Menu Jeunes

    Cinq façons d’aider ton évêque à t’aider

    Chakell Wardleigh Church Magazines

    Il fait de son mieux, mais parfois il a besoin d’aide.

    Chaque fois que vous vous rencontrez il t’accueille avec une poignée de main chaleureuse, il est assis à sa place sur l’estrade pendant la réunion de Sainte-Cène et il consacre beaucoup de son temps à te servir et à servir le Seigneur.

    C’est ton évêque : un dirigeant de la prêtrise qui est appelé de Dieu pour présider ta paroisse. Il n’arrive jamais tout à fait à bout de sa liste de tâches, il conseille les membres dans son bureau même après une longue journée de travail et s’attarde à l’église des heures après la fin des réunions pour s’acquitter de toutes ses responsabilités.

    Ton évêque semble peut-être avoir une énergie sans limites, mais diriger une paroisse peut être épuisant ! Il s’efforce de faire de son mieux, mais pafois il a besoin d’aide.

    Voici cinq façons d’aider ton évêque à t’aider :

    1. Prie pour lui.

    L’appel d’évêque peut exiger plus d’énergie mentale, spirituelle et physique qu’il n’en dispose. Il a besoin de la force que seul Dieu peut donner, mais qui peut lui être accordée du fait de ta foi et de tes prières (voir Jacques 5:16).

    2. Aie foi en son office.

    Tu l’as soutenu comme évêque, mais ce n’est pas nécessairement en l’homme que tu as foi ; c’est en l’office ou l’appel d’évêque et en Dieu qui l’a appelé et le soutient. Comment peux-tu montrer ta foi ? Sois disposé à remplir tes appels et à t’acquitter de tes tâches. Quand tu rencontres ton évêque, vas-y préparé : prie, jeûne si nécessaire et habille-toi convenablement pour montrer ton respect pour le Seigneur. Réfléchis soigneusement à ses recommandations. Il représente le Seigneur.

    3. Apprends à le connaître.

    Fais un effort pour apprendre à le connaître. Pose-lui des questions sur sa vie, ses antécédents et son vécu. Dis-lui que tu lui es reconnaissant de son service et que tu as foi en sa capacité de remplir son appel. (Voir 1 Thessaloniciens  5:12-13).

    4. Ne l’use pas.

    Ton évêque veut t’aider, mais si tu as un problème qui pourrait être géré par tes frères ou sœurs de service pastoral, par l’un des conseillers de l’évêque, ou par ta présidente de la Société de Secours ou ton président du collège des anciens, adresse-toi à eux en premier. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont été appelés ! Ils sont là pour t’aider, et aussi pour permettre à ton évêque de se concentrer sur ce que lui seul peut faire.

    N’oublie pas qu’il est humain.

    Même s’il te semble que ton évêque est fait pour son appel, il n’est pas parfait. Il doute de lui et il fait des erreurs. Mais il t’aime vraiment et il se consacre entièrement à son appel. Sois ouvert avec lui. Plus il en sait sur toi et sur ta situation, et plus il sera à même de t’aider.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler