Menu Jeunes

    Raconter des histoires pour enseigner ce qu’est la prêtrise

    Heidi McConkie

    Comment faire d’une histoire simple un outil d’enseignement efficace ?

    Imagine ce scénario : Tu te joins à un groupe d’amis qui déjeunent à toute vitesse et qui sont absorbés dans une conversation. Tu es en train d’enrouler des spaghettis sur une fourchette en plastique lorsque ton ami Anton se tourne vers toi et demande : « C'est quoi la différence entre le mormonisme et les autres religions chrétiennes ? »

    Pendant que tu réfléchis à sa question, tu te sens poussé à parler de la prêtrise. Mais tu es un peu inquiet parce que tu es sûr qu’Anton n’a jamais rien entendu sur la prêtrise. Tu veux l’aider à comprendre ce que détenir le pouvoir de Dieu signifie pour un homme et lui montrer comment on l’utilise pour servir et pour bénir les autres. Mais comment faire ? Eh bien, tu pourrais raconter une histoire.

    Pourquoi raconter une histoire

    C'est une manière très efficace d’enseigner. C’est l’une des raisons pour lesquelles le Sauveur a raconté des paraboles, des histoires simples auxquelles les gens qu’il instruisait pouvaient s’identifier.

    L’un des avantages qu’il y à enseigner à l’aide d’histoires est que cela permet aux gens d’apprendre en fonction de leur état de préparation spirituelle. Par exemple, quand Anton te demande ce qui rend l’Église unique, s’il est simplement curieux, alors ton histoire lui donnera une connaissance de base de la prêtrise. Mais s’il désire vraiment connaître l’Évangile, s’il médite sur ton histoire, cela peut l’éclairer spirituellement et l’aider à mieux comprendre comment fonctionne la prêtrise.

    Quelles histoires utiliser

    Les plus belles histoires sont courtes et simples. Ne distrais pas Anton avec des détails qui peuvent être intéressants mais qui n’appuient pas ce que tu essaies d’enseigner.

    Cela ne veut pas dire que l’histoire doit être ennuyeuse. Choisis quelque chose qui intéressera Anton. Supposons qu’il aime jouer au basket-ball ; alors peut-être aimera-t-il l’histoire d’un garçon qui a été blessé en faisant du sport et qui a reçu une bénédiction de la prêtrise. Ce type d’histoire non seulement lui apprendra quelque chose sur la prêtrise, mais retiendra aussi son intérêt. L’Esprit peut t'aider à choisir une histoire.

    L’un des avantages qu’il y à enseigner à l’aide d’histoires est que cela permet aux gens d’apprendre en fonction de leur état de préparation spirituelle.

    Cependant, sois prudent. Il peut être tentant lorsqu’on raconte une histoire d’embellir les détails ou de parler de l’expérience de l’ami d’un ami sans savoir si elle est vraie. Sois honnête dans ce que tu racontes.

    Où trouver des histoires

    Tu n’en es peut être pas conscient, mais tu as eu certainement beaucoup d’expériences en rapport avec la prêtrise. As-tu été baptisé et confirmé ? As-tu accompli des ordonnances par procuration dans le temple ? As-tu reçu une bénédiction ou as-tu été mis à part pour un appel ?

    C’est une excellente idée de noter tes expériences en rapport avec la prêtrise lorsqu’elles surviennent. Plus tard, tu peux te reporter à ton journal pour trouver des histoires à raconter. L’histoire familiale est un autre outil formidable ; tes ancêtres ont peut-être eu une expérience que tu pourrais raconter. Les Écritures et la conférence générale sont aussi de bonnes sources d’histoires. Qui pourrait oublier que Moïse a séparé la mer Rouge ? La prêtrise fait des vagues. Littéralement.

    Si tu collectes des histoires, tu te sentiras mieux préparé lorsque des occasions de faire connaître l’Évangile se présenteront. Le Saint-Esprit peut t’aider à te souvenir de ce que tu as étudié : « Car ce que vous devrez dire vous sera donné sur l’heure, oui, au moment même » (D&A 100:6).

    À quel moment raconter des histoires

    Il n’est pas nécessaire de prévoir quand et comment raconter tes expériences. La plupart des occasions de parler de tes expériences, à propos de la prêtrise ou d’un autre sujet de l’Évangile, surviendront lors de simples conversations avec des amis, tout comme celle avec Anton.

    Clique ici pour parcourir les leçons de l’École du Dimanche du mois de juin qui porteront sur la prêtrise et ses clefs.

    Le Saint-Esprit peut t’aider à reconnaître les moments propices à l’enseignement et te permettre de savoir s’il est préférable de donner une réponse rapide ou de raconter une histoire. Si tu choisis de raconter une histoire, commence en donnant le contexte puis en demandant à ton interlocuteur de rechercher certains principes. Après avoir raconté l’histoire, demande à tes interlocuteurs ce qu’elle signifie pour eux au lieu de le leur dire. Le but quant on raconte une expérience n’est pas de dominer la conversation ou de parler de soi-même ; une histoire efficace au sujet de la prêtrise parle du Sauveur et suscite d’autres conversations sur l’Évangile.

    Prends part à la conversation

    Choses sur lesquelles méditer dimanche

    • Comment la prêtrise a-t-elle été une bénédiction pour toi ?
    • Quelles expériences pourrais-tu raconter pour aider les autres à mieux comprendre ce qu’est la prêtrise ?

    Ce que tu pourrais faire

    • Note dans ton journal une expérience que tu as eue et qui a fortifié ton témoignage de la prêtrise.
    • Raconte ton expérience lors d’une soirée familiale ou à l’église en cliquant sur Racontez votre expérience ci-dessous.

    Cet article a d’abord été publié dans le numéro de juin 2014 du magazine Le Liahona.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler