Menu Jeunes

    Points de vue de patriarches

    Richard M. Romney des magazines de l’Église

    Nous avons demandé à quatre patriarches de répondre à des questions au sujet de la bénédiction patriarcale. Voici certaines de leurs réponses.

    Il peut paraître parfois difficile d’avancer dans la vie. Il y a tant de choses importantes qui vont se présenter à toi dans les prochaines années : la préparation pour aller au temple, la prédication de l’Évangile, le choix de tes études et d’un métier. Et tu n’es qu’un adolescent ! Ne serait-ce pas extraordinaire si, comme Léhi, tu pouvais trouver un Liahona devant ta porte, un instrument garanti te garder sur le droit chemin si tu y prêtes attention ?

    Ton Liahona personnel

    En fait, tu disposes déjà de nombreuses sources pour te guider dans la vie : la prière, les Écritures, les conseils de tes parents et de tes dirigeants, les murmures du Saint-Esprit, les conférences générales, etc. Mais voici une autre source que tu peux ajouter à cette liste : un Liahona personnel connu sous le nom de « bénédiction patriarcale ». Il s’agit d’une révélation personnelle qui s’adresse à toi, qui te concerne et qui provient de notre Père céleste, qui te connaît, en fait, depuis toujours.

    Vois ta bénédiction patriarcale comme une sorte de GPS spirituel, et même davantage. Elle ne te permet pas seulement de savoir qui tu es et où tu es mais elle peut aussi t’aider à comprendre pourquoi tu es ici et dans quelle direction tu dois aller.

    Nous avons demandé à quatre patriarches de répondre à des questions au sujet de la bénédiction patriarcale. Voici certaines de leurs réponses.

    Points de vue de patriarches

    1. Pourquoi est-il important de recevoir une bénédiction patriarcale ?

    « Lorsque nous assistons à des réunions, à des cours ou au séminaire, on nous enseigne des points de doctrine, des principes et des attentes que tous les membres de l’Église ont en commun. Mais quand on reçoit sa bénédiction patriarcale, elle n’est pas commune à tous, elle est propre à chacun. Elle ne dicte pas ce que l’on doit faire, mais elle enseigne ce qu’on peut faire, grâce aux qualités et aux dons que l’on a reçus de Dieu. La bénédiction patriarcale est la preuve tangible que nous avons une relation unique avec notre Père céleste qui nous aime et qui désire que nous retournions en sa présence.

    Clayne A. Steed, pieu de Raymond, Alberta, Canada

    2. Comment puis-je savoir si c’est le moment de la recevoir ?

    « Il n’y a pas très longtemps, j’ai eu un entretien avec une jeune fille. Elle m’a expliqué qu’elle envisageait d’aller voir son évêque pour lui demander une recommandation pour sa bénédiction patriarcale depuis un certain temps. Elle avait discuté de son désir avec ses parents, et elle avait jeûné et prié pour savoir quand elle serait prête. Au début de notre conversation, elle m’a dit qu’elle était encore un peu anxieuse, se demandant si elle était prête, mais qu’elle s’était sentie en paix, récemment, à la pensée de cet entretien avec moi. Je lui ai alors dit : « C’est ta réponse. L’Esprit a apporté cette paix dans ton cœur. »

    Keith L. Stapleton, pieu de Cartersville, Géorgie, États-Unis

    3. Comment puis-je me préparer à la recevoir ?

    « Le Sauveur nous a donné l’exemple parfait pour se préparer. Commence par ce qu’il nous a enseigné : tout d’abord, prie et jeûne, (voir Matthieu 14:23) ; ensuite, étudie les Écritures pour te préparer à recevoir et à comprendre la révélation personnelle. »

    Émile Bailly, pieu de Paris Sud, France

    4. Pourquoi est-il important de connaître notre lignage ?

    « Cela nous aide à comprendre que les récits de la Bible ne sont pas simplement des histoires sur des gens et sur leur époque. Leurs récits deviennent alors partie de l’histoire de tous les peuples, de peuples qui ont vécu et de leurs descendants qui vivent encore. Nous pouvons mieux comprendre leur rôle et le nôtre quand nous découvrons notre héritage. Le Seigneur veut que ceux qui font partie de son peuple sachent qui ils sont. »

    Vyacheslav A. Protopopov, pieu de Moscou, Russie

    5. Est-ce bien de lire ma bénédiction patriarcale à d’autres personnes ou de comparer ma bénédiction à la leur ?

    « Les bénédictions patriarcales sont sacrées et personnelles. Leur lecture doit être réservée à la famille proche, et elles ne doivent pas être lues ni interprétées par d’autres personnes. Il peut y avoir des moments dans ta vie où, pendant que tu parles à quelqu’un, une idée ou un passage de ta bénédiction te vient à l’esprit. Il peut alors être approprié d’en faire part, non pas avec arrogance ni orgueil, mais comme un message d’espoir et d’encouragement. »

    Frère Stapleton

    6. Comment l’inspiration aide-t-elle les patriarches ?

    « Je me souviens de la première fois où j’ai donné une bénédiction patriarcale. Bien sûr, j’avais médité, étudié et je m’étais préparé spirituellement. J’étais inquiet mais, lorsque le moment est venu, l’Esprit a rempli la pièce et a fait disparaître tout sentiment de peur ou de retenue. L’Esprit m’a aidé à entendre les mots qui venaient dans mon cœur. »

    Frère Protopopov

    Raconte ton expérience

    Qu’est-ce qui t’a aidé à te préparer pour ta bénédiction patriarcale ? Raconte ton expérience ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler