Menu Jeunes

    Servir ensemble quelle que soit la religion

    Jill Hacking des magazines de l’Église

    Chaussettes, craie, râteaux et davantage, ces amis de diverses confessions s’unissent pour faire de leur collectivité un meilleur endroit, plus propre et plus heureux.

    Lorsque Ryan Q., 15 ans, du Missouri (États-Unis), a terminé son projet d’aigle Scout il y a quelques années, il avait le vif désir de ressentir davantage ce bien-être postérieur au service rendu, il pensait que son travail n’était pas terminé. Ryan déclare : « J’ai ressenti que la collectivité pouvait encore avoir besoin de bénévoles et j’ai vu la nécessité pour les jeunes de servir dans la collectivité. » Deux camarades issus de son groupe d’élèves scolarisés à la maison ont acquiescé. Il poursuit : « Nous avons commencé à deux, puis notre groupe est passé à environ dix/quinze personnes participant à un projet. » Les jeunes ont des origines familiales et religieuses différentes, mais ils ont le même désir de servir.

    Trois ans après sa formation, le groupe de service interconfessionnel fonctionne toujours très bien. Ryan et les autres travaillent avec des organisations locales, comme des groupes d’aide aux personnes âgées ou de protection de l’environnement, pour identifier les besoins de la collectivité. Ensuite, ils planifient un projet et le réalisent avec enthousiasme chaque mois de l’année scolaire. Les activités ont couvert des domaines variés et ont consisté notamment à entretenir des jardins et des ruisseaux, remonter le moral de quelqu’un et nourrir les affamés.

     

    Prendre soin d’animaux

    Jessica M., 17 ans, qui oscille entre métaphysique et spiritualité déclare : « Mon activité préférée a eu lieu dans un refuge pour animaux. Nous avons participé à l’organisation des fournitures pour animaux de compagnie, puis nous avons eu l’occasion de jouer avec les chats ! » Ils ont aussi nettoyé des cages au tuyau d’arrosage et donné un coup de main apprécié aux ouvriers. Elle dit : « Ce qu’il y a de mieux dans ce groupe, c’est le fait de rencontrer des amis et d’aider des animaux et des gens ».

    Amis préférés

    Jessica déclare : « J’aime aussi me rendre dans des résidences assistées car je m’entends bien avec les personnes âgées. Nous discutons, nous nous racontons des histoires et nous chantons pendant que Ryan et les autres jouent du piano. »

    Une activité favorite a été de rendre visite à des personnes âgées, et le groupe l’a fait plus d’une fois. Ryan dit : « À Noël, nous sommes allés dans une maison de retraite Alzheimer. Nous nous sommes chacun assis avec un résident et nous avons fait connaissance. Nous avons fait des travaux manuels et chanté des cantiques de Noël. Tous les jeunes ont ressenti l’Esprit et voulaient refaire le même projet ! »

    Une autre fois, ils ont apporté des « petits gâteaux de réconfort » (chaussettes pelucheuses enroulées en forme de petits gâteaux) aux pensionnaires d’une autre résidence assistée. 

    Ryan dit : « Alors que nous y étions, nous avons célébré les 101 ans d’une pensionnaire. Nous avons pris grand plaisir à discuter avec les résidents, rire de leurs blagues et tirer profit de leurs leçons de vie. Une femme de 103 ans appréciait toujours de faire des mots croisés sur son iPad avec son amie de 102 ans ! »

    Craies de gentillesse

    À la recherche d’un projet économique de grande portée, le groupe a décidé d’exploiter la puissance des craies de trottoir. Ils ont obtenu l’approbation de la ville et se sont mis au travail. Isabelle C., luthérienne de 15 ans, déclare : « Nous sommes allés au centre-ville et nous avons écrit des messages d’encouragement sur le trottoir à la craie. Quand nous avons terminé, nous avons laissé des craies et nous avons écrit un message disant : ‘Écrivez-en d’autres’ pour que d’autres personnes puissent continuer d’écrire des messages d’encouragement. C’était mon projet préféré parce que je savais que les messages que nous avions écrits allaient faire sourire quelqu’un. Et ils m’ont fait sourire !

    Ce que j’aime le plus à propos de ce groupe de service, c’est de savoir que j’aide quelqu’un dans le besoin grâce à nos activités. J’aime aussi pouvoir nouer des liens avec les autres membres du groupe. Le groupe de service est un excellent moyen d’établir des relations solides. Tous les membres du groupe sont des adolescents qui ont la culture du service et qui aiment aider les autres. »

    Au service du Christ

    Ryan réfléchit déjà à d’autres façons de servir. Il déclare : « Nous avons mis l’accent sur les projets de service menés par des adolescents, mais l’année prochaine, nous espérons inclure des familles. J’essaie aussi de trouver davantage de projets dans lesquels nous pouvons travailler directement avec les gens. Nous avons constaté que ce sont les activités où nous ressentons le plus l’Esprit et la joie de servir.

    Cela a été une grande occasion de nous tourner vers les pratiquants d’autres confessions et de travailler avec eux. Le service nous a permis de combiner nos efforts au service du Christ. »

    À ton tour

    Tu veux établir ton propre groupe de service à la collectivité et en assurer la continuité ? Le conseil de Ryan : « Pense aux groupes dont tu fais déjà partie. Trouve des personnes qui ont un intérêt commun. Notre communauté d’élèves scolarisés à la maison a contribué au développement du groupe. Mais il peut tout aussi bien s’agir d’un club de yoga, de randonnée, peu importe, du moment que les valeurs sont les mêmes et que des liens ont été établis, le groupe s’épanouira. »

    Raconte ton expérience

    Quelles sont tes idées de service ?  Raconte ton expérience ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler