Séminaire
Modalités de la remise des diplômes de l’institut
précédent


« Modalités de la remise des diplômes de l’institut », Guide pour la cérémonie de remise des diplômes du séminaire et de l’institut, 2018

« Modalités de la remise des diplômes de l’institut », Guide pour la cérémonie de remise des diplômes du séminaire et de l’institut

Modalités de la remise des diplômes de l’institut

Remarque : les termes « évêque » et « président de pieu » désignent aussi respectivement « président de branche » et « président de district ».

Directives

  • La cérémonie de remise des diplômes est l’occasion de saluer les efforts et les accomplissements de tous les étudiants de l’institut.

  • Elle doit avoir lieu chaque année.

  • Elle doit être tenue au niveau du campus ou du pieu. Les programmes de pieu peuvent aussi s’associer aux programmes de campus ou à d’autres pieux pour les cérémonies de remise de diplômes, à la discrétion des dirigeants et des administrateurs locaux.

  • Si possible, la cérémonie de remise des diplômes doit avoir lieu à la fin de l’année scolaire.

  • S’il est décidé que la cérémonie de remise des diplômes n’aura pas lieu, les étudiants qui ont reçu l’approbation ecclésiastique peuvent demander leurs diplômes, qui seront imprimés par le programme d’institut à la fin de l’année scolaire.

  • Les étudiants qui souhaitent se qualifier pour l’obtention d’un diplôme doivent valider au moins 14 crédits de cours d’institut : 8 crédits de cours fondamentaux (soit 4 cours fondamentaux) et 6 crédits de cours au choix (soit 3 cours au choix).

  • Pour valider un cours, les étudiants doivent remplir les conditions (1) de présence, (2) de lecture définie pour le cours et (3) de la directive « Élever le niveau d’apprentissage » (ENA). Des devoirs de compensation sont disponibles pour les étudiants qui ne remplissent pas ces trois conditions. Les étudiants éligibles à l’obtention d’un diplôme qui souhaitent le recevoir lors de la cérémonie doivent en faire la demande.

  • Une approbation ecclésiastique est obligatoire pour finaliser la demande.

  • Seules les signatures préimprimées du directeur du bureau de l’Éducation de l’Église et de l’administrateur des Séminaires et Instituts de religion (S&I) apparaîtront sur les diplômes.

  • Si les administrateurs des programmes de l’institut le souhaitent, ils peuvent, lors de la cérémonie, décider de mettre à l’honneur les étudiants qui ont obtenu un certificat de fin de cours ou une attestation d’assiduité.

Rôles et responsabilités

Le président de pieu affecté au conseil consultatif de l’institut (CCI) (voir Manuel 1 : Présidents de pieu et évêques, 2010, 11.2.2) ou son représentant :

  • Consulte le directeur de l’institut local en vue de préparer et de planifier la remise des diplômes.

  • Approuve le programme final de la cérémonie.

  • Peut prendre la parole lors de la cérémonie, participer à l’hommage fait aux diplômés et remettre les diplômes.

Les présidents de pieu ou leurs représentants :

  • S’assurent que les évêques comprennent les critères d’attribution de l’approbation ecclésiastique tels qu’ils sont expliqués par le directeur de l’institut. Il incombe aux étudiants d’obtenir l’approbation ecclésiastique pour compléter leur demande de diplôme.

  • Doivent s’attendre à recevoir des courriels de plusieurs programmes de l’institut en fonction de l’endroit où les jeunes adultes de leur pieu assistent à l’institut.

  • Assistent à la cérémonie de remise des diplômes, pour soutenir les membres du pieu dans leur accomplissement.

  • S’assoient sur l’estrade si des étudiants de leur pieu participent à la cérémonie.

L’évêque ou l’un de ses conseillers :

  • Recommande les étudiants éligibles à l’obtention d’un diplôme lorsque ceux-ci sollicitent l’approbation ecclésiastique.

  • À sa discrétion, il signe ou non l’approbation ecclésiastique de chaque étudiant. Si l’évêque ou son conseiller ne signe pas l’approbation ecclésiastique figurant sur la demande de diplôme de l’étudiant, celle-ci est incomplète et l’étudiant ne sera pas mis à l’honneur lors de la cérémonie.

  • S’il ne signe pas l’approbation ecclésiastique, il est tenu d’en donner la raison à l’étudiant.

  • Assiste à la cérémonie si des étudiants de son unité y participent, en signe de soutien pour leur accomplissement.

Approbation ecclésiastique pour l’institut

Le directeur de l’institut :

  • S’assure que chaque président de pieu comprend que l’approbation ecclésiastique est requise pour qu’un étudiant puisse recevoir un diplôme de l’institut.

Le président de pieu ou son représentant :

  • S’assure que tous les évêques comprennent aussi cette condition.

L’évêque ou l’un de ses conseillers :

  • Rencontre chaque étudiant qui fait une demande de diplôme. Le fait qu’un étudiant reçoive son approbation ecclésiastique montre qu’il comprend et s’efforce d’appliquer les principes et la doctrine de l’Évangile de Jésus-Christ qu’il apprend à l’institut, « confirmant qu’il est digne et désireux de respecter les principes énoncés dans le livret Jeunes, soyez forts ou des principes similaires pour les jeunes adultes » (Manuel 1 : Présidents de pieu et évêques, 2010, 11.2.3).

  • Peut se baser sur les entretiens réguliers qu’il a avec les jeunes adultes pour décider de signer ou non l’approbation ecclésiastique. Il n’est pas nécessaire d’avoir un entretien d’approbation ecclésiastique particulier avec les demandeurs de diplômes de l’institut.

  • À sa discrétion, il signe ou non l’approbation ecclésiastique de chaque étudiant. Si l’évêque ou son conseiller ne signe pas l’approbation ecclésiastique figurant sur la demande de diplôme de l’étudiant, celle-ci est incomplète et l’étudiant ne sera pas mis à l’honneur lors de la cérémonie.

  • S’il ne signe pas l’approbation ecclésiastique, il est tenu d’en donner la raison à l’étudiant.