Menu Jeunes

    Le repentir est réel

    Joshua J. Perkey Church Magazines

    Peu importe ce que vous avez fait, il y a un chemin vers la paix et le bonheur.

    Avez-vous déjà ressenti que vos péchés sont si graves que vous ne pouvez pas obtenir le pardon ? « Vous n’êtes pas seuls. Pensez à Corianton, fils d’Alma le jeune, qui a quitté son travail missionnaire pour passer à la suite de la prostituée Isabel, dans le pays de Sidon. Non seulement Corianton a « délaissé le ministère » (Alma 39: 3), mais le péché qu’il a commis, en enfreignant la loi de chasteté, était « une abomination aux yeux du Seigneur ; Oui, plus abominable par-dessus tous les péchés, si ce n’est l’effusion du sang innocent ou le reniement du Saint-Esprit » (Alma 39:5).

    Mais ce n’est pas tout. En raison de ce qu’a fait Corianton, beaucoup de Zoramites ont refusé de croire en les paroles de son père, le prophète (voir 39:11).

    Ce jeune homme a été vivement réprimandé.

    Imaginez ce qu’a dû ressentir Corianton, probablement une grande tristesse. Son père, Alma, a dû lui expliquer la doctrine assez intensément pour qu’il comprenne le plan du salut et la réalité du bien et du mal, et celle des bénédictions et du jugement, basés sur la façon dont nous vivons. Mais il a aussi parlé de la beauté du repentir et du fait de redevenir pur.

    Corianton pouvait faire confiance à son père. Après tout, Alma s’était lui-même repenti profondément. Comme Alma l’a expliqué à son fils Hélaman, quand il a compris l’étendue de ses propres péchés, il « a été torturé d’un tourment éternel » et son « âme a été déchirée au plus haut degré [...] par les souffrances de l’enfer » (Alma 36:12-13). Alma a même déclaré : « L’idée de retourner en la présence de mon Dieu torturait mon âme d’une horreur inexprimable. Oh, pensais-je, si je pouvais être banni et être anéanti corps et âme, afin de ne pas être amené à me tenir en la présence de mon Dieu pour être jugé de mes actions ! (Alma 36:14-15.

    C’est plutôt sévère, mais ce n’est pas toute l’histoire. Pendant trois jours, Alma a été si malade qu’il ne pouvait pas bouger alors qu’il était torturé par une douleur atroce (voir Alma 36:16). Mais ensuite il s’est souvenu du Sauveur et l’a appelé en silence à l’aide.

    Le repentir est un don divin et nous devrions en parler avec le sourire. Il conduit à la liberté, à la confiance et à la paix. Au lieu de gâcher la fête, le don du repentir est cause d’une véritable fête ». D. Todd Christofferson

    « Et alors, voici, lorsque je pensai cela, je ne pus plus me souvenir de mes souffrances […] Et oh quelle joie, et quelle lumière merveilleuse je vis ! Oui, mon âme était remplie d’une joie aussi extrême que l’avait été ma souffrance. Oui, je te le dis, mon fils, qu’il ne pouvait rien y avoir d’aussi raffiné ni d’aussi cruel que mes souffrances. Oui, et je te le dis encore, mon fils, que d’autre part, il ne peut rien y avoir d’aussi raffiné ni d’aussi doux que ma joie. » (Alma 36:19-21).

    Vous êtes-vous jamais posé la question si, comme son père, Corianton s’est demandé s’il avait encore la possibilité de se repentir ? Ne pensez-vous pas qu’il ressentait que ses péchés étaient si graves qu’il croyait aux mensonges qui nous sont chuchotés et selon lesquels nous ne pouvons pas vraiment être pardonnés, ou que nous ne pouvons pas changer ?

    Et avez-vous déjà ressenti cela vous-même : ce terrible sentiment que, parce que vous avez fait quelque chose de mal, vous êtes incorrigible, peut-être même sans valeur, et que tout va si mal que vous devriez simplement renoncer ?

    Ne croyez pas à ces mensonges. Ils font partie des armes les plus efficaces que Satan utilise, et ils ne sont tout simplement pas vrais.

    C’est en cela que résident la beauté et le miracle de l’Évangile : la possibilité du repentir et de la réception de la grâce de Dieu nous est accordée à tous en raison de l’expiation de notre Sauveur, Jésus-Christ. Nous pouvons changer. Nous pouvons devenir ce que nous avons le potentiel de devenir.

    Voilà comment cela s’est produit pour Alma et pour son fils. En dépit de tous les péchés d’Alma, le repentir a effacé ses souffrances, et il a retrouvé la paix et la vraie joie. Même après tout ce que Corianton avait fait, il a été invité à se repentir et il a été rappelé au ministère (voir Alma 42:29-31).

    Et Corianton a réagi. Il s’est repenti et est retourné au ministère pour prêcher la parole (voir Alma 43:1-2).

    Il a appris ce que nous avons tous besoin d’apprendre et de nous rappeler : l’expiation de Jésus-Christ est réelle. Le Christ a vraiment souffert pour nos péchés et il nous a donné le moyen d’être pardonnés. Par le repentir, nous pouvons nous sentir propres, purs, dignes, régénérés et heureux. Peu importe ce que nous avons fait, il y a un moyen de revenir. C’est par le repentir, et c’est très réel.

    Cet article est d’abord paru dans le New Era de mars 2014.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler