Comment l’écoutez-vous ? Dallin H. Oaks dit que le Seigneur nous bénit et bénit d’autres personnes si nous l’écoutons (#ÉcoutezLe).
Blog

Écoutez-le pour aider autrui à se rapprocher de lui

Dallin H. Oaks
Premier conseiller
04/15/21 | 4 min lire
Quand le Seigneur nous invite à « l’écouter », il lance à chacun de nous un appel adapté à notre situation, notre sensibilité culturelle et notre capacité à comprendre un message.

Je l’entends par le biais de pensées et de sentiments

Lorsque Dieu le Père a inauguré le glorieux rétablissement de l'Évangile en présentant son Fils unique, Jésus-Christ, à Joseph Smith, il a prononcé les mots : « Écoute-le » (Joseph Smith, Histoire 1:17). Ces deux mots résonnent en moi de manière convaincante quand je réfléchis aux expériences que j’ai eues durant ma vie. J’ai donné beaucoup de discours dont l’inspiration m’est venue en pensée. Parfois, il s’agit d’une impression qui m’incite à relire quelque chose que j’ai lu précédemment. Le plus souvent, il s’agit d’une succession d’idées inscrites sur le tableau noir qu’est mon esprit. Je n’entends pas de voix, mais parfois je vois et je ressens des mots.

Je l’entends par le biais d’impressions fortes

Je repense souvent à une expérience que j’ai eue il y a plus de cinquante ans, quand j’étais conseiller dans la présidence du pieu de Chicago Sud (Illinois, États-Unis). J’avais été invité à être l’orateur principal lors d’une réunion de Sainte-Cène tenue par l’unité située à l’extrémité ouest de notre pieu, près d’Aurora. Cette réunion devait avoir lieu le soir. Le temps de trajet depuis chez moi était d’environ une heure en voiture. Lorsque que je suis invité à prendre la parole sans recevoir de sujet précis, je ressens souvent ce que je dois dire. Cette fois-ci, je n’ai cependant pas reçu d’impression particulière.

Le jour du Sabbat a suivi son cours et aucun sentiment ne m’est venu. Je me suis mis à méditer pendant que je conduisais. Je me demandais ce que j’allais bien pouvoir dire lors des quarante-cinq minutes qui m’était imparties. En chemin, une impression m’est venue. Je me souviens de sa force. Elle m’a fait un tel effet que j’ai su qu’il s’agissait de la réponse à mes prières : je devais parler de mes expériences dans les tribunaux pénaux de Chicago. À l’époque, j’avais passé l’été à travailler comme procureur du tribunal pénal du comté de Cook afin d’acquérir plus d’expérience dans le cadre de mes responsabilités d’enseignant. Je n’avais jamais abordé mes expériences au sein des tribunaux pénaux. Je parlais rarement d’expériences personnelles dans mes discours, aussi ce sentiment m’a-t-il beaucoup surpris.

J’ai donc parlé des diverses formes de vols pour lesquelles des jeunes contrevenants avaient été poursuivis, notamment du vol à l’étalage. J’ai insisté sur la gravité de ce genre de délits et sur les conséquences sur les jeunes jugés coupables de telles infractions. Après avoir terminé mon discours, une mère s’est approchée de moi et m’a remercié. Elle m’a dit qu’elle avait un jeune fils qui avait été impliqué dans un vol à l’étalage. Son mari et elle avaient essayé de lui faire comprendre la gravité d’un tel acte, en vain. Cette mère m’a dit : « Quand j’ai appris que vous alliez prendre la parole ce soir, connaissant votre parcours professionnel, j’ai prié le Seigneur afin que vous disiez quelque chose qui puisse aider notre fils. Vous l’avez-fait. Il vous a écouté comme il ne nous a jamais écoutés. Je vous remercie d’avoir écouté l’Esprit du Seigneur et d’avoir suivi ses directives. Je vous remercie de ce que vous avez dit. »

Je l’écoute en suivant l’inspiration de l’Esprit

En méditant sur cette expérience vécue dans la branche d’Aurora il y a des années, j’ai fait le lien entre cette expérience et les nombreux discours que je donne. On m’attribue rarement un sujet particulier. Le Seigneur est cependant bon envers moi et il me donne l’inspiration concernant les sujets que je dois aborder. Lorsque je dois préparer et donner un discours, pour des raisons que je ne peux expliquer, je me concentre sur la doctrine de l’Évangile et non sur mes expériences personnelles. Lorsque je reçois une impression forte qui m’incite à parler d’une expérience personnelle, j’y prête particulièrement attention et je m’efforce d’écouter le Seigneur et de suivre son inspiration.

Il arrive qu’un ou deux membres d’une assemblée aient vraiment besoin d’entendre un discours portant sur un sujet particulier. C’est ce qui s’est passé à Aurora ce soir-là, et c’est ce que j’ai pu observer plusieurs fois depuis. Écoutez-le, écoutez les murmures de son Esprit, et vous serez peut-être poussé à répondre aux prières de quelqu’un qui recherche l’inspiration et des instructions précises sur un sujet particulier au lieu de donner un discours plus général adressé au plus grand nombre. Lorsque cela m’arrive, je suis rempli de gratitude. J’ai pour habitude de remercier le Seigneur et de prier pour que l’effet désiré se produise dans le cœur et l’esprit des personnes qui ont besoin d’entendre ce message.

Je l’entends grâce aux actions et aux services d’autrui

La plupart du temps, quand nous demandons au Seigneur son aide, il ne répond pas par le biais d’une apparition comme celles qu’ont pu voir Joseph Smith ou l’apôtre Paul sur le chemin de Damas. La plupart des réponses que nous recevons nous sont données par l’intermédiaire des actions d’autrui. Le Seigneur peut inciter quelqu’un à rendre service, à envoyer une lettre, à passer un coup de téléphone ou à faire une suggestion ici et là. C’est la manière habituelle du Seigneur pour nous aider. Chaque membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours qui possède le don du Saint-Esprit a le droit de recevoir l’inspiration du Seigneur, quels que soient son statut ou sa situation.

Nous sommes ses mains lorsque nous l’écoutons et que nous aidons l’un de ses enfants.

Nous pouvons l’entendre quelle que soit notre situation

Quand le Seigneur nous invite à « l’écouter », il lance à chacun de nous un appel adapté à notre situation, notre sensibilité culturelle et notre capacité de comprendre un message. Dans une Église mondiale telle que la nôtre, il y a tant de cultures, de langues, de symboles et de moyens de communication différents que le Seigneur nous parle par le biais des langues, des symboles et des situations que nous pouvons comprendre et entendre.

Lorsque vous recevez une impression, suivez-la, aussi étrange qu’elle vous paraisse, même si vous vous en sentez incapable. Suivez-la. Elle vous est donnée pour une raison précise. Vous ne la connaissez peut-être pas, mais d’autres personnes et vous-même serez bénis si vous écoutez et suivez les directives du Seigneur.


Dallin H. Oaks
Le dimanche 14 janvier 2018, Dallin H. Oaks a été soutenu et mis à part comme premier conseiller dans la Première Présidence et président du Collège des douze apôtres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.
Commentaires
0