Posez des questions inspirées
    Notes de bas de page

    Posez des questions inspirées

    Le Sauveur posait des questions qui permettaient aux apprenants de réfléchir et de chérir les vérités qu’il enseignait. De la même manière, nos questions peuvent inciter les apprenants à méditer sur les vérités de l’Évangile et à trouver des moyens de les mettre en pratique. Une question inspirée est une invitation lancée aux apprenants de découvrir par eux-mêmes les vérités de l’Évangile et d’évaluer leur compréhension de ces vérités et leur engagement vis-à-vis d’elles. Les questions inspirées peuvent rendre l’apprentissage de l’Évangile plus plaisant et plus enrichissant personnellement.

    Posez des questions qui permettent aux apprenants d’acquérir une connaissance élémentaire des vérités éternelles

    Avant que les membres de la classe puissent discuter d’une histoire tirée des Écritures ou d’un principe de l’Évangile, il faut qu’ils le comprennent. Certaines de vos questions devraient inciter les apprenants à sonder les Écritures afin d’acquérir une connaissance élémentaire d’une histoire ou d’un principe. Ces questions ont des réponses précises, mais il est généralement préférable de laisser les apprenants les découvrir par eux-mêmes. Si vous étudiez par exemple Matthieu 26:36-46, vous pourriez demander : « Quels sont les détails de ces versets qui décrivent l’expérience du Sauveur dans le jardin de Gethsémané ? Qu’y a-t-il fait pour nous ? Ou bien, si vous instruisez de jeunes enfants, vous pourriez décrire l’expérience du Sauveur à Gethsémané en vos propres termes et leur demander ensuite de vous dire ce que Jésus y a fait.

    Ces discussions ne doivent pas s’arrêter aux détails de l’histoire, aussi importants soient-ils. Posez des questions qui permettent aux membres de votre classe de découvrir les principes de l’Évangile : les vérités éternelles et déterminantes contenues dans les Écritures.

    Questions pour la réflexion. Quelles histoires tirées des Écritures ou quels principes les membres de ma classe doivent-ils comprendre dans une prochaine leçon ? Quelles questions pourrais-je poser pour les aider à acquérir une compréhension élémentaire à partir des Écritures ?

    Exemple tiré des Écritures. Que m’apprennent les questions que le Sauveur pose dans Luc 10:25-28 ?

    Posez des questions qui touchent émotionnellement et intellectuellement

    Une fois que les apprenants ont une connaissance élémentaire d’une histoire ou d’un principe, posez des questions qui leur permettent de méditer sur son sens afin que l’histoire ou le principe les touchent émotionnellement et intellectuellement. Vous pouvez demander aux apprenants ce qu’ils éprouvent à l’égard d’un passage d’Écriture, ce que les personnages des Écritures ont pu éprouver, ou comment les vérités contenues dans le passage se rapportent à leur vie. Du fait que la réponse à ces questions s’appuie souvent sur les sentiments et les expériences des apprenants, elles n’ont généralement pas une seule réponse correcte. Elles commencent souvent par des expressions telles que « à votre avis » ou « quels sont vos sentiments ». Vous pourriez par exemple demander : « À votre avis, qu’ont pu éprouver les apôtres en entrant dans le jardin de Gethsémané avec le Sauveur ? Quels sont vos sentiments à l’égard de ce que Jésus y a fait ? Quelles bénédictions vous a apportées la souffrance du Sauveur dans le jardin ? »

    Question pour la réflexion. Comment des questions telles que celles-ci peuvent-elles motiver les apprenants à opérer des changements dans leur vie ?

    Exemple tiré des Écritures. À quelles occasions est-ce que le Sauveur ou d’autres personnages des Écritures ont-ils posé des questions qui poussaient à la méditation sincère ? (voir, par exemple, Matthieu 16:13-15 ; Jean 1:37-38).

    icône vidéo
    Regardez également la vidéo « Posez-nous des questions » (lds.org).

    Posez des questions qui invitent les apprenants à agir

    Certaines questions poussent les apprenants à appliquer ce qu’ils ont appris et à s’engager à vivre l’Évangile plus complètement. Dans la plupart des cas, ces questions doivent inviter les apprenants à écouter les murmures de l’Esprit concernant ce qu’ils devraient faire. Vous pourriez par exemple demander : « Tandis que nous discutions des souffrances du Sauveur à Gethsémané, quelles sont les impressions spirituelles que vous avez reçues ? » ou « Qu’est-ce que vous allez faire différemment du fait de ce que vous avez appris aujourd’hui ? » Ce ne sont généralement pas des questions à débattre, ce sont des questions de réflexion personnelle. Les apprenants ne doivent faire part de leurs réponses que s’ils se sentent à l’aise pour le faire.

