Menu Jeunes

    Faire de la planche à roulettes sous la direction du Saint-Esprit

    Eirik Sterri

    Mes amis n’ont pas résisté à l’envie de fumer, mais de petites choses m’ont aidé à rester fort.

    J’ai commencé à faire de la planche à roulettes au collège avec un groupe d’amis. La planche à roulettes avait beaucoup de succès dans mon école, en Californie (États-Unis). La plupart des garçons et quelques filles que je connaissais en faisaient régulièrement.

    J’en faisais dans la rue. Je n’aimais pas aller dans les parcs de skate à cause des gens qui s’y trouvaient. J’avais franchement peur du genre de personnes qui se rendaient dans les parcs de skate.

    Je sais que nous devons faire de petites choses dans l’Évangile. Elles nous donnent la force dont nous avons besoin pour rester forts et éviter la tentation.

    À mesure que mes amis et moi avons poursuivi notre « carrière sur planche à roulettes », nous sommes devenus plutôt bons. Nous avons reçu le patronage de magasins de planches à roulettes locaux, ce qui signifie que nous avons eu droit à des planches à roulettes, des chemises et des pantalons gratuits etc. C’était formidable et nous pratiquions un sport très amusant.

    Mais, comme pour tout, il y avait des tentations.

    À mesure que nous avons pris confiance dans nos compétences, nous avons commencé à nous rendre dans des parcs et des endroits différents, et nous avons rencontré également toutes sortes de gens. Malheureusement, les skateurs que nous avons rencontré avaient tous une chose en commun : le tabac. On avait l’impression qu’ils fumaient tous. Pendant ma première année à l’université, mes amis ont cédé à la tentation et ils ont commencé à fumer. Pourtant, je n’y pensais pas beaucoup parce que j’avais décidé de ne jamais fumer.

    Le temps passant, mes relations avec mes amis se sont affaiblies. Nous n’avions plus les mêmes intérêts. Ils se droguaient ou buvaient de l’alcool tous les week-ends. Je pouvais les voir gaspiller leur vie. J’avais du mal à comprendre comment ils en étaient arrivés là.

    Un samedi matin, l’un d’eux m’a demandé : « Comment as-tu fait pour rester éloigné de tout ça ? Pourquoi ne puis-je être comme toi ? Il y a quelque chose de spécial chez toi. » C’est alors que je me suis rendu compte que ma fidélité aux principes de l’Église en était la cause.

    J’ai réussi à résister à la tentation de fumer et aux autres tentations par de petites choses. Même si je menais une vie trépidante avec l’école, la famille, l’Église, les sorties en couple, le sport et les amis, je me suis attaché aux choses petites et simples. J’ai lu mes Écritures, dit mes prières, ainsi que participé aux activités d’échange et assisté aux réunions de l’Église. Je sais que si je ne m’étais pas nourri spirituellement avec ce dont j’avais besoin chaque jour, alors j’aurais peut-être succombé à la tentation.

    Je sais que nous devons faire les petites choses dans l’Évangile. Elles nous donnent la force dont nous avons besoin pour rester forts et éviter la tentation.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler