Le message du Rétablissement
    Notes de bas de page

    Le message du Rétablissement

    Nous déclarons au monde que la plénitude de l’Évangile de Jésus-Christ a été rétablie sur la terre.

    Lors de l’une des conférences de pieu qui m’étaient attribuées dans la vallée du lac Salé, j’ai demandé à un jeune président de collège de diacres de se joindre à moi pour parler des clés de la prêtrise. Je voulais qu’il comprenne qu’il détenait un office très spécial comprenant les clés pour présider un collège de la prêtrise. Nous avons parlé de la grande responsabilité que c’est de détenir les clés et de la bénédiction spéciale qu’est l’appartenance à un collège. À la fin de ce petit exposé, je lui ai demandé combien de membres il avait dans son collège. Il a répondu quatorze.

    Puis je lui ai demandé : « Combien sont pratiquants ? »

    Il a répondu : « Douze. »

    Puis j’ai demandé : « Et les deux autres ? »

    Il a répondu : « Je dois me mettre au travail et faire d’eux une partie pratiquante de notre collège. »

    Je lui ai demandé combien de temps cela prendrait. Il pensait que cela prendrait peut-être trois mois. Je l’ai encouragé dans ses efforts.

    Trois mois plus tard, presque jour pour jour, j’ai reçu de lui une lettre qui m’informait que tous les membres de son collège étaient maintenant pratiquants. Il a dit qu’il s’était lié d’amitié avec eux, que l’un d’eux assistait aux réunions du collège des diacres et que l’autre avait été ordonné instructeur par l’évêque. Sa réponse m’a bouleversé. Quel exemple de frère qui honore sa prêtrise et qui utilise les clés de la prêtrise pour s’acquitter d’une tâche que le Seigneur lui a donnée à accomplir ! Je n’ai pu m’empêcher de m’émerveiller du plan que le Seigneur a établi pour administrer son œuvre ici-bas à l’aide des pouvoirs de la prêtrise.

    Ce jeune homme, qui n’a pas encore quatorze ans, reçoit une formation précieuse pour le préparer à toute une vie de service. Le voyez-vous dans les cinq ou six ans à venir continuant à servir avec un insigne sur sa veste indiquant qu’il donne deux ans de sa vie en tant que missionnaire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ?

    En plus de l’entraînement qu’il a à utiliser sa prêtrise pour servir son prochain, ce jeune homme doit aussi se préparer, entre autres, à comprendre en profondeur le message du Rétablissement, message que des milliers de missionnaires déclarent aujourd’hui au monde. Ce message est que, de nos jours, dans la dispensation de la plénitude des temps, l’Évangile a été rétabli pour bénir toutes les personnes qui veulent écouter et obéir.

    La Première Vision

    La dispensation de la plénitude des temps a été ouverte par une vision extraordinaire donnée à un autre jeune homme qui n’avait pas tout à fait quinze ans et qui est allé dans les bois pour demander, en priant, des réponses aux questions qu’il se posait sur la religion. Voici comment Joseph Smith décrit la vision glorieuse qui s’est ouverte à ses yeux :

    « Je vis, exactement au-dessus de ma tête, une colonne de lumière, plus brillante que le soleil, descendre peu à peu jusqu’à tomber sur moi.

    « Quand la lumière se posa sur moi, je vis deux Personnages dont l’éclat et la gloire défient toute description et qui se tenaient au-dessus de moi dans les airs. L’un d’eux me parla, m’appelant par mon nom, et dit, en me montrant l’autre : Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoute-le ! » (Joseph Smith, Histoire 1:16-17).

    Cette vision nous a révélé que Dieu, notre Père, et Jésus-Christ, son Fils bien-aimé, sont deux personnages distincts. Chacun a un corps de chair et d’os glorifié et rendu parfait ; cela a dissipé la conception fausse qui existait depuis de nombreux siècles concernant la Divinité. Est-il étonnant que, lorsqu’il a écrit les Articles de Foi, Joseph Smith ait commencé par déclarer : « Nous croyons en Dieu, le Père éternel, et en son Fils, Jésus-Christ, et au Saint-Esprit » (premier article de foi) ?

    Le Livre de Mormon

    Sachant que le doute, la méfiance et les fausses informations suivraient immédiatement lorsque le prophète raconterait la Première Vision, le Seigneur a fait paraître le Livre de Mormon, un autre témoignage de Jésus-Christ. Cet ouvrage ancien de saintes Écritures est un compagnon sacré de la Bible ; il contient la plénitude de l’Évangile éternel de Jésus-Christ. Il donne également au monde la preuve convaincante que Joseph Smith est réellement un prophète de Dieu. Les Doctrine et Alliances contiennent la déclaration suivante sur la parution du Livre de Mormon :

    « [Dieu] donna [à Joseph Smith] des commandements qui l’inspirèrent,

    « et il lui donna, par le moyen qui avait été préparé auparavant, le pouvoir d’en haut qui lui permit de traduire le Livre de Mormon,

    « lequel contient l’histoire d’un peuple déchu et la plénitude de l’Évangile de Jésus-Christ aux Gentils et aux Juifs également ;

    « lequel a été donné par inspiration et est confirmé à d’autres par le ministère d’anges et annoncé par eux au monde,

    « prouvant au monde que les Saintes Écritures sont vraies et que Dieu inspire les hommes et les appelle à son œuvre sainte à notre époque et dans notre génération, tout comme dans les générations d’autrefois » (D&A 20:7-11).

    La traduction du Livre de Mormon est un miracle en soi et prouvedavantage l’origine divine du Livre. Quand Oliver Cowdery est arrivé à Harmony, en Pennsylvanie, le 5 avril 1829, pour servir de secrétaire au prophète, seules quelques pages du texte définitif avaient été traduites. Ce soir-là, Joseph et Oliver se sont assis ensemble et ont discuté de l’expérience du prophète jusqu’à tard dans la nuit. Deux jours plus tard, le 7 avril, ils ont commencé la traduction de l’ouvrage. Pendant les trois mois qui ont suivi, Joseph a traduit à une vitesse surprenante : près de cinq cent pages imprimées en une soixantaine de jours de travail.

    Oliver a écrit de cette expérience remarquable : « Ce furent là des jours inoubliables ! Cela éveillait en mon sein la gratitude la plus profonde que de pouvoir être là à écouter le son d’une voix parlant sous l’inspiration du ciel. Jour après jour, je continuai, sans interruption, à écrire l’histoire, ou les annales, appelée ‘le Livre de Mormon, telle qu’elle tombait de ses lèvres, tandis qu’il traduisait à l’aide de l’urim et du thummim » (Messenger and Advocate, octobre 1834, p. 14 ; voir aussi Joseph Smith, Histoire 1:71, note de bas de page).

    La prêtrise

    Tandis qu’ils avançaient dans la traduction, Joseph et Oliver étaient enthousiasmés par les points de doctrine contenus dans ce livre. Ils étaient surtout impressionnés par la doctrine du baptême enseignée par le Sauveur ressuscité pendant sa visite aux habitants du continent américain. L’importance de la doctrine du baptême s’est imposée clairement à leur esprit. Ils ont décidé qu’ils devaient prier le Seigneur avec ferveur pour savoir comment ils pouvaient recevoir personnellement la bénédiction d’être baptisés.

    Le 15 mai 1829, ils sont allés dans les bois près de la Susquehanna et se sont agenouillés pour prier. Oliver décrit ce qui est arrivé alors : « Tout à coup, comme si elle venait du sein de l’éternité, la voix du Rédempteur apaisa notre esprit. Le voile fut soulevé, et l’ange de Dieu descendit, revêtu de gloire, et remit le message tant attendu et les clefs de l’Évangile de repentir. Quelle joie ! Quelle merveille ! Quelle chose magnifique ! Tandis que le monde était tourmenté et désorienté, tandis que des millions tâtonnaient comme les aveugles qui cherchent le mur, et tandis que la grande masse des hommes étaient plongée dans l’incertitude, nos yeux voyaient, nos oreilles entendaient » (Messenger and Advocate, 15 octobre 1834, p. 15 ; voir aussi Joseph Smith, Histoire 1:71, note de bas de page).

    L’ange s’est présenté comme étant Jean, qui est appelé Jean-Baptiste dans le Nouveau Testament. Il a posé les mains sur la tête de Joseph et d’Oliver et a dit :

    « À vous, mes compagnons de service, au nom du Messie, je confère la Prêtrise d’Aaron, qui détient les clefs du ministère d’anges, de l’Évangile de repentir et du baptême par immersion pour la rémission des péchés ; et cela ne sera plus jamais enlevé de la terre, jusqu’à ce que les fils de Lévi fassent une offrande au Seigneur selon la justice.

    « Il dit que cette Prêtrise d’Aaron n’avait pas le pouvoir d’imposer les mains pour le don du Saint-Esprit, mais que cela nous serait conféré plus tard ; et il nous commanda d’aller nous baptiser, nous prescrivant, à moi de baptiser Oliver Cowdery et à lui de me baptiser.

    « En conséquence, nous allâmes nous baptiser. Je le baptisai d’abord et il me baptisa ensuite ; puis je posai les mains sur sa tête et l’ordonnai à la Prêtrise d’Aaron, après quoi, il posa les mains sur ma tête et m’ordonna à la même Prêtrise, car c’était ce qui nous avait été commandé » (Joseph Smith, Histoire 1:69-71).

    Peu après, les apôtres Pierre, Jacques et Jean apparurent, posèrent les mains sur la tête de ces deux compagnons de service et leur conférèrent la Prêtrise de Melchisédek.

    L’Église de Jésus-Christ

    Maintenant que le pouvoir d’agir au nom du Seigneur était à nouveau sur terre, il a été commandé à Joseph d’organiser officiellement l’Église. Le 6 avril 1830, chez Peter Whitmer, père, à Fayette, dans l’État de New York, six hommes, qui avaient auparavant été baptisés, ont voté à l’unanimité l’organisation de l’Église de Jésus-Christ selon les commandements de Dieu. Une révélation a été reçue lors de cette réunion :

    « Voici, un registre sera tenu parmi vous, et tu y seras appelé voyant, traducteur, prophète, apôtre de Jésus-Christ, ancien de l’Église, par la volonté de Dieu le Père et par la grâce de ton Seigneur Jésus-Christ,

    « étant inspiré par le Saint-Esprit à en poser les fondations et à l’édifier sur la très sainte foi.

    « Laquelle Église fut organisée et établie en l’an de grâce mil huit cent trente, le quatrième mois, le sixième jour du mois qui est appelé avril.

    « C’est pourquoi, et je parle aux membres de l’Église, vous prêterez l’oreille à toutes ses paroles et à tous les commandements qu’il vous donnera à mesure qu’il les reçoit, marchant en toute sainteté devant moi.

    « Car vous recevrez sa parole, en toute patience et avec une foi absolue, comme si elle sortait de ma propre bouche » (D&A 21:1-5).

    L’Église de Jésus-Christ était de nouveau sur la terre pour accorder au genre humain la bénédiction de la doctrine et des enseignements du Sauveur. Cette Église a été organisée selon le plan que le Seigneur a établi jadis.

    Dans la Bible, dans le livre des Éphésiens, Paul a déclaré :

    « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,

    « pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,

    « jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,

    « afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,

    « mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ » (Éphésiens 4:11-15).

    Le président Hinckley a également dit concernant le Rétablissement : « Puis, après le passage de nombreuses générations sur la terre, dont tant ont connu la guerre, la haine et le mal, le grand et nouveau jour du Rétablissement est arrivé. L’Évangile glorieux a été introduit par l’apparition du Père et du Fils au jeune Joseph. L’aube de la dispensation de la plénitude des temps s’est levée sur le monde. Tout ce que les dispensations précédentes avaient eu de bon, de beau et de divin a été rétabli à cette époque des plus remarquables » (Le Liahona, mai 2004, p. 82-83).

    Notre message est unique. Nous déclarons au monde que la plénitude de l’Évangile de Jésus-Christ a été rétablie sur la terre. Nous déclarons avec hardiesse que les clés de la prêtrise ont été rendues à l’homme, avec le pouvoir de sceller sur la terre et dans les cieux. Les ordonnances salvatrices dont le Seigneur a dit qu’elles étaient requises pour entrer dans la vie éternelle avec lui peuvent maintenant être accomplies avec l’autorité qui les lie détenue par les hommes qui exercent dignement le pouvoir de sa sainte prêtrise. Nous déclarons au monde que notre époque est celle que les prophètes de la Bible appelaient les derniers jours. Ce sont les derniers temps, avant la venue de Jésus-Christ pour régner sur la terre.

    Nous vous invitons tous à écouter le message de l’Évangile que nous annonçons. Notre Église est son Église. Alors vous pourrez comparer le message magnifique à ce que vous entendez peut-être des autres et vous pourrez déterminer lequel est de Dieu et lequel est de l’homme.

    Je vous témoigne que cette Église est l’Église de Jésus-Christ, établie dans les derniers jours. Au nom de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ. Amen.