Menu Jeunes

    PAS du monde

    Il peut être difficile aux membres de l’Église de défendre leurs croyances dans le monde actuel, mais nous pouvons être dans le monde sans nous laisser influencer par lui.

    Vous êtes-vous déjà demandé d’où venait l’expression « dans le monde mais pas du monde » ? C’est plus qu’une devise, en fait, elle vient de Jésus-Christ.

    La nuit précédant sa crucifixion, le Christ s’est réuni avec ses apôtres, il leur a lavé les pieds, les a instruits et leur a donné la Sainte-Cène. Il a aussi prié son père à haute voix pour les apôtres :

    « Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal.

    « Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. […]

    « Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde » (Jean 17:15-16, 18).

    Le Sauveur lui-même a passé sa vie toute entière dans le monde sans en faire partie, et il attend de nous que nous nous efforcions de faire de même.

    Mais il n’a pas quitté ses disciples en leur disant sèchement : « Si j’ai pu le faire, vous le pouvez aussi. » Au contraire, il s’est montré compatissant. Il a prié son Père de les aider. Mais il ne lui a pas demandé de leur enlever les difficultés. Pendant sa vie sur terre et par l’intermédiaire de ses prophètes et de ses apôtres modernes, le Sauveur a enseigné qu’il est important que nous soyons de bonnes influences dans le monde.

    Partout dans le monde, les jeunes rencontrent constamment des difficultés dans les couloirs de l’école, en fréquentant leurs amis et en participant à des activités extra-scolaires. Mais, avec le Sauveur à leur côté et l’Évangile dans le cœur, ils ont trouvé des moyens de ne pas être du monde.

    Œuvrer avec zèle

    Brenda H., dix-sept ans, Minnesota (États-Unis)

    Lorsque je suis face à la tentation, je me pose la question « Que ferait Jésus ? » ou « Cela me rapprochera-t-il du royaume céleste ? »

    Je vais au séminaire tous les matins bien que je sois très fatiguée, parce que cela m’aide à progresser spirituellement. Je trouve de nombreux conseils utiles quand je lis mes Écritures avec l’intention d’apprendre quelque chose de nouveau ou quelque chose qui peut m’aider à devenir une meilleure personne. Lorsque nous sanctifions le jour du sabbat et allons à nos activités, nous pouvons mieux vaincre Satan. Lorsque nous œuvrons avec zèle avec le Seigneur, il peut nous aider à faire face à toutes les situations compliquées dans lesquelles nous nous trouvons.

    Jeunes filles souriantes

    Tirer de la force des autres

    Celina W., quinze ans, Allemagne

    Je respecte mes principes en participant à des activités avec mes amis membres de l’Église. J’invite évidemment des amis non membres à ces activités afin qu’ils puissent voir et comprendre pourquoi je veux respecter ces principes. Mes parents et mon grand frère sont de bons exemples pour moi. J’ai beaucoup de bons amis qui ne sont pas membres de l’Église et qui sont aussi d’excellents exemples pour moi. Ils ont beaucoup de qualités que j’aimerais moi-même acquérir.


    Jeune homme jouant au rugby

    Faire luire notre lumière

    Elisara E., vingt ans, Samoa

    Il y a quelques années, mon équipe de rugby a participé à un tournoi qui a duré une semaine. Cela signifiait que j’allais passer sept jours loin de chez moi, de mes parents et de mes dirigeants de l’Église. Étant donné que j’étudie dans un établissement de l’Église, tous mes coéquipiers étaient membres de l’Église. Presque chaque soir cette semaine-là dans notre hôtel, les autres équipes faisaient la fête dans leurs chambres en mettant la musique à fond, en dansant, en buvant, en fumant et en s’insultant bruyamment. Notre équipe se rassemblait dans une salle pour notre traditionnelle étude des Écritures et notre réunion spirituelle du soir. Cela nous faisait du bien de faire ce qui est juste sans que nos parents nous l’aient demandé. Les autres équipes nous ont d’abord observés avec surprise, puis nous avons gagné leur respect. Elles ne faisaient pas de bruit quand elles savaient que nous avions notre réunion spirituelle du soir. Elles semblaient intéressées par ce que nous faisions et certaines nous ont même rejoints pour lire les Écritures et prier avec nous.

    Nous n’avons pas gagné le tournoi cette semaine-là, mais nous avons gagné dans un autre domaine. Nous avons fait luire notre lumière et, grâce à notre exemple, nous avons pu changer des cœurs et des mentalités.

    Choses sur lesquelles méditer pour dimanche

    • La prochaine fois que vous êtes tenté, en quoi cela vous aiderait-il de savoir que Jésus-Christ a demandé à notre Père céleste de « [vous] préserver du mal » ?
    • Pensez à la vie du Sauveur. Qu’a-t-il fait pendant le temps qu’il a passé dans le monde ? Comment s’est-il préservé du monde ?
    • Pensez à une situation difficile que vous rencontrez « dans le monde ». Que pouvez-vous faire de créatif pour défendre la vérité ?

    Racontez votre expérience

    Quand avez-vous choisi de suivre l’exemple du Sauveur dans une situation difficile ? Racontez votre expérience ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler