Menu Jeunes

    Le guerrier qui est en vous

    David Dickson Church Magazines

    À notre époque moderne, nous sommes tous des guerriers, que nous le voulions ou non.

    À notre époque moderne, nous sommes tous des guerriers, que nous le voulions ou non. Boyd K. Packer, président du Collège des douze apôtres enseigne : « Nous vivons dans un monde très dangereux qui menace les choses qui sont des plus spirituelles. La famille, organisation fondamentale dans le temps et l’éternité, fait l’objet d’attaques par des forces visibles et invisibles » (« Ces choses que je sais », Le Liahona, mai 2013, p. 7).

    Au lieu d’un champ de bataille avec des chars et des explosions de mortier, c’est une guerre spirituelle qui a des implications éternelles. Le président Packer poursuit : « L’adversaire est partout. Son objectif est de faire du mal. S’il peut affaiblir et détruire la famille, il aura réussi. »

    Imaginez votre mère et votre père debout sur une colline devant des ennemis qui approchent, portant des armes puissantes en grand nombre. Cela vous semble-t-il effrayant ? Oui, peut-être. Mais en plus de toutes leurs armes et des connaissances qu’ils ont, vos parents ont aussi une autre arme secrète, à laquelle vous pourriez ne pas avoir pensé.

    Ils vous ont.

    Famille agenouillée ensemble en prière

    Inverser le cours de la bataille

    Si l’adversaire gagne quand il affaiblit une famille, quelle est la meilleure façon de riposter ? Fortifier votre famille ! Et vous, oui, vous, pouvez faire une énorme différence.

    Peut-être vivez-vous avec vos deux parents. Peut-être vivez-vous avec un seul parent. Peut-être leurs armes sont-elles la protection de l’Évangile. Peut-être l’un d’eux ne va-t-il pas à l’Église ou n’en est pas membre. Votre vie familiale peut être difficile. Cependant, quelles que soient les conditions, vous pouvez aider à consolider les défenses spirituelles de votre famille.

    Cela porte alors un coup bénéfique et contre-attaque les efforts de l’adversaire. Chaque acte de droiture de votre part fortifie l’armée du bien et est une grenade lancée contre l’ennemi.

    Comme expliqué dans Jeunes, soyez forts, (2011, p. 14) : « Pour avoir une famille forte, il faut faire des efforts. Votre famille sera bénie si vous faites votre part pour la fortifier. »

    Alors, comment fortifions-nous notre famille ? Que pouvons-nous faire en fait pour fortifier notre foyer et le rendre plus sûr spirituellement ? Les sept principes suivants, de la section « famille » de Jeunes, soyez forts (pages 14-15), sont un excellent point de départ :

    1. « Soyez de bonne humeur, serviable et plein de considération pour les membres de votre famille. Dans les foyers, bien des problèmes sont dus au fait que les membres de la famille parlent et agissent égoïstement ou sans gentillesse. »
    Chaque fois que vous aidez votre sœur à faire ses devoirs ou que vous aidez votre mère, vous fortifiez votre famille. Ce dernier biscuit dans le bocal de biscuits ? Essayez de le glisser dans la boîte repas de votre frère avec un mot gentil qui l’édifie au lieu de le garder pour vous. (C’est un bon exemple de guerre spirituelle positive !)

    2. « Au lieu de taquiner, de vous battre et de vous quereller, cherchez à faire régner la paix. »
    Trouver un moyen d’aider ses frères et sœurs à s’entendre au lieu de se disputer éloigne les querelles (une des armes favorites du diable) de votre foyer (voir 3 Néphi 11:29).

    3. « Montrez chaque jour de l’amour aux membres de votre famille. »
    Souriez ! Serrez-vous mutuellement dans les bras ! Dites souvent aux membres de votre famille que vous les aimez. Peu de choses fortifient plus un foyer que davantage d’amour. Montrez tous les jours votre amour en faisant quelque chose de gentil pour un parent ou un frère ou une sœur et en leur disant ces trois petits mots : « Je t’aime. »

    4. « Rendez témoignage à votre famille par vos paroles et vos actes. »
    Raconter à votre famille pendant le dîner comment vous avez reçu la réponse à une prière est tout aussi inspirant que rendre témoignage dans une salle de culte bondée. Cherchez quotidiennement des moyens simples de rendre témoignage.

    5. « Honorez vos parents en faisant preuve d’amour et de respect envers eux. Obéissez-leur lorsqu’ils vous dirigent en droiture. »
    Faire preuve d’irrespect envers ses parents est un autre moyen de faire entrer les querelles dans le foyer. Respecter ses parents et leur obéir contribue à apporter la paix et l’harmonie. Rentrer quelques minutes après l’heure prévue fait-il réellement une grande différence dans vos activités ? Probablement pas. Mais si vous rentrez à l’heure prévue, vous montrerez à vos parents que vous les honorez et vous en recevrez les bénédictions.

    6. « Participez aux activités et aux traditions familiales saines. »
    La tradition familiale consistant à faire des maisons de pain d’épices chaque mois de décembre peut-elle fortifier une famille ? Bien sûr ! Il en va de même avec toute autre activité ou tradition qui aide les membres de votre famille à rester proches et à passer du temps ensemble.

    7. « Joignez-vous à votre famille pour prier, étudier les Écritures et participer aux soirées familiales. […] Si votre famille ne se réunit pas pour faire ces choses-là, priez et étudiez vous-même les Écritures. Votre exemple encouragera peut-être les membres de votre famille à se joindre à vous. »
    Finalement, garder les commandements est la meilleure chose que vous pouvez faire pour fortifier votre famille, même si vous le faites seul. Les commandements concernant la prière quotidienne, l’étude des Écritures et la soirée familiale hebdomadaire auront une plus grande influence sur votre avenir que vous ne le pensez.

    Jeunes gens et jeunes filles assis et applaudissant

    Vous pouvez faire changer les choses

    Vous souvenez-vous quand Néphi a cassé son arc et que toute sa famille avait faim ? Son obéissance fidèle lui a permis d’être une bénédiction pour toute sa famille en lui apportant de la nourriture et en l’aidant à se rapprocher du Seigneur (voir 1 Néphi 16:14-32). Les choses auraient pu être bien pires si Néphi s’était contenté de se plaindre et d’abandonner comme tout le monde, pensant que cela ne valait pas la peine d’essayer quand il faisait tout, tout seul ?

    Tous les membres de la famille ont la responsabilité de s’encourager et de se fortifier mutuellement. M. Russell Ballard, du Collège des douze apôtres, enseigne : « Il est essentiel et même crucial, en ces derniers jours, que les parents et les enfants s’écoutent et apprennent les uns des autres » (« Mères et filles », Le Liahona, mai 2010, p. 21).

    Oui, nous vivons dans un monde spirituellement très dangereux. Mais le pouvoir de Dieu est plus grand que celui de l’ennemi. Vous êtes un guerrier très capable de défendre la justice quand vous vivez l’Évangile et fortifiez votre famille.

    Ennemis, prenez garde.

    Racontez votre expérience

    Que ferez-vous pour contribuer à fortifier votre famille ? Cliquez sur Racontez votre expérience, ci-dessous.

    Cet article est paru initialement dans le numéro de décembre 2014 du New Era.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler