Menu Jeunes

    Service fidèle et aimant

    Carol F. McConkie First Counselor in the Young Women General Presidency

    Le service chrétien suscite la présence du Saint-Esprit et apporte la promesse de la paix.

    J’ai été témoin de la joie du service pur et altruiste illustré dans ces photos d’un garçon du nom d’Élie, donnant sa chemise à un nouvel ami rencontré dans un village retiré d’Afrique. Élie a vu un besoin immédiat et il y a répondu. Comme le jeune Élie, nous avons l’occasion de rendre service aux autres, de bien des façons. Nous n’aurons peut-être pas besoin de donner aux autres la chemise que nous avons sur le dos mais, si nous écoutons les incitations du Saint-Esprit, nous saurons qui servir et comment aider les personnes dans le besoin.

    « Le service est synonyme de l’obéissance aux commandements de Dieu » et il représente notre amour pour le Seigneur Le Sauveur a enseigné : « Si tu m’aimes, tu me serviras et garderas tous mes commandements » (D&A 42:29) ; « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de tout ton pouvoir, de tout ton esprit et de toute ta force ; et tu le serviras au nom de Jésus-Christ » (D&A 59:5). Lors de notre baptême, nous avons fait alliance de servir Dieu et de garder ses commandements (voir Mosiah 18:10). En disciples du Christ, nous nous efforçons toujours de participer à son œuvre, et cela implique le service.

    Le service : l’Évangile en action

    Le service est l’Évangile de Jésus-Christ en action et il est manifeste dans une histoire que j’aime à propos de Brigham Young. Apprenant que des centaines de pionniers tirant des charrettes à bras étaient bloqués dans les plaines dans des conditions intolérables, il a enseigné avec force dans ce sermon simple lors de la conférence générale d’octobre 1856 : « Je veux maintenant vous donner le sujet et le texte pour les anciens qui prendront la parole… Voici… Beaucoup de nos frères et sœurs sont dans les plaines avec des charrettes à bras. Il est probable qu’à l’heure actuelle, beaucoup sont à plus de mille kilomètres de distance et il faut les amener ici. Nous devons leur envoyer de l’aide. Le sujet sera : ‘les faire arriver ici’ […]

    Voilà ma religion ; voilà ce que me dicte le Saint-Esprit que je reçois : Il faut sauver ces gens […]

    Je vais faire appel aux évêques dès aujourd’hui. Je ne vais pas attendre demain ni après-demain pour obtenir soixante bons attelages de mules et douze ou quinze chariots. Je ne veux pas envoyer de bœufs, je veux des bons chevaux et des mules. Il y en a dans ce territoire et il nous les faut. Je veux aussi douze tonnes de farine et quarante bons chefs d’attelages, en plus des cochers. […]

    Je vous dis à tous que votre foi, votre religion et votre profession de foi ne sauveront aucune de vos âmes dans le royaume céleste de notre Dieu si vous ne mettez pas en œuvre les principes que je vous enseigne maintenant. Allez maintenant chercher ces gens dans les plaines. »

    « Sauvez les gens », c’est le commandement. Quand nous servons les autres, nous sommes engagés dans l’œuvre du salut. Le roi Benjamin a enseigné à juste titre : « Lorsque vous êtes au service de vos semblables, vous êtes simplement au service de votre Dieu » (Mosiah 2:17).

    Des occasions tout autour de nous

    Nous n’avons pas besoin de chercher très loin pour trouver des occasions de servir. Thomas S. Monson, notre prophète actuel, a enseigné : « Nous sommes entourés de gens qui ont besoin de notre attention, de nos encouragements, de notre soutien, de notre réconfort, de notre gentillesse, que ce soient des membres de notre famille, des amis, des connaissances ou des inconnus. Nous sommes les mains du Seigneur ici sur terre, avec la mission de servir et d’aider ses enfants. Il compte sur chacun de nous. »

    Notre Père céleste a besoin de nous pour apporter du soulagement aux autres spirituellement et temporellement (voir Mosiah 4:26). « Le plus grand service que nous puissions rendre aux autres dans cette vie […] est de les amener au Christ par la foi et le repentir. » Nous montrons un exemple de mise en pratique des principes de l’Évangile. Nous annonçons le message de l’Évangile de Jésus-Christ. Nous faisons notre histoire familiale et nous emportons au temple les noms de nos ancêtres. Souvent, de petits actes de service compatissant, comme un simple sourire, un bonjour amical, une embrassade chaleureuse ou un petit mot de gratitude sont tout ce dont il y a besoin pour édifier le cœur et réjouir l’âme. D’autres fois, un grand sacrifice de temps et d’énergie peuvent être requis.

    Mais dans chaque cas, le service chrétien fidèle et aimant suscite la compagnie du Saint-Esprit et apporte à chacun d’entre nous la promesse de « la paix dans ce monde et la vie éternelle dans le monde à venir » (D&A 59:23).

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler