Menu Jeunes

    La clé pour te pardonner à toi-même

    Madison Child

    Du fait que Jésus avait déjà expié mes péchés, je n’avais pas besoin de continuer à me punir.

    Cinq mois s’étaient écoulés et je n’arrivais toujours pas à me pardonner. Depuis que j’avais dérapé et fait quelque chose dont j’avais honte, j’avais l’impression de descendre en vrille. Ma honte ne faisait que s’accentuer chaque fois que je faisais autre chose que je pensais être mal. Je n’arrivais pas à trouver la paix.

    J’avais prié pour obtenir le pardon et j’avais même ressenti que Dieu me l’avait accordé. Mais je n’arrivais pas à me pardonner. Comment l’aurais-je pu puisque j’avais péché ? Je me faisais sans cesse des reproches, m’empêchant d’avancer.

    Encore habitée par ces sentiments, j’ai participé à une conférence de la jeunesse où nous avons beaucoup insisté dans nos études sur l’expiation du Sauveur. Un jour, je suis tombée sur un passage du livre d’Énos qui disait :

    Cinq mois s’étaient écoulés et je n’arrivais toujours pas à me pardonner. Depuis que j’avais dérapé et fait quelque chose dont j’avais honte, j’avais l’impression de descendre en vrille. Ma honte ne faisait que s’accentuer chaque fois que je faisais autre chose que je pensais être mal. Je n’arrivais pas à trouver la paix.

    « Énos, tes péchés te sont pardonnés, et tu seras béni.

    « Et moi, Énos, je savais que Dieu ne pouvait mentir ; c’est pourquoi, ma culpabilité était balayée » (Énos 1:5-6).

    Cela a eu un effet puissant sur moi. Je me suis rendue compte qu’Énos, comme moi, avait fait quelque chose de mal et avait besoin d’obtenir le pardon. Il a même qualifié ses difficultés pour l’obtenir, de lutte devant Dieu (voir Énos 1:2). Mais, finalement, après avoir prié toute la journée et toute la nuit, il a ressenti la paix. Et, lorsqu’il a demandé : « Seigneur, comment cela se fait-il ? », le Seigneur a répondu : « À cause de ta foi au Christ » (Énos 1:7-8).

    C’était tout ! Énos avait foi en Jésus-Christ. S’il pouvait laisser le Sauveur effacer sa culpabilité, pourquoi ne pouvais-je pas le laisser apporter cette même paix dans ma vie ? À partir de ce moment, chaque fois que j’ai eu le sentiment de ne pas pouvoir me pardonner, j’ai pensé à l’amour et au pardon de Jésus-Christ. J’ai prié pour avoir la capacité de me débarrasser de mes mauvais sentiments et de cesser d’avoir tellement honte. Cela a pris du temps mais, après de nombreuses prières, j’ai cessé de me sentir aussi mal tout le temps. J’ai enfin trouvé la paix.

    Cette expérience m’a beaucoup appris sur la grâce du Christ. Après avoir péché, j’ai éprouvé de la tristesse selon Dieu, je me suis repentie, et j’ai ressenti la confirmation que Dieu m’avait accordé son pardon. Pourtant, j’ai continué à me punir. J’ai fini par me rendre compte que je n’avais pas besoin de continuer à me faire souffrir pour avoir commis ce péché puisque Jésus-Christ avait déjà payé pour lui par son expiation. Cela a dû être dur et douloureux pour lui, mais il a quand-même été disposé à souffrir pour que je n’aie pas à souffrir.

    Depuis, j’ai appris à m’appuyer sur Jésus-Christ et à laisser sa paix remplir ma vie en resserrant mes liens avec lui et avec mon Père céleste. J’essaie de prier et de lire les Écritures, en particulier le Livre de Mormon, tous les jours. J’essaie de participer à des activités édifiantes et d’utiliser de bons médias.

    Je commets encore des fautes, mais je sais que, si je me repens et continue à faire de mon mieux, Jésus-Christ m’accordera sa grâce. Lorsque je m’appuie sur lui et sur mon Père céleste, la culpabilité et la honte cessent effectivement. Je connais maintenant la paix qui découle de la foi en Jésus-Christ et cela me rend plus forte.

    Raconte ton expérience

    As-tu déjà eu du mal à te pardonner à toi-même ? Raconte ton expérience ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler