Personnes et familles
28 septembre – 11 octobre 3 Néphi 17-19 : « Voici, ma joie est pleine »
précédent suivant

« 28 septembre – 11 octobre 3 Néphi 17-19 : ‘Voici, ma joie est pleine’ », Viens et suis-moi – Pour les personnes et les familles : Livre de Mormon 2020, 2020

« 28 septembre – 11 octobre 3 Néphi 17-19 », Viens et suis-moi – Pour les personnes et les familles : 2020

The Light of His Countenance Did Shine among Them

La lumière de son visage brilla sur eux, tableau de Gary L. Kapp

28 septembre – 11 octobre

3 Néphi 17-19

« Voici, ma joie est pleine »

Alors que les chapitres précédents se concentrent principalement sur les paroles du Sauveur, les chapitres 17-19 décrivent son ministère auprès du peuple et ses enseignements. En les lisant, que vous enseigne l’Esprit sur le Sauveur ?

Notez vos impressions

Jésus-Christ vient de passer la journée à servir dans le pays d’Abondance, à enseigner son Évangile, à donner au peuple la possibilité de voir et de sentir les marques dans son corps ressuscité et à témoigner qu’il est le Sauveur promis. Maintenant, il est temps pour lui de partir. Il doit retourner auprès de son Père et il sait que le peuple a besoin de temps pour méditer ce qu’il a enseigné. Promettant de revenir le lendemain, il renvoie la multitude chez elle. Mais personne ne s’en va. La foule ne dit pas ce qu’elle éprouve mais Jésus le devine : elle espère qu’il va « demeurer encore un peu avec elle » (3 Néphi 17:5). Il a d’autres choses importantes à faire mais l’occasion de se montrer compatissant ne se présente pas toujours au moment opportun donc il reste un peu plus longtemps avec elle. Ce qui suit est peut-être l’exemple le plus touchant de service rapporté dans les Écritures. Les personnes présentes peuvent seulement le qualifier d’indescriptible (voir 3 Néphi 17:16-17). Jésus lui-même résume ce déversement spirituel impromptu en ces simples mots : « Maintenant, voici, ma joie est pleine » (3 Néphi 17:20).

Integrated Curriculum Illustration

Idées pour l’étude personnelle des Écritures

3 Néphi 17

Le Sauveur est mon exemple parfait de service.

Nous savons qu’environ deux mille cinq cents personnes (voir 3 Néphi 17:25) sont témoins de la première visite du Christ rapportée dans 3 Néphi 11-18. Pourtant le Sauveur trouve le moyen de les servir une à une. Que nous apprend l’exemple de service du Sauveur dans ce chapitre ? À quels besoins répond-il ? Méditez comment son exemple vous aidera à servir les autres.

Behold Your Little Ones

Voyez vos petits enfants, tableau de Gary L. Kapp

3 Néphi 17:13-22 ; 18:15-25 ; 19:6-9, 15-36

Le Sauveur nous apprend à prier.

Imaginez comment ce serait d’entendre le Sauveur prier pour vous. Que dirait-il en votre faveur ? Ses enseignements et prières mentionnés dans ces chapitres vous en donneront une idée. Pendant que vous étudiez, demandez-vous comment l’exemple du Christ vous aidera à rendre vos prières plus éloquentes. Quelles bénédictions avez-vous reçues grâce à la prière ?

3 Néphi 18:1-12

Je serai rassasié spirituellement en prenant la Sainte-Cène.

Pendant que vous lisez 3 Néphi 18:1-12, demandez-vous comment le fait de prendre la Sainte-Cène vous permet d’être « rassasié » spirituellement (3 Néphi 18:3-5, 9 ; voir aussi 3 Néphi 20:1-9). Dressez par exemple une liste de questions qui incitent à la réflexion lorsque vous prenez la Sainte-Cène, telles que : « Quels sont mes sentiments à l’égard du Sauveur et de son sacrifice pour moi ? » « Comment son sacrifice influence-t-il ma vie quotidienne ? » ou « Qu’est-ce que je fais de bien en tant que disciple et dans quels domaines vais-je m’améliorer ? »

Ces paroles d’Henry B. Eyring vous aideront à réfléchir à une manière dont la Sainte-Cène vous rassasiera spirituellement : « J’espère que, tandis que vous examinerez votre vie pendant l’ordonnance de la Sainte-Cène, vos pensées ne seront pas uniquement centrées sur ce que vous avez fait de mal mais également sur ce que vous avez fait de bien, sur les moments où vous avez senti que notre Père céleste et le Sauveur étaient contents de vous. Vous pouvez même prendre un instant pendant la Sainte-Cène pour demander à Dieu de vous aider à voir ces choses. […] Lorsque je l’ai fait, j’ai reçu l’assurance de l’Esprit que, bien que je sois encore loin d’être parfait, je suis meilleur aujourd’hui que je ne l’étais hier. Et cela me donne la confiance que je peux, grâce au Sauveur, être encore meilleur demain » (« Se souvenir toujours de lui », Le Liahona, février 2018, p. 5).

3 Néphi 18:36-37 ; 19:6-22

Les disciples de Jésus-Christ recherchent le don du Saint-Esprit.

Pensez à une prière que vous avez faite récemment. Qu’est-ce que vos prières révèlent sur vos désirs les plus profonds ? Après avoir passé une journée en présence du Sauveur, la multitude prie pour ce qu’elle désire le plus : le don du Saint-Esprit (voir 3 Néphi 19:9). Pendant que vous lisez ces passages, méditez votre désir d’avoir la compagnie du Saint-Esprit. Qu’apprenez-vous sur la recherche de la compagnie du Saint-Esprit ?

Integrated Curriculum Illustration

Idées pour l’étude des Écritures en famille et la soirée familiale

Quand vous lisez les Écritures avec les membres de votre famille, l’Esprit vous aide à savoir quels principes souligner et desquels discuter pour répondre aux besoins de votre famille. Voici quelques idées.

3 Néphi 17

Pendant que vous lisez ce chapitre en famille, faites des pauses de temps en temps et invitez-la à imaginer qu’elle vit ces événements. Posez par exemple des questions telles que : « Quelles afflictions présenteriez-vous au Sauveur pour qu’il les guérisse ? » « Qu’aimeriez-vous qu’il demande en prière en votre faveur ? » ou « Quels êtres chers aimeriez-vous qu’il bénisse ? » La lecture de ce chapitre peut aussi vous pousser à prier pour les membres de votre famille, un par un, comme Jésus l’a fait.

3 Néphi 18:1-12

Que signifie être « rassasié » en prenant la Sainte-Cène et comment cela se manifeste-t-il ? Qu’est-ce que les versets 5-7 nous apprennent sur la raison pour laquelle Jésus nous a donné l’ordonnance de la Sainte-Cène ?

3 Néphi 18:17-21

Qu’est-ce que ces versets nous apprennent sur les objectifs de la prière ? Comment faire grandir la puissance spirituelle de nos prières, individuellement et en famille ?

3 Néphi 18:25 ; 19:1-3

Qu’est-ce que notre famille a vécu grâce à l’Évangile que nous souhaitons à tout notre entourage de vivre ? Comment allons-nous suivre l’exemple des personnes dans ces versets et travailler de toutes nos forces (voir 3 Néphi 19:3) pour amener des gens au Christ afin qu’eux aussi touchent et voient (voir 3 Néphi 18:25) ce que nous avons trouvé dans l’Évangile ?

Vous trouverez d’autres idées pour instruire les enfants dans le canevas de cette semaine dans Viens et suis-moi – Pour la Primaire.

Améliorer notre étude personnelle

Laissez l’Esprit guider votre étude. Le Saint-Esprit vous guidera vers ce que vous devez apprendre chaque jour. Soyez attentif à ses murmures même s’ils vous suggèrent de lire un autre sujet ou d’étudier d’une façon différente de celle dont vous avez l’habitude. Par exemple, en lisant 3 Néphi 18, qui parle de la Sainte-Cène, l’Esprit peut vous pousser à passer plus de temps sur le sujet que vous n’en aviez l’intention.

Helaman 13:7 He Did Bring Glad Tidings To My Soul; also:  "They Saw the Heavens Open"

Ils virent les cieux ouverts, tableau de Walter Rane