4 : Comment reconnaître et comprendre l’Esprit ?
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« 4 : Comment reconnaître et comprendre l’Esprit ? » Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire, 2018, p. [95-110]

« 4 Apprendre la langue », Prêchez mon Évangile, p. [95-110]

4

Comment reconnaître et comprendre l’Esprit ?

Liahona

Réfléchissez à ceci

  • Pourquoi ai-je besoin de recevoir la révélation personnelle ?

  • Qui est le Saint-Esprit et comment agit-il ?

  • Pourquoi dois-je prier avec foi ?

  • Quel est le rôle de l’Esprit dans l’œuvre missionnaire ?

  • Comment puis-je reconnaître l’inspiration de l’Esprit ?

La révélation personnelle

Joseph Smith a dit : « Le salut ne peut venir sans la révélation ; il est vain pour quiconque de prêcher sans celle-ci. » (Discourse, between circa 26 June and circa 4 August 1839-A, tel que rapporté par Willard Richards, Bibliothèque de l’histoire de l’Église, Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Salt Lake City). Vous réussirez dans votre travail en apprenant à recevoir et à suivre la révélation personnelle. Joseph Smith a également enseigné que la révélation est essentielle à votre travail quotidien : « Voici le principe sur lequel s’exerce le gouvernement du ciel : la révélation adaptée aux situations dans lesquelles se trouvent les enfants du royaume » (History, 1838–1856, volume D-1 [1er août 1842-1er juillet 1843, Bibliothèque de l’histoire de l’Église, Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Salt Lake City].

Dieu vous aime, vous et tous ses enfants. Il désire vivement vous apporter son soutien dans vos difficultés concrètes et personnelles. Il vous a été promis que vous recevriez l’inspiration pour savoir ce que vous devez faire, et vous avez reçu le pouvoir de le faire (voir Doctrine et Alliances 43:15-16). Dieu vous aidera dans vos efforts pour reconnaître et comprendre l’Esprit par l’étude diligente des Écritures. Il vous guidera vers les personnes qui seront réceptives au message du Rétablissement. Il vous donnera le pouvoir de remettre le message et de témoigner du Christ et de son Évangile. Il déversera abondamment ses bénédictions sur vous par le don du Saint-Esprit. Il demande que vous restiez digne de ce don et que vous demandiez, que vous cherchiez et que vous frappiez (voir Doctrine et Alliances 4:7 ; Matthieu 7:7-8).

Nous vivons à l’époque annoncée par les prophètes du Livre de Mormon, jour où les hommes se querelleraient entre eux, enseigneraient avec leur instruction et nieraient le Saint-Esprit qui donne de s’exprimer (voir 2 Néphi 28:4 ; voir aussi 3 Néphi 29:6 ; Mormon 9:7-8). Cependant, il y a aussi beaucoup de gens qui aspirent aux choses spirituelles. En apprenant à recevoir la révélation personnelle, vous enseignerez avec pouvoir et autorité (voir Alma 17:3) parce que le Saint-Esprit vous donne le pouvoir de parler (voir 1 Néphi 10:22).

Vous devez rechercher et recevoir la révélation personnelle par le Saint-Esprit pour aider les gens à se faire baptiser et confirmer. Ayez la foi que vous recevrez la révélation personnelle pour vous guider de jour en jour. Le Saint-Esprit vous aidera dans tous les aspects de votre travail.

Activité : Étude personnelle

Dans son témoignage final, Moroni écrit « quelques paroles en guise d’exhortation » (Moroni 10:2). Lisez Moroni 10 et écrivez en vos propres termes ce que Moroni exhorte le lecteur du Livre de Mormon à faire. (Exhorter signifie encourager fortement ou inciter quelqu’un à faire quelque chose.)

La lumière du Christ

Une personne peut être guidée spirituellement avant de se faire baptiser et confirmer. Cette influence spirituelle commence par la lumière du Christ, qui « est donné[e] à tout homme afin qu’il puisse discerner le bien du mal » (Moroni 7:16 ; voir aussi les versets 14-19).

La lumière du Christ est une « [é]nergie, puissance, influence divine qui émane de Dieu par le Christ et donne la vie et la lumière à toutes choses. C’est la loi par laquelle tout est gouverné dans le ciel et sur la terre. Elle permet aussi aux hommes de comprendre les vérités de l’Évangile et contribue à les mettre sur le chemin évangélique qui conduit au salut.

La lumière du Christ ne doit pas être confondue avec le Saint-Esprit. La lumière du Christ n’est pas une personne, c’est une influence qui émane de Dieu et prépare l’homme à recevoir le Saint-Esprit. C’est une influence bénéfique dans la vie de tous les hommes.

Une manifestation de la lumière du Christ est la conscience, qui aide à choisir entre le bien et le mal. À mesure que l’on en sait plus sur l’Évangile, on acquiert une plus grande sensibilité. Les personnes qui écoutent la lumière du Christ sont conduites à l’Évangile de Jésus-Christ » (Guide des Écritures, « Lumière, lumière du Christ », voir aussi Doctrine et Alliances 84:46-47).

Boyd K. Packer a dit : « Il est important que le […] missionnaire […] sache que le Saint-Esprit peut agir par l’intermédiaire de la Lumière du Christ. Celui qui enseigne les vérités de l’Évangile n’implante pas quelque chose d’étranger ou même de nouveau chez l’adulte ou chez l’enfant. En fait, le missionnaire ou l’instructeur établit un contact avec l’Esprit du Christ qui est déjà là. L’Évangile éveillera des échos en eux » (« The Light of Christ », discours prononcé au séminaire pour les nouveaux présidents de mission, 22 juin 2004, p. 2).

Le Saint-Esprit

Le personnage qu’est le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit est le troisième membre de la Divinité. C’est un personnage d’esprit, qui n’a pas de corps de chair et d’os (voir Doctrine et Alliances 130:22). Il est le Consolateur dont le Sauveur a promis qu’il enseignerait toutes choses à ses disciples et leur rappellerait tout ce qu’il leur avait enseigné (voir Jean 14:26).

Le pouvoir du Saint-Esprit. Le témoignage qui est donné aux personnes qui recherchent sincèrement la vérité avant le baptême est donné par le pouvoir du Saint-Esprit. « La puissance du Saint-Esprit peut tomber sur une personne avant le baptême et témoigner que l’Évangile est vrai » (Guide des Écritures, « Saint-Esprit »). Il donne aux hommes le témoignage de Jésus-Christ, de son œuvre et de l’œuvre de ses serviteurs sur la terre. Le Saint-Esprit témoigne de la vérité. Tous les hommes peuvent savoir que le Livre de Mormon est vrai grâce au pouvoir du Saint-Esprit. « Par le pouvoir du Saint-Esprit, vous pouvez connaître la vérité de toutes choses » (Moroni 10:5).

Le don du Saint-Esprit. Les personnes qui reçoivent un témoignage mais n’ont pas été baptisées et confirmées n’ont pas encore la promesse de la compagnie constante du Saint-Esprit. Joseph Smith a dit : « Il y a une différence entre le Saint-Esprit et le don du Saint-Esprit. Corneille a reçu le Saint-Esprit avant d’être baptisé, ce qui était le pouvoir de Dieu pour le convaincre de la véracité de l’Évangile, mais il n’a pu recevoir le don du Saint-Esprit qu’après avoir été baptisé. S’il n’avait pas pris sur lui ce signe, cette ordonnance, le Saint-Esprit, qui l’avait convaincu de la véracité de l’existence de Dieu, l’aurait quitté » (« Sabbath Scene in Navuoo », Times and Seasons, 15 avril 1842, 752).

« Le droit d’avoir la compagnie constante du Saint-Esprit, chaque fois que l’on est digne, est un don que l’on ne peut recevoir que par l’imposition des mains d’un détenteur de la Prêtrise de Melchisédek après avoir été baptisé de la manière autorisée dans la véritable Église de Jésus-Christ » (Guide des Écritures, « Saint-Esprit »).

Comme membre de l’Église, vous avez reçu le don du Saint-Esprit par l’autorité de la prêtrise. Ce don vous donne droit à la compagnie constante du Saint-Esprit à condition d’en rester digne. Priez pour être guidé par l’Esprit et suivez vaillamment l’inspiration que vous recevez.

Le Saint-Esprit de promesse. Le Saint-Esprit est également appelé Saint-Esprit de promesse (voir Doctrine et Alliances 88:3). Être scellé par le Saint-Esprit de promesse signifie que le Saint-Esprit confirme que les actes, les ordonnances et les alliances justes sont acceptables pour Dieu. Le Saint-Esprit de promesse témoigne au Père que les ordonnances salvatrices ont été accomplies correctement et que les alliances qui y sont associées ont été respectées. Les personnes qui sont scellées par le Saint-Esprit de promesse reçoivent tout ce que le Père a (voir Doctrine et Alliances 76:51-60 ; Éphésiens 1:13-14). Toutes les alliances et actions doivent être scellées par le Saint-Esprit de promesse si l’on veut qu’elles soient valables après cette vie (voir Doctrine et Alliances 132:7, 18-19, 26). La violation des alliances peut enlever le scellement.

Les dons de l’Esprit. Les dons de l’Esprit sont des bénédictions spirituelles spéciales que le Seigneur donne aux personnes dignes pour leur profit et pour qu’elles l’utilisent pour le bien d’autrui. Par exemple, les missionnaires qui doivent apprendre une nouvelle langue peuvent recevoir le don des langues pour leur donner l’aide divine pour l’apprendre. Plusieurs dons de l’Esprit sont indiqués dans Moroni 10:8-18 ; Doctrine et Alliances 46:11-33 et 1 Corinthiens 12:1-12. Ce ne sont là que quelques exemples des nombreux dons de l’Esprit. Le Seigneur peut vous bénir d’autres manières encore en fonction de votre fidélité, de vos besoins et de ceux des personnes que vous servez. Vous devez désirer les dons spirituels et les rechercher avec ferveur (voir Doctrine et Alliances 46:8 ; 1 Corinthiens 12:31 ; 14:1, 12). Ces dons sont accordés par la prière, la foi et les œuvres, selon la volonté de Dieu (voir Doctrine et Alliances 63:9-12 ; 84:64-73).

Activité : étude personnelle ou en équipe

Lisez « Saint-Esprit », « Lumière, lumière du Christ » et « Esprit » dans le Guide des Écritures.

Décrivez par écrit la nature et le rôle du Saint-Esprit.

Lisez Actes 4:23-33.

  • Comment Pierre et Jean ont-ils recherché les dons spirituels ?

  • Comment le Seigneur a-t-il répondu à leurs prières ?

  • Qu’est-ce que cette expérience peut vous apprendre sur votre propre travail ?

Le pouvoir de conversion de l’Esprit

Le pouvoir du Saint-Esprit est essentiel à la conversion. Efforcez-vous de comprendre la doctrine et l’expérience de la conversion. Boyd K. Packer a expliqué le rôle essentiel de l’Esprit dans la conversion :

« Lorsque la conversion a lieu, c’est par le pouvoir de l’Esprit. Pour réussir dans l’œuvre missionnaire, il faut que les trois choses suivantes se produisent :

Nous devons comprendre ce qu’[une personne] doit ressentir pour parvenir à la conversion.

Nous devons comprendre ce que le missionnaire doit ressentir pour enseigner avec le pouvoir de conversion de l’Esprit.

Ensuite nous devons comprendre ce qu’un membre doit ressentir pour réussir à participer à l’expérience de la conversion » (Conférence des présidents de mission, 3 avril 1985).

Baptism

Mieux vous comprenez ce que ressentent les personnes que vous instruisez, les missionnaires et les membres lorsqu’ils reçoivent le témoignage de l’Esprit, mieux vous comprenez votre rôle, qui est :

  • D’être édifié et d’avoir l’esprit éclairé lorsque vous sondez les Écritures et que vous enseignez la doctrine.

  • De créer, lorsque vous enseignez, un climat dans lequel le Saint-Esprit peut rendre témoignage. Vous le faites en enseignant le message du Rétablissement et en en témoignant. Enseignez selon ce que l’Esprit vous dicte et témoignez que vous savez par le pouvoir du Saint-Esprit que ce que vous enseignez est vrai.

  • De vous laisser guider par l’Esprit pour adapter le message aux besoins de chaque personne.

  • D’inviter les gens à agir. Leur foi grandira s’ils se repentent, obéissent aux commandements et contractent des alliances et les respectent.

M. Russell Ballard a parlé du pouvoir de l’Esprit : « C’est par le pouvoir de l’Esprit que se produit la véritable conversion. Le cœur change quand l’Esprit le touche. Quand les membres et les amis de l’Église sentent l’Esprit opérer en eux ou quand ils voient la manifestation de l’amour et de la miséricorde du Seigneur dans leur vie, ils sont spirituellement édifiés et fortifiés et leur foi en lui augmente. Ces manifestations de l’Esprit se produisent tout naturellement quand la personne a la volonté de faire l’expérience de la parole. C’est ainsi qu’on peut ressentir que l’Évangile est vrai » (voir « Le moment est venu », Le Liahona, janvier 2001, p. 89).

Le Saint-Esprit agit sur le cœur des gens pour produire ces changements. Lorsqu’ils décident de tenir leurs engagements, les gens ressentent plus fort le pouvoir du Saint-Esprit et acquièrent la foi d’obéir au Christ. Vous devez donc aider les personnes avec lesquelles vous travaillez à acquérir une foi plus grande en les invitant à se repentir et à prendre des engagements et les tenir.