    Question pour la réflexion. Comment les questions posées par des instructeurs inspirés ont-elles approfondi mon engagement vis-à-vis de Jésus-Christ ?

    Exemple tiré des Écritures. Que m’apprend l’invitation au baptême qu’Alma lance à son peuple ? (voir Mosiah 18:7-12).

    Consultez également « Invitez les apprenants à agir » dans cette documentation.

    Alma baptise dans les eaux de Mormon.

    Posez des questions qui invitent les apprenants à rendre témoignage

    Les questions qui incitent les apprenants à rendre témoignage des principes enseignés peuvent être un moyen très efficace de favoriser la présence de l’Esprit. En méditant sur ces questions, ils prendront conscience des moments où ils ont vu la main du Seigneur se manifester dans leur vie. Leur témoignage, et le témoignage des autres apprenants, grandira tandis que l’Esprit témoignera de la vérité. Pour inviter à témoigner, vous pourriez poser des questions telles que : « Comment avez-vous découvert que Jésus-Christ a expié pour vos péchés ? » ou « Comment avez-vous appris à accorder de la valeur à ce que le Sauveur a fait pour nous à Gethsémané ? » ou, si vous instruisez de jeunes enfants : « Qu’éprouves-tu pour Jésus ? »

    Questions pour la réflexion. Qu’est-ce qui a poussé des membres de ma classe à témoigner ? Comment puis-je les inciter à témoigner ?

    Exemple tiré des Écritures. Quel effet la question du roi Benjamin dans Mosiah 5:1 a-t-elle eu sur son peuple ? (voir aussi versets 2-5). Comment puis-je me servir de cet exemple lorsque j’enseigne ?

    Posez des questions qui incitent à l’autoévaluation

    Quand Alma a prêché au peuple de Zarahemla, il a posé des questions d’introspection telles que celles-ci : « Êtes-vous nés spirituellement de Dieu ? Avez-vous éprouvé ce grand changement dans votre cœur ? » (Alma 5:14). Vous pouvez poser des questions semblables pour inciter les apprenants à évaluer leur conduite et leur engagement vis-à-vis de l’Évangile ; par exemple : « Avez-vous la foi de payer la dîme ? » ou « Dites-vous aux membres de votre famille que vous les aimez ? » Dites aux apprenants de ne pas répondre à haute voix à ces questions ; l’objectif des questions de ce genre est de les aider à évaluer en privé leur conduite et leur engagement vis-à-vis de l’Évangile.

    Question pour la réflexion. Quand est-ce qu’une question inspirée m’a aidé à évaluer ma progression spirituelle et mon engagement ? Quelles questions pourrais-je poser pour inciter les personnes que j’instruis à l’autoévaluation ?

    Exemple tiré des Écritures. Dans Jean 21:15-17, qu’est-ce qui m’interpelle dans les questions que Jésus-Christ pose à Pierre ?

    le Christ en train d’enseigner

    Posez des questions qui permettent d’évaluer la compréhension

    Pour déterminer si les membres de la classe comprennent un principe, essayez de poser une question telle que : « Qu’avez-vous appris au sujet de l’expiation de Jésus-Christ ? » Une question qui donne l’occasion aux apprenants d’énoncer un principe de l’Évangile en leurs propres mots, surtout si elle est posée au début du cours, peut vous permettre de savoir combien de temps vous devez consacrer à l’étude de ce principe pendant le cours.

    Question pour la réflexion. Quelles sont les autres moyens dont je dispose pour évaluer ce que les membres de la classe comprennent ?

    Exemple tiré des Écritures. Comment Ammon a-t-il évalué la compréhension du roi Lamoni ? (voir Alma 18:24-36).

    Pour l’animateur de discussion

    Raconter et tenir conseil. Commencez par demander aux instructeurs de raconter des expériences d’enseignement et de poser des questions de pédagogie.

    Apprendre ensemble. Demandez aux instructeurs de discuter d’une ou plusieurs idées de cette section. N’essayez pas de tout couvrir en une seule réunion.

    S’exercer. Demandez aux instructeurs (individuellement ou en petits groupes) de suivre les directives contenues dans cette section et d’écrire quelques questions qui, selon eux, seraient profitables pour les membres de la classe lors d’une prochaine leçon. (Il peut être utile de donner cette tâche aux instructeurs quelques jours avant la réunion afin qu’ils puissent venir préparés.) Demandez-leur de parler ensemble de leurs questions et de faire des commentaires.

    Se préparer. Décidez ensemble d’un sujet pour la prochaine réunion, et demandez aux instructeurs de s’y préparer.