Menu Jeunes

    Quand de bons amis chancellent

    David A. Edwards Church Magazines

    Quand un ami qui avait des principes élevés y déroge de plus en plus, que devez-vous faire ?

    « Elle et moi étions bonnes amies et nous avons toujours eu les mêmes principes. Mais par la suite… »

    Est-ce que cela vous rappelle quelque chose ? Nous l’avons tous vécu, ou vu se produire : un bon ami qui commence à faire des choses qui ne sont pas justes et qui encourage d’autres personnes à le suivre. Certaines des questions les plus difficiles auxquelles nous ayons à répondre sont : « Dois-je parler à mon ami de son comportement ? » et « Dois-je arrêter de passer du temps avec mon ami s’il persiste sur la même voie ? »

    Ceux avec qui nous sommes amis font vraiment une différence dans notre capacité de vivre comme l’enseigne l’Évangile.

    Il n’existe pas une seule réponse adaptée à toutes les situations, par conséquent, pour trouver une solution il faut avoir la foi et le courage de suivre ce qui est recommandé dans Jeunes, soyez forts : « Ne transigez pas sur vos principes pour vous faire des amis. Si vos amis vous pressent de faire des choses que vous savez être mauvaises, soyez celui qui défend le bien, même si vous êtes le seul à le faire. Peut-être devrez-vous trouver d’autres amis qui vous aideront à respecter les commandements. Recherchez l’inspiration du Saint-Esprit pour les choisir » (2011, p. 16–17).

    Voici quelques exemples de jeunes qui avaient des amis qui ont commencé à les pousser à suivre une mauvaise voie.

    Lâcher prise

    « J’avais une amie qui a commencé à m’encourager à ne pas respecter mes principes et, pendant un certain temps, je l’ai écoutée. J’ai finalement décidé que c’en était assez et que je n’allais plus la laisser m’influencer. J’ai prié pour avoir de la force et être guidée et, parce que j’avais recommencé à vivre comme je savais que je le devais, j’ai reçu l’aide que j’ai demandée. J’ai fini par arrêter de la fréquenter et, dans les mois qui ont suivi, mon témoignage a énormément grandi. Les amis avec qui nous sommes font vraiment une différence dans notre capacité de vivre comme l’enseigne l’Évangile. »

    Margaret K., dix-sept ans, Utah (États-Unis)

    Garder espoir

    Jeune fille aux yeux fermés

    « Quand j’ai commencé l’école secondaire, j’ai rencontré un membre de l’Église qui était très fort spirituellement. Il était détenteur de la Prêtrise d’Aaron et semblait être exemplaire dans sa façon de vivre l’Évangile. Nous sommes devenus bons amis et parlions beaucoup de l’Église. Nous avons grandi et sa dignité et sa capacité à respecter ses principes ont commencé à diminuer. Nous étions encore un peu amis mais il fréquentait d’autres personnes qui n’exerçaient pas une très bonne influence sur lui. Je l’entendais souvent jurer et plaisanter sur l’immoralité et d’autres choses inconvenantes. Plusieurs de ses amis étaient athées et disaient des grossièretés sur le « mormonisme ». Plus tard, il est devenu dépendant du thé et, à treize ans, il a eu une petite amie.

    « Je ne savais pas quoi faire. J’ai essayé plusieurs fois de lui parler en toute amitié des soucis que je me faisais pour lui mais il me repoussait. Pourtant, je n’ai pas abandonné. Je suis resté fidèle à mes principes et j’ai essayé d’être un exemple pour lui. Je ne voulais pas que notre amitié s’arrête, mais quand la situation a empiré, cette solution a commencé à me paraître ce qu’il y avait de mieux. Finalement, je me suis agenouillé plusieurs fois afin de prier pour sa sécurité.

    « Puis son père a trouvé un travail dans un autre État. L’imminence du déménagement a poussé mon ami à ouvrir les yeux sur tout ce qu’il avait fait. Il a soudain compris tout ce que j’essayais de lui dire depuis trois ans. Pendant les semaines suivantes, il a fait beaucoup d’efforts pour réparer son passé dans la mesure du possible. Quand je lui ai parlé, il m’a remercié d'avoir été un bon exemple et de ne pas l’avoir abandonné. Il n’avait pas été aussi heureux depuis des années et il comprenait véritablement ce que signifie être un saint des derniers jours.

    « Quand un ami vacille, je pense que le mieux est de le mettre en garde contre ce qu’il fait. Mais si, comme mon ami, il n’écoute pas, il ne faut pas abandonner. C’est probablement le moment où il aura le plus besoin d’un véritable ami. Respecte tes principes, même si un ami t’incite à ne pas le faire. Prie pour lui. Je sais que cela peut te fortifier et que tu ne seras pas seul dans tes efforts. Il est facile de se sentir faible et mal à l’aise quand on défend le bien. Mais à travers les faibles, le Seigneur fera une grande œuvre. »

    Collin Z., seize ans, Wyoming (États-Unis)

    Encore une fois, il n’y a pas une seule réponse à la question : « Dois-je arrêter de fréquenter mon ami(e) ? » Mais une chose est certaine : priez toujours pour être guidé par l’Esprit et soyez disposé à l’écouter. Votre attitude de base doit être de ne pas être indifférent. Souciez-vous de votre bien-être spirituel et de celui de votre ami. Souciez-vous de l’exemple que vous donnez à votre ami et de l’influence que vous exercez sur lui. Souciez-vous de l’influence qu’a votre ami sur vous. En ayant foi dans la sollicitude aimante de notre Père céleste, vous obtiendrez les réponses que vous cherchez.

    L’influence des amis

    Le président Monson

    « Les amis contribuent à déterminer votre avenir. Vous aurez tendance à leur ressembler et à vous trouver là où ils choisissent d’aller. Souvenez-vous que le chemin que nous suivons dans cette vie conduit au chemin que nous suivrons dans l’au-delà. […]

    Les amis que vous choisissez vous aideront à réussir ou vous en empêcheront. »

    Thomas S. Monson, « Vulnérable », voir L’Étoile, juillet 1998, p. 53.

    Racontez votre expérience

    Que feriez-vous si l’un de vos amis cessait de respecter les principes de l’Évangile ? Racontez votre expérience à d’autres jeunes en cliquant ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler