Menu Jeunes

    Peut-être que je devrais recevoir ma bénédiction patriarcale

    Ashley Dosdall

    Après avoir étudié ce que le patriarche a enseigné et après avoir prié à ce sujet, j’ai reçu un appel à agir.

    Un dimanche, le patriarche du pieu a dirigé notre leçon sur la bénédiction patriarcale. Avant cette leçon, je ne savais quasiment rien de ces bénédictions. J’en avais entendu parler une ou deux fois et mon frère avait reçu la sienne récemment, mais je ne comprenais pas vraiment à quoi elles servaient. (Lis : Six choses à savoir avant d’obtenir ta bénédiction patriarcale)

    Dans sa leçon, le patriarche du pieu nous a enseigné que la bénédiction patriarcale ressemble à des Écritures personnelles. C’est une bénédiction qui a différents buts et qui nous vient directement de Dieu. L’un d’eux est de nous déclarer notre lignage dans une tribu de la maison d’Israël. Les autres sont de nous guider et de nous promettre les bénédictions que notre Père céleste nous donnera si nous sommes fidèles. Le patriarche a enseigné que nous devons toujours rester dignes de recevoir une bénédiction patriarcale et que nous devons la consulter souvent une fois que nous l’avons reçue. (Lis : Ce qu’une bénédiction patriarcale peut faire pour toi)

    J’ai écouté attentivement cette leçon et j’ai noté beaucoup de choses dans mon journal. Pendant la leçon, je n’arrêtais pas de penser : « peut-être que je devrais recevoir ma bénédiction ». Cette idée ne me quittait pas.

    Plus tard ce jour-là, j’ai demandé à mon père de m’aider à comprendre les rôles et les bénédictions des tribus de la maison d’Israël. Cela a été long et difficile, mais nous avons trouvé et j’ai noté ce que j’ai appris dans mon journal. C’était vraiment bien parce que j’ai appris des choses que je ne connaissais pas auparavant. J’ai également lu des discours sur les bénédictions patriarcales, et j’ai fait d’autres recherches à ce sujet.

    J’ai étudié et j’ai réfléchi aux bénédictions patriarcales, j’ai prié pour savoir si je devais recevoir la mienne. L’Esprit m’a fait savoir que je devais l’obtenir rapidement et j’ai décidé de le faire. Je suis très reconnaissante pour la leçon du patriarche. Il m’a aidée à comprendre les bénédictions patriarcales et en fait, il m’a incitée à recevoir la mienne.

    Comment puis-je savoir si je suis prêt(e) ?

    Chaque membre digne de l’Église peut et doit recevoir une bénédiction patriarcale. Mais comment savoir quand la recevoir ? En fait, il faut être digne et suffisamment mûr(e) pour comprendre la nature sacrée de la bénédiction et son importance. Prie et médite à ce sujet. Ensuite, parle à tes parents et à ton évêque ou ton président de branche, qui peut t’aider à savoir si tu es prêt(e).

    Besoin de plus de renseignements ? Nous avons demandé à quatre patriarches de répondre à des questions sur les bénédictions patriarcales.

    Un don rare et précieux

    « Le même Seigneur qui a donné un Liahona à Léhi nous a accordé aujourd’hui, à vous et à moi, un don rare et précieux pour orienter notre vie, pour indiquer ce qui constitue un danger pour notre sécurité et pour montrer le chemin, un passage sûr, non vers une terre promise, mais vers notre foyer céleste. Le don auquel je fais allusion s’appelle la bénédiction patriarcale. Chaque membre digne de l’Église a le droit de recevoir ce trésor précieux et inestimable. »

    Thomas S. Monson, « Votre bénédiction patriarcale : un Liahona de lumière », L’Étoile, janvier 1987, p. 63.

    Cet article a d’abord été publié dans le numéro de mai 2014 du magazine New Era.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler