Menu Jeunes

    Accepter ma timidité

    Rachel Harris

    Ma timidité peut-elle m’empêcher d’avoir des amis ?

    Le collège n’avait pas été une expérience facile et je m’attendais à ce que mon premier jour de lycée ne le soit pas davantage. Pendant mes années de collège, j’étais d’une timidité maladive ; C’était atroce tellement j’étais timide. J’étais mal à l’aise quand je parlais à des personnes que je ne connaissais pas, parce que je n’avais pas confiance en moi. Aux interclasses, je restais seule la plupart du temps, j’allais jusqu’à mon casier et j’en revenais la tête baissée pour avoir l’air occupée. Je passais la plupart de mes week-ends seule, à lire des livres, à faire mes devoirs, ou à revoir mes émissions de télé préférées.

    Je voulais que cette année soit différente, mais je ne savais pas comment elle allait le devenir. Je suis allée à mon premier cours, j’ai regardé les autres élèves autour de moi et je me suis dit, terrifiée : « Je ne veux parler à aucun d’entre eux. » Je ne voulais pas avoir à vivre des présentations pénibles et des silences gênants. Alors à la place, j’ai passé l’heure les yeux fixés sur mon bureau, sans parler à personne ni même regarder quelqu’un.

    Au moment de l’appel, j’étais persuadée que ma première année de lycée allait me paraître tout aussi solitaire que mes années de collège. En retenant mes larmes, je me suis glissée un peu plus sous ma table, déterminée à ne pas quitter mon bureau des yeux.

    « Salut », a dit une voix à côté de moi. « Je m’appelle Taylor. Et toi ? » J’ai levé les yeux et j’ai vu à côté de moi une jeune fille qui paraissait tendue mais sincère.

    « Oh, Salut » ai-je répondu. « Je m’appelle Rachel. »

    Puis Taylor a mentionné que cela ne faisait que quelques semaines qu’elle avait emménagé dans la région. Elle connaissait encore moins de personnes que moi et elle espérait se faire de nouveaux amis. Puis nous avons parlé de choses normales : du lycée, des cours, et des espoirs qu’on mettait dans nos années de lycée. Notre conversation était un peu maladroite, mais dans le fond, discuter avec Taylor était très agréable. Le jour suivant, pendant l’appel, j’étais près d’elle à nouveau, elle m’a invité à m’assoir à côté d’elle et nous avons discuté à nouveau. Plus je la voyais et plus elle me saluait simplement, plus j’étais à l’aise pour lui répondre. Après quelques semaines, Taylor était devenue la seule personne avec laquelle j’osais discuter entre les classes.

    Quelques moi plus tard, je n’avais vraiment pas le moral. Je n’avais pas confiance en moi et j’avais du mal à croire qu’on puisse vouloir être ami avec moi. Jour après jour, j’avais cette impression, jusqu’à ce qu’un soir, au bout d’une semaine environ dans cette disposition d’esprit, mon téléphone a sonné. J’ai répondu.

    « Salut » a dit la personne au bout de la ligne. « C’est Taylor. Comment vas-tu Rachel ? Je voulais juste t’appeler pour te dire bonjour. »

    Nous avons discuté un moment , et cette fois notre conversation était beaucoup plus facile. J’ai vraiment apprécié de parler avec elle. Taylor s’est montrée vraiment sincère en cherchant à me connaître et elle m’a aidé à me sentir capable d’une amitié sincère. Plus tard, à la fin de notre conversation, je me suis rendu compte de quelque chose d’important. J’ai eu l’impression que notre Père céleste essayait de me faire comprendre que je pouvais être contente de la personne que j’étais et de ce qu’il m’avait donné. Les appels de Taylor et ses invitations continuelles m’ont permis avec le temps de me rendre compte que je suis quelqu’un de bien et que je peux me sentir bien avec ma personnalité réservée.

    Après cet appel, Taylor et moi avons commencé à passer beaucoup de temps ensemble en tant qu’amies. Elle m’a accepté comme j’étais, et nous avons eu de nombreuses grandes aventures au lycée.

    Je savais que Taylor était une véritable amie parce qu’elle ne se conduisait pas de façon superficielle. Elle cherchait sincèrement à me connaître et son intérêt était constant. Quand on se lie d’amitié, agir comme le Christ le ferait — avec charité, compréhension et sincérité — fait toute la différence. C’est ce que Taylor a fait pour moi par son attitude chaleureuse et son intérêt sincère envers la personne que j’étais.

    Je suis toujours une personne timide, mais je sais que même les personnes timides peuvent avoir de vrais amis.

    Raconte ton expérience

    Es-tu timide ? Comment t’es-tu fait des amis ? Raconte ton expérience ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler