Menu Jeunes

    Comment le nouveau prophète est-il choisi ?

    T’es-tu déjà demandé comment le Seigneur appelle ses prophètes ?

    Russell M. Nelson est le 17e président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Dallin H. Oaks est son premier conseiller et Henry B. Eyring son deuxième conseiller. M. Russell Ballard servira comme président suppléant du Collège des douze apôtres.

    D. Todd Christofferson

    Mais t’es-tu déjà demandé comment le nouveau prophète est choisi ? Depuis la mort de Joseph Smith, le prophète, l’Église a toujours utilisé le même processus pour choisir et soutenir son nouveau président. Le 16 janvier 2018, dans un communiqué spécial, D. Todd Christofferson, du Collège des douze apôtres, a répondu à quelques questions que tu pourrais te poser au sujet de ce processus.

    Que se passe-t-il après la mort du Prophète ?

    « Quand le président de l’Église meurt, la Première Présidence est automatiquement dissoute. Les hommes qui servaient comme conseillers reprennent leurs places dans le Collège des douze apôtres. Et c’est ce collège, sous la direction du doyen des apôtres, qui dirige l’Église. »

    Comment le nouveau président de l’Église est-il choisi ?

    « Peu de temps après la mort du président de l’Église, les membres du Collège des douze apôtres se réunissent dans le temple afin de réfléchir à la réorganisation de la Première Présidence. Tout au long de notre histoire, c’est toujours le doyen des apôtres qui a été choisi comme nouveau président de l’Église. Cette façon de faire exclut toute campagne et course à l’élection à cet office et permet que le nouveau président s’inscrive dans la continuité et bénéficie d’une maturité chevronnée, de beaucoup d’expérience et d’une préparation considérable. Comme John A. Widtsoe l’a dit : ‘C’est une procédure pleine de sagesse. Elle place l’apôtre qui a servi le plus longtemps à la tête de l’Église. Les membres de l’Église le connaissent bien et ont confiance en lui. Il connaît bien les affaires de l’Église. Ce n’est pas un novice qui doit être formé à cet office’ (Evidences and Reconciliations, arr. G. Homer Durham, 3 vols. en 1, 1960, p. 264) ».

    De quelle manière le nouveau président est-il mis à part ?

    « Le nouveau président est mis à part, par l’imposition des mains, par l’apôtre qui a le plus d’ancienneté après lui, lequel est accompagné de tous les autres membres du Collège. Guidé par l’inspiration divine qu’il reçoit, le président choisit ses conseillers puis, accompagné des autres apôtres, il les met à part ».

    Qui devient le nouveau président du Collège des douze apôtres ?

    « Une fois la Première Présidence réorganisée, le deuxième des apôtres par ordre d’ancienneté est soutenu comme président du Collège des Douze. Si ce dernier est appelé dans la Première Présidence, le troisième apôtre par ordre d’ancienneté devient président suppléant du Collège des Douze ».

    La Première Présidence

    « L’homme du moment »

    Il peut être difficile de dire adieu à celui qui a été le prophète durant une grande partie de notre vie. Mais soyons rassurés, car chaque prophète est appelé par Dieu. Tout au long de l’histoire de l’Église, « il est apparu évident que l’homme qui avait été choisi comme président de l’Église avait été pré ordonné et qu’il était l’homme du moment » (N. Eldon Tanner, « Élus par le Seigneur », conférence générale d’avril 1974). Le président Nelson a été appelé par Dieu à être l’homme du moment sur la terre, et il va agir et parler comme Dieu voudrait qu’il le fasse.

    Lors d’une diffusion mondiale spéciale le 16 janvier 2018, il a déclaré : « J’exprime mon profond amour pour vous. Un amour qui a grandi au cours des décennies passées à vous rencontrer, à adorer Dieu à vos côtés et à vous servir […] J’encourage chacun d’entre nous à aller de l’avant avec foi en Jésus-Christ, sachant qu’il est aux commandes. C’est son œuvre, et c’est son Église. Nous sommes ses serviteurs. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours continuera d’aller de l’avant, pour bénir chaque nation, tribu, langue et peuple. Je proclame ma dévotion à Dieu notre Père éternel et à son Fils, Jésus-Christ. Je les connais, je les aime et je m’engage à les servir, et à vous servir, jusqu’à mon dernier souffle. »

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler