bœufs.