Menu Jeunes

    Comment faire du Christ le centre de notre vie

    D. Todd Christofferson Of the Quorum of the Twelve Apostles

    À quoi ressemble la vie quand le Christ y est au centre ?

    Jésus est parvenu à l’unité parfaite avec le Père en se soumettant, corps et esprit, à la volonté du Père. Parlant de son Père, Jésus disait : « Je fais toujours ce qui lui est agréable » (Jean 8:29). Parce que c’était la volonté du Père, Jésus s’est soumis jusqu’à la mort, « la volonté du Fils étant engloutie dans la volonté du Père » (Mosiah 15:7). [L’accent mis par] Jésus sur le Père est l’une des raisons principales pour lesquelles son ministère avait une telle clarté et un tel pouvoir. Il n’y avait en lui aucune indécision qui le détournait de son but.

    De la même manière, vous et moi pouvons mettre le Christ au centre de notre vie et ne faire plus qu’un avec lui comme il est un avec le Père (voir Jean 17:20-23). Nous pouvons commencer par dépouiller notre vie de tout, puis la reconstruire avec d’abord les choses les plus importantes et le Sauveur en son centre. Nous commencerions par mettre en place les choses qui nous permettent de nous souvenir de lui : des prières fréquentes, la méditation sur les Écritures, l’étude attentive des enseignements des apôtres, la préparation hebdomadaire à prendre dignement la Sainte-Cène, le culte du sabbat, la mise par écrit et le souvenir de ce que l’Esprit et l’expérience nous enseignent sur la condition de disciple. D’autres choses peuvent vous venir à l’esprit qui vous conviennent particulièrement, à ce moment précis de votre vie. Une fois que suffisamment de temps et de moyens ont été mis en place pour ces questions, c’est-à-dire pour centrer notre vie sur le Christ, nous pouvons commencer à ajouter d’autres responsabilités et choses de valeur, telles que l’instruction, les responsabilités familiales et les passe-temps, selon ce que notre temps et nos ressources le permettent. De cette façon, les choses essentielles ne seront pas évincées de notre vie par ce qui est tout juste bon, et les choses de moindre valeur auront une priorité inférieure ou disparaîtront complètement.

    Bien que cela puisse ne pas être facile, nous pouvons continuellement avancer avec foi au Seigneur. Je peux témoigner qu’avec le temps, notre désir et notre capacité de toujours nous souvenir du Sauveur et de le suivre augmenteront. Nous devons patiemment œuvrer à atteindre ce but et toujours prier pour avoir le discernement et l’aide divine dont nous avons besoin (voir 2 Néphi 32:9).

    Extrait d’un discours donné le 27 janvier 2009, lors d’une réunion spirituelle à l’université Brigham Young – Idaho.

    Racontez votre expérience

    Comment avez-vous gardé le Sauveur au centre de votre vie ? Racontez votre expérience ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler