Chapitre 13 : Les bénédictions inestimables de la maison du Seigneur
    Notes de bas de page

    Chapitre 13

    Les bénédictions inestimables de la maison du Seigneur

    « C’est dans les temples que nous obtenons les plus grandes bénédictions de Dieu relatives à la vie éternelle. Les temples sont réellement les portes d’accès aux cieux. »

    Épisode de la vie d’Ezra Taft Benson

    Le président Benson a dit : « Je suis reconnaissant au Seigneur de ce que mes souvenirs du temple remontent à ma jeunesse. « Je me rappelle très bien que, quand j’étais encore petit, je revenais des champs pour rentrer à la ferme de la famille à Whitney (Idaho). J’entendais ma mère chanter : ‘Ai-je fait du bien dans ce monde aujourd’hui ?’ (Hymnes, n° 194).

    « Je peux encore la voir, le front couvert de gouttes de sueur, penchée sur la planche à repasser, du papier journal recouvrant l’endroit sur lequel elle travaillait, en train de repasser de longues bandes de linge blanc. Quand je lui demandais ce qu’elle faisait, elle répondait : ‘Ce sont des robes du temple, mon fils. Ton père et moi allons au temple.’ […]

    « Elle remettait alors son vieux fer à repasser sur le poêle, prenait une chaise et s’asseyait auprès de moi, et me parlait de l’œuvre du temple. Elle me disait qu’il était très important de pouvoir aller au temple et de participer aux ordonnances sacrées qui y étaient accomplies. Elle exprimait alors son vœu le plus fervent qu’un jour ses enfants, ses petits-enfants et ses arrière-petits-enfants pourraient bénéficier de ces bénédictions inestimables.

    « Tous ces doux souvenirs au sujet de l’esprit de l’œuvre du temple nous ont été une bénédiction dans notre ferme. […] C’est sous l’influence de l’Esprit dans la maison du Seigneur que ces souvenirs me sont revenus lorsque j’ai célébré le mariage de chacun de mes enfants et petits-enfants qui sont les petits-enfants et arrière-petits-enfants de ma mère..

    « Ce sont des souvenirs précieux pour moi1. »

    Enseignements d’Ezra Taft Benson

    1

    Les temples sont les symboles de tout ce que nous chérissons.

    Le temple est l’endroit sur terre le plus proche des cieux2.

    [Le] temple sera une lumière pour tous dans [la] région, un symbole de tout ce que nous chérissons3.

    Le temple est toujours là pour nous rappeler que, dans le plan de Dieu, la famille est éternelle4.

    [Le temple est] un symbole constant et visible que Dieu n’a pas laissé l’homme tâtonner dans les ténèbres. C’est un lieu de révélation. Bien que nous vivions dans un monde déchu, un monde méchant, des lieux saints sont mis à part et consacrés afin que les hommes et les femmes dignes puissent apprendre l’ordre des cieux et obéir à la volonté de Dieu5.

    [Le temple est] un témoignage que le pouvoir de Dieu peut juguler les puissances du mal qui nous entourent. Beaucoup de parents, dans et hors de l’Église, sont soucieux de la protection contre l’avalanche de méchanceté qui menace d’engloutir les principes chrétiens. Je suis entièrement d’accord avec une déclaration faite par Harold B. Lee durant la Deuxième Guerre mondiale. Il a dit : « Nous parlons de sécurité à notre époque, et pourtant nous n’arrivons pas à comprendre que […] nous avons le saint temple où nous pouvons trouver les symboles par lesquels le pouvoir qui sauvera cette nation de la destruction peut être généré6. »

    Lors d’une fête à l’hôtel Hilton de Beverly Hills, à Los Angeles (Californie), le président des États-Unis m’avait demandé, en qualité de ministre de l’agriculture, de souhaiter la bienvenue au président de l’une de nos républiques les plus récentes. Il gouvernait sur quatre-vingt-huit millions de personnes réparties sur quelques trois mille îles s’étirant sur mille six cents kilomètres. Cette nation n’existait que depuis quelques années. Tandis que nous étions assis là, à ce dîner qui était en grande partie parrainé par l’industrie cinématographique et auquel participaient de nombreuses vedettes de cinéma, je pouvais regarder à travers une belle baie vitrée. Au bout de l’avenue, sur les hauteurs, je pouvais voir la douce lumière des projecteurs éclairant notre magnifique temple de Los Angeles, et j’ai eu le plaisir de le faire remarquer à mes invités et aux amis à notre table et à d’autres tables. Tandis que nous étions assis là, je me suis dit : « Ce qui se passe ce soir n’est que futilité. Ce qui dure, ce qui est réel, ce qui est important, c’est ce qui est représenté dans le temple de Dieu7. »

    Temple de Los Angeles (Californie, États-Unis)

    Puisse [le temple] être un rappel constant que la vie est éternelle et que les alliances que nous contractons dans la condition mortelle peuvent être éternelles8.

    2

    Nous avons besoin des ordonnances et des alliances du temple afin d’entrer dans la plénitude de la prêtrise et de nous préparer à rentrer en la présence de Dieu.

    Quand notre Père céleste a placé Adam et Ève sur cette terre, il l’a fait dans le dessein de leur enseigner comment retourner en sa présence. Notre Père a promis un Sauveur pour les racheter de leur condition déchue. Il leur a donné le plan du salut et leur a dit d’enseigner à leurs enfants la foi en Jésus-Christ et le repentir. En outre, Dieu a commandé à Adam et à sa postérité d’être baptisés et de recevoir le Saint-Esprit, et d’entrer dans l’ordre du Fils de Dieu.

    Entrer dans l’ordre du Fils de Dieu équivaut aujourd’hui à recevoir la plénitude de la Prêtrise de Melchisédek, que l’on ne peut recevoir que dans la maison du Seigneur.

    Parce qu’Adam et Ève se sont conformés à ces conditions, Dieu leur a dit : « Tu es selon l’ordre de celui qui était sans commencement de jour ou fin d’années, de toute éternité à toute éternité » (Moïse 6:67).

    Trois ans avant la mort d’Adam, un grand événement a eu lieu. Il a emmené son fils Seth, son petit-fils Énos et d’autres grands-prêtres qui étaient ses descendants directs, avec les autres justes de sa postérité, dans la vallée d’Adam-ondi- Ahman. Et c’est là qu’Adam a donné à ses descendants justes sa dernière bénédiction.

    Alors le Seigneur leur est apparu [voir D&A 107:53-56]. […]

    Comment Adam a-t-il ramené ses descendants en présence du Seigneur ?

    La réponse : Adam et ses descendants sont entrés dans l’ordre de la prêtrise de Dieu. Nous dirions aujourd’hui qu’ils sont allés à la maison du Seigneur et y ont reçu leurs bénédictions.

    L’ordre de la prêtrise dont parlent les Écritures est aussi parfois appelé l’ordre patriarcal, parce qu’il est transmis de père en fils. Mais cet ordre est aussi décrit dans la révélation moderne comme un ordre de gouvernement par la famille, où un homme et une femme font alliance avec Dieu, exactement comme l’ont fait Adam et Ève, pour être scellés pour l’éternité, pour avoir une postérité et pour faire la volonté et l’œuvre de Dieu pendant toute leur existence mortelle.

    Si le mari et la femme sont fidèles à leurs alliances, ils ont droit aux bénédictions du plus haut degré du royaume céleste. On ne peut, aujourd’hui, contracter ces alliances qu’en entrant dans la maison du Seigneur.

    Adam a suivi cet ordre et a ramené sa postérité en présence de Dieu. […]

    […] Nous ne pouvons entrer dans cet ordre de la prêtrise qu’en obéissant à tous les commandements de Dieu et en cherchant les bénédictions des pères comme l’a fait Abraham [voir Abraham 1:1-3] en allant à la maison de notre Père. On ne le reçoit nulle part ailleurs sur cette terre !

    […] Allez au temple, à la maison de notre Père, pour y recevoir les bénédictions de vos pères afin d’avoir droit aux plus hautes bénédictions de la prêtrise. « Car sans cela, nul ne peut voir la face de Dieu, oui, le Père, et vivre » (D&A 84:22).

    La maison de notre Père est une maison d’ordre. Nous allons dans sa maison pour entrer dans cet ordre de la prêtrise qui nous donne droit à tout ce que possède le Père, si nous sommes fidèles9.

    3

    Grâce aux ordonnances et aux alliances du temple, nous pouvons recevoir la protection et les plus grandes bénédictions de Dieu relatives à la vie éternelle.

    Les bénédictions de la maison du Seigneur sont éternelles. Elles sont pour nous de la plus haute importance parce que c’est dans les temples que nous obtenons les plus grandes bénédictions de Dieu relatives à la vie éternelle. Les temples sont réellement les portes d’accès vers les cieux10.

    Le Seigneur désire que chaque homme et chaque femme adulte de l’Église reçoivent les ordonnances du temple. Cela veut dire qu’ils doivent être dotés et que tous les couples mariés doivent être scellés pour l’éternité. Ces ordonnances sont une protection et une bénédiction pour leur mariage. Leurs enfants ont aussi la bénédiction de naître dans l’alliance. Le fait de naître dans l’alliance donne à ces enfants droit à une bénédiction qui leur garantit des parents éternels, indépendamment de ce qui arrive aux parents, tant que les enfants restent dignes des bénédictions11.

    Cela ne signifie-t-il rien pour vous qu’aujourd’hui les saints soient dispersés sur toute la surface de la terre et que, dans cette situation, on installe des temples proches d’eux ? Par les ordonnances qu’ils reçoivent dans des lieux saints, ils seront armés de justice et dotés du pouvoir de Dieu dans une grande mesure12.

    Il existe un pouvoir lié aux ordonnances des cieux, à savoir le pouvoir de la divinité, qui peut repousser et qui repoussera les forces du mal si nous sommes dignes de ces bénédictions sacrées. [Notre] collectivité sera protégée, notre famille sera protégée, nos enfants seront protégés si nous vivons l’Évangile, allons au temple et vivons proches du Seigneur. […] Que Dieu nous bénisse, nous les saints, pour que nous soyons dignes des alliances et des ordonnances faites dans ce lieu sacré13.

    La cérémonie du temple a été donnée par notre Père céleste dans sa sagesse pour nous aider à devenir plus semblable au Christ14.

    Nous ne pourrons pas demeurer en compagnie d’êtres célestes à moins d’être purs et saints. Les lois et les ordonnances qui permettent aux hommes et aux femmes de sortir du monde et d’être sanctifiés sont administrées uniquement dans ces lieux saints. Elles ont été données par révélation et sont comprises par révélation. C’est pour cette raison que l’une des Autorités générales a appelé le temple, « l’université du Seigneur15 ».

    Aucun membre de l’Église ne peut être rendu parfait sans les ordonnances du temple. Nous avons la mission d’aider les personnes qui n’ont pas ces bénédictions à les recevoir16.

    4

    Nous avons la bénédiction d’ouvrir les portes du salut à nos ancêtres.

    Les temples sont construits et consacrés afin que, par la prêtrise, les parents puissent être scellés à leurs enfants et les enfants scellés à leurs parents. Ces ordonnances de scellement concernent aussi bien les vivants que les morts. Si nous négligeons notre scellement à nos ancêtres et à notre postérité, l’objectif de cette terre, l’exaltation de l’homme, sera entièrement anéanti en ce qui nous concerne17.

    Il ne suffit pas à un mari et à une femme d’être scellés dans le temple pour leur garantir l’exaltation ; ils doivent également être liés éternellement à leurs parents et veiller à ce que l’œuvre soit faite pour leurs ancêtres. L’apôtre Paul a dit : « Sans nous ils ne peuvent être rendus parfaits – et nous ne pourrons pas non plus être rendus parfaits sans nos morts » (D&A 128:15). Nos membres doivent donc comprendre qu’ils ont personnellement la responsabilité de veiller à être liés à leurs ancêtres, ou, comme le dit l’Écriture sacrée, leurs « pères ». C’est la signification du verset 2 de la section 2 des Doctrine et Alliances quand Moroni déclare qu’Élie « implantera dans le cœur des enfants les promesses faites aux pères, et le cœur des enfants se tournera vers leurs pères18. »

    Quand je pense à la généalogie, je vois des gens, des gens que j’aime et qui attendent que notre famille, leur postérité, les aide à obtenir l’exaltation dans le royaume céleste19.

    Nous avons l’honneur d’ouvrir les portes du salut aux âmes qui sont peut-être emprisonnées dans les ténèbres du monde des esprits, afin qu’elles reçoivent la lumière de l’Évangile et soient jugées comme nous. Oui, « les œuvres que je fais » (offrir les ordonnances de l’Évangile aux autres), vous les ferez aussi [voir Jean 14:12]. Combien de milliers de nos ancêtres attendent encore ces ordonnances de scellement ?

    Il est bon de se demander : « Ai-je fait tout ce que je peux personnellement, moi qui suis de ce côté-ci du voile ? Serai-je un sauveur pour eux, pour mes ancêtres ? »

    Sans eux, nous ne pouvons être rendus parfaits ! L’exaltation est une affaire de famille20.

    Le voile est très fin. Nous vivons dans l’éternité. Tout n’est qu’un jour pour Dieu. J’imagine que pour le Seigneur, il n’y a pas de voile. Tout n’est qu’un seul grand programme. Je suis sûr qu’il y a des réjouissances dans les cieux quand nous nous rencontrons [dans le temple]. Nos ancêtres se réjouissent, et j’espère que nous tirerons parti des occasions qui nous sont maintenant offertes d’aller régulièrement au temple. Je prie pour cela21.

    Ceux d’entre vous qui ont travaillé à leur généalogie, qui sont conscients de l’importance de l’œuvre et ont ressenti la joie d’unir des familles et de découvrir leur noble héritage, doivent communiquer cette joie aux autres. Aidez-les à voir la joie et l’épanouissement que vous voyez dans cette œuvre. Nous devons convaincre davantage de nos membres de participer. Comme vous le savez, il y a tant à faire, et il y a beaucoup, beaucoup de membres qui pourraient faire l’œuvre et auraient plaisir à la faire si certains d’entre nous, vous tous, pouviez juste allumer l’étincelle qui est en eux par votre enthousiasme, votre exemple et votre dévouement22.

    5

    On doit enseigner aux enfants et aux jeunes les bénédictions qui les attendent dans le temple.

    Le temple est un endroit sacré, et les ordonnances du temple sont de nature sacrée. En raison de ce caractère sacré, nous hésitons parfois à parler du temple à nos enfants et à nos petits-enfants.

    Par conséquent, beaucoup ne désirent pas vraiment aller au temple, ou bien, quand ils y vont, ils le font sans être vraiment préparés à assumer les obligations et les alliances qu’ils contractent.

    Je crois qu’une bonne compréhension aidera considérablement nos jeunes à se préparer à aller au temple. Cette compréhension, à mon avis, les aidera à rechercher leurs bénédictions sacerdotales comme Abraham a recherché les siennes [voir Abraham 1:1-4]23.

    Quand vos enfants demandent pourquoi nous nous marions au temple, nous devrions leur enseigner que les temples sont les seuls endroits sur la terre où certaines ordonnances peuvent être accomplies. Vous devriez aussi parler à vos enfants de vos sentiments lorsque vous étiez agenouillés devant l’autel sacré et que vous avez contracté les alliances qui leur permettaient d’être scellés à vous pour toujours24.

    « Que Dieu nous bénisse afin que nous enseignions à nos enfants et à nos petits-enfants les grandes bénédictions qui les attendent dans les temples. »

    Comme il est approprié que les mères et les pères montrent le temple à leurs enfants en leur disant : « C’est là que nous avons été mariés pour l’éternité. » En agissant de la sorte, l’idéal du mariage au temple peut être instillé dans le cœur et dans l’âme de vos enfants dès leur âge le plus tendre25.

    Nous devrions parler à notre famille de notre amour pour nos ancêtres et de notre reconnaissance pour la possibilité de les aider à recevoir les ordonnances salvatrices, comme mes parents l’ont fait avec moi. En le faisant, nous cultiverons des liens d’appréciation et d’affection plus forts au sein de notre famille26.

    Je crois que les jeunes ne sont pas seulement désireux et capables de faire des recherches généalogiques, mais qu’ils sont un bon moyen de donner vie à tout le programme27.

    Que Dieu nous bénisse afin que nous enseignions à nos enfants et à nos petits-enfants les grandes bénédictions qui les attendent dans les temples28.

    6

    Davantage d’assiduité au temple mène à davantage de révélation personnelle.

    J’ai pris l’habitude, chaque fois que j’accomplis un mariage, de conseiller au jeune couple de revenir au temple dès que possible et de le faire ensemble. Il leur est impossible de comprendre pleinement la signification de la sainte dotation ou des scellements en allant au temple une seule fois, mais quand ils y retournent, la beauté, l’importance et la portée du temple s’affirme en eux. J’ai reçu plus tard, de certains de ces jeunes couples, des lettres de remerciements pour avoir mis particulièrement l’accent sur ce point. Au fur et à mesure de leurs visites au temple, leur amour mutuel a tendance à augmenter et leur mariage a tendance à se fortifier29.

    Au cours de nos visites au temple, nous recevons des connaissances nouvelles sur la signification du voyage éternel de l’homme. Nous voyons le symbolisme merveilleux et impressionnant des événements les plus importants, passés, présents et futurs, qui évoquent la mission de l’homme par rapport à Dieu. Nos obligations nous sont rappelées lorsque nous faisons des alliances solennelles concernant l’obéissance, la consécration, le sacrifice et le service dévoué à notre Père céleste30.

    Je vous promets que si vous fréquentez davantage les temples de notre Dieu, vous recevrez davantage de révélation personnelle pour que vous soyez béni en apportant des bénédictions à ceux qui sont morts31.

    Dans la paix de ces beaux temples, nous trouvons parfois les solutions aux problèmes les plus sérieux de la vie. Sous l’influence de l’Esprit, nous sommes parfois illuminés par la connaissance la plus pure. Les temples sont des lieux de révélation personnelle. Quand je suis accablé sous le poids d’un problème ou d’une difficulté quelconque, je me rends dans la maison du Seigneur avec une prière au cœur pour obtenir une réponse. Les réponses qui nous parviennent sont claires et sans équivoque32.

    Retournons-nous souvent au temple pour recevoir les bénédictions personnelles qui découlent de l’assistance régulière au temple ? Dans les temples du Seigneur, on reçoit des réponses aux prières, des révélations et des instructions de l’Esprit33.

    Faisons du temple un foyer sacré loin de notre foyer éternel34.

    Idées pour l’étude et l’enseignement

    Questions

    • Le président Benson a dit que le temple est « un symbole de tout ce que nous chérissons », et a dégagé certaines vérités que les temples symbolisent (voir la partie 1). Qu’est-ce que les temples représentent pour vous ?

    • Dans la partie 2, comment les enseignements du président Benson au sujet des bénédictions de la prêtrise s’appliquent-ils à tous les membres de la famille ? En examinant cette partie, réfléchissez à la bénédiction et à la responsabilité qui sont les vôtres d’aider les membres de la famille à se préparer à retourner en présence de Dieu.

    • En lisant la partie 3, réfléchissez aux enseignements du président Benson concernant les bénédictions que nous recevons grâce aux ordonnances du temple. Quelles bénédictions avez-vous reçues grâce aux ordonnances du temple ? Si vous n’avez pas encore reçu les ordonnances du temple, réfléchissez à ce que vous pouvez faire pour vous préparer à les recevoir.

    • Le président Benson a dit : « Quand je pense à la généalogie, je vois des gens, des gens que j’aime » (partie 4). Quelle influence cette remarque pourrait-elle avoir sur votre position vis-à-vis de l’histoire familiale ? Que pouvons-nous faire pour aider davantage de nos ancêtres à recevoir les bénédictions de l’Évangile ?

    • Que pouvons-nous faire pour aider les enfants et les jeunes à se préparer pour les ordonnances et les alliances du temple ? Comment les jeunes peuvent-ils donner « vie à tout le programme » de l’histoire familiale ? (Voir la partie 5.)

    • Le président Benson nous a recommandé de faire « du temple un foyer sacré loin de notre foyer éternel » (partie 6). Que signifie pour vous cette déclaration ? Méditez les bénédictions que vous avez reçues en retournant au temple.

    Écritures apparentées

    Ésaïe 2:1-3 ; D&A 97:15-16 ; 109:8-23 ; 124:39-41 ; 138:32-34

    Aide pédagogique

    « La leçon contient souvent plus de matière que vous ne pouvez en enseigner dans le temps qui vous est imparti. Dans ce cas, choisissez celle qui serait la plus utile à vos élèves » (L’enseignement, pas de plus grand appel , 2000, p. 98).

    Notes

    1. « Ce que j’espère que vous enseignez à vos enfants au sujet du temple », L’Étoile, avril 1986, p. 2, 4.

    2. The Teachings of Ezra Taft Benson, 1988, p. 260.

    3. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 256.

    4. « Ce que j’espère que vous enseignez à vos enfants au sujet du temple », p. 2.

    5. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 252.

    6. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 256 ; la déclaration de Harold B. Lee se trouve dans Conference Report, avril 1942, p. 87.

    7. God, Family, Country : Our Three Great Loyalties, 1974, p. 85.

    8. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 256.

    9. « Ce que j’espère que vous enseignez à vos enfants au sujet du temple », p. 4-6.

    10. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 255.

    11. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 259.

    12. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 255-256.

    13. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 256.

    14. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 250.

    15. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 252 ; voir aussi ElRay L. Christiansen, dans Conference Report, avril 1968, p. 134.

    16. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 252.

    17. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 248.

    18. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 248-249.

    19. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 164.

    20. Come unto Christ, 1983, p. 126.

    21. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 253.

    22. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 162.

    23. « Ce que j’espère que vous enseignez à vos enfants au sujet du temple », p. 4.

    24. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 258.

    25. « Ce que j’espère que vous enseignez à vos enfants au sujet du temple », p. 2.

    26. Come unto Christ through Temple Ordinances and Covenants, brochure, 1987, p. 2.

    27. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 163.

    28. « Ce que j’espère que vous enseignez à vos enfants au sujet du temple », p. 6.

    29. God, Family, Country, p. 183.

    30. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 251.

    31. « Le Livre de Mormon et les Doctrine et Alliances », L’Étoile, juillet 1987, p. 80.

    32. « Ce que j’espère que vous enseignez à vos enfants au sujet du temple », p. 4.

    33. « Venez au Christ, et soyez rendus parfaits en lui », L’Étoile, juillet 1988, p. 77.

    34. The Teachings of Ezra Taft Benson, p. 256.