Menu Jeunes

    La vie dans la sphère selfie

    Hadley Griggs The author lives in Utah, USA

    Ne reste pas bloqué(e) en mode « moi, moi, moi », sur les réseaux sociaux.

    Les réseaux sociaux peuvent être très utiles. Ils te permettent de rester en contact avec tes parents et tes amis dans ce monde trépidant, et ils peuvent t’aider à faire connaître l’Évangile. Avec une publication, tu peux montrer à tes amis et à ta famille combien tu es doué(e) pour faire des macaronis au fromage, ou ta nouvelle coupe de cheveux. Les réseaux sociaux sont amusants !

    Mais même s’ils sont formidables pour rester en contact, parfois il peuvent nous laisser un sentiment de solitude. En fait, des études indiquent qu’il n’y a jamais eu autant de personnes qui se sentent seules qu’actuellement, et des chercheurs pensent que c’est lié à tous ces réseaux sociaux à notre portée.

    Alors, qu’en est-il ?

    Réfléchis à cela : quand chaque jour tu prends le temps de parler sur les réseaux sociaux du week-end agréable que tu as eu, de ton excellente note en mathématiques, ou encore de la quantité de devoirs à la maison que tu as à faire, tu peux facilement oublier les personnes qui t’entourent et commencer à ne penser qu’à toi. Au bout d’un certain temps, il est possible que cela commence à t’isoler.

    Si nous ne faisons pas attention, l’utilisation des réseaux sociaux peut nous faire devenir très égocentriques. Quand nous ajoutons constamment des publications sur nous-même, nous devenons souvent obnubilés par ce qui peut nous rendre plus cool, plus spontané ou plus populaire. Nous pouvons devenir absorbés par notre propre image, et inconscients de notre entourage — des personnes qui peuvent même avoir besoin d’un ami ou de notre aide. Peut-être que ton petit frère s’ennuie tout le temps et qu’il voudrait passer du temps avec toi. Ou ton ami qui habite dans ta rue était malade la semaine dernière et pourrait avoir besoin d’aide pour les leçons de math qu’il a manquées. Si nous sommes occupés à penser à nous, nous pourrions ne jamais le remarquer.

    Cela ne veut pas dire que publier des choses personnelles soit mal ! Cela fait partie de la nature même des réseaux sociaux : faire savoir aux gens ce que tu fais. Mais si nous ne faisons pas attention, il peut être facile de passer au mode « moi, moi, moi » et de tomber dans le piège du repli sur soi.

    Le service est la solution

    Alors, comment pouvons-nous éviter ce mode « moi, moi, moi » ? Le Sauveur donne un très bon conseil dans Matthieu 16:25 : «  Celui qui perdra sa vie à cause de moi la trouvera ». Il nous faut passer moins de temps à penser à nous-même et, à la place, il faut nous concentrer sur le service ! Il y a beaucoup de façons de le faire, et tu peux même utiliser les réseaux sociaux. Par exemple, tu peux te prendre en photo avec ton frère ou ta sœur et mettre la photo en ligne pour faire savoir combien ta famille compte pour toi. Tu peux publier quelque chose de gentil sur la page d’un ami. Ou tu peux publier un rappel concernant l’activité d’échange à venir et demander à tes amis s’ils comptent y aller. Et tu peux toujours publier tes versets préférés des Écritures pour embellir la journée de tes amis !

    Bien sûr, même avec ces excellentes façons de se soucier des autres grâce aux réseaux sociaux, c’est aussi une bonne chose de les laisser de côté un moment pour servir et montrer de l’amour aux autres à l’ancienne. Abstiens-toi de mettre en ligne tes selfies et ton statut. À la place, va jouer avec ton frère ou ta sœur, ou encore, descends la rue et aide ton ami à faire ses devoirs de maths. Aussi utiles et intéressant que peuvent être les réseaux sociaux, ils ne peuvent pas remplacer l’amour et le service en personne.

    Il y a de nombreuses façons d’arrêter de ne penser qu’à nous-mêmes et de commencer à penser aux autres personnes : il faut juste essayer.

    Cet article est paru dans le numéro de juin 2017 du New Era.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler