2013
Randall L. Ridd
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Randall L. Ridd

Nouveau deuxième conseiller dans la présidence générale des Jeunes Gens

Randall L. Ridd

Fils d’un chef d’entreprise de bâtiment, Randall L. Ridd a appris de bonne heure l’importance de bien faire son travail. À plusieurs occasions, le jeune Randall, après avoir terminé une tâche, s’est entendu dire par son père, Leon Ridd : « Tu n’as pas encore terminé. »

Cette rigueur a laissé une impression durable sur l’homme qui est maintenant deuxième conseiller dans la présidence générale des Jeunes Gens. Aujourd’hui encore, il entend les paroles fermes et aimantes de son père, quand il accomplit ses devoirs professionnels, familiaux et ecclésiastiques : « Tu n’as pas encore terminé ; fais-le comme il faut. »

Frère Ridd dit que l’éthique de travail de sa famille a été une bénédiction dans sa vie. Il a aussi été béni par des mentors et des dirigeants de la prêtrise qui l’ont parfois aiguillonné sur le chemin de l’Évangile. Tandis que beaucoup de ses camarades de lycée acceptaient un appel en mission à l’âge de dix-neuf ans, Randall, lui, a choisi de s’inscrire à l’université et de s’engager dans l’armée. Il a ensuite travaillé comme technicien radiologue tout en poursuivant ses études à l’Université d’Utah. Plusieurs hommes avisés ont eu le courage de lui dire que sa place était dans le champ de la mission. Il a suivi leur conseil et a envoyé sa candidature à la mission. Il s’est bientôt retrouvé à proclamer l’Évangile dans la mission du Nord du Mexique. « Je ne peux pas imaginer ce que serait ma vie si je n’avais pas fait de mission », dit-il.

À son retour chez lui, il a repris ses études et a épousé Tamina Roark au temple de Salt Lake City en 1975. Frère et sœur Ridds ont élevé leurs quatre enfants tandis que frère Ridd faisait carrière dans l’immobilier commercial et d’autres affaires.

Il n’a pas perdu son amour de l’œuvre missionnaire. Il a présidé la mission de Guayaquil Équateur Nord de 2005 à 2008 et a de nouveau été témoin du changement qu’une mission à plein temps peut opérer dans la vie d’un jeune homme ou d’une jeune femme.

Il était membre du bureau général des Jeunes Gens quand il a été appelé à la présidence générale des Jeunes Gens en mai 2013.