Activité : Étude personnelle

Étude des Écritures

Qu’est-ce que ces passages d’Écritures enseignent sur le pouvoir de l’Esprit dans votre travail ?

Que pouvez-vous faire pour que le pouvoir de l’Esprit soutienne vos actions ?

Pourquoi est-il important d’enseigner ce que vous savez et croyez ?

Priez avec foi

Vous ne pouvez enseigner à la façon du Seigneur que par le pouvoir de l’Esprit, et vous recevez l’Esprit par la prière de la foi. Le Seigneur a dit : « Et l’Esprit vous sera donné par la prière de la foi ; et si vous ne recevez pas l’Esprit, vous n’enseignerez pas » (Doctrine et Alliances 42:14). Priez pour avoir de l’aide dans votre enseignement et le pouvoir du Saint-Esprit portera vos enseignements « dans le cœur des enfants des hommes » (2 Néphi 33:1).

Gordon B. Hinckley a illustré ce principe en racontant une expérience qu’il a eue en mission :

« Je me souviendrai toujours de deux jeunes gens qui servaient dans ma mission. L’un des deux était une superstar. Il était instruit. Il était intelligent. Il était vif. Il était un peu arrogant. Nous en avions un autre qui peignait des panneaux. Il venait d’un atelier de peinture et avait très peu d’instruction, mais il connaissait ses lacunes et s’appuyait sur le Seigneur. Quand il priait, on savait qu’il parlait avec le Seigneur. Ce n’était pas une prière mémorisée, c’était une conversation et ce jeune homme a réalisé des choses merveilleuses tandis que l’autre jeune homme suivait simplement la routine missionnaire. Le pouvoir présent chez l’un et l’absence de pouvoir chez l’autre étaient manifestes. Invoquez le Seigneur. Il a lancé l’invitation et il répondra » (Teachings of Gordon B. Hinckley, 1997, p. 469).

Prayer. Family

Efforcez-vous de prier sincèrement, avec une intention réelle, et « de toute l’énergie de votre cœur » (Moroni 7:48). Pour être efficace, la prière demande un grand effort (voir Moroni 10:3-4 ; Doctrine et Alliances 8:10 ; 9:7). Réfléchissez sérieusement à votre attitude et aux mots que vous utilisez. Réfléchissez à ce qui suit quand vous priez :

  • Utilisez le langage de la prière, qui montre que vous aimez et respectez votre Père céleste. Utilisez un langage correct et respectueux, quelle que soit la langue que vous parlez. Par exemple, en anglais, on utilise les pronoms Thee, Thou, Thy et Thine.

  • Exprimez toujours votre reconnaissance pour vos bénédictions. Si vous faites l’effort d’être reconnaissant, cela vous aidera à reconnaître à quel point le Seigneur a été miséricordieux dans votre vie.

  • Priez expressément pour être guidé et aidé par le Saint-Esprit. Montrez que vous appréciez cette bénédiction en étant sensible et attentif à l’inspiration. Ensuite suivez courageusement cette inspiration.

  • Priez avec amour et charité. Priez pour les gens en mentionnant leur nom. Demandez l’inspiration pour vous aider à comprendre leurs besoins et à y répondre. Priez pour le bien-être des personnes que vous instruisez, des nouveaux convertis et des membres qui reviennent à l’église. Priez pour les membres et pour les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires de votre région. Priez pour votre famille chez vous. Priez pour votre collègue, pour les autres missionnaires et pour votre président de mission. Priez pour savoir comment vous pouvez aider les gens et soyez ensuite disposé à faire des sacrifices pour eux.

  • Priez pour qu’il vous soit montré où vous devez aller et ce que vous devez faire. Priez pour être conduit vers les personnes qui sont préparées à recevoir le message du Rétablissement. Priez pour pouvoir les reconnaître.

  • Reconnaissez que votre Père céleste sait mieux que vous de quoi vous avez besoin. Fiez-vous à l’Esprit pour savoir ce que vous devez demander dans vos prières (voir 3 Néphi 19:24 ; Doctrine et Alliances 46:28, 30).

  • Dans vos prières du soir, rendez compte au Seigneur des activités du jour. Passez ensuite en revue avec lui vos projets du lendemain. Écoutez l’inspiration de l’Esprit.

  • Priez pour surmonter la tentation. Céder à la tentation fait obstacle à l’Esprit.

  • Priez et, lorsque c’est opportun, jeûnez pour obtenir des bénédictions spéciales.

  • Priez à propos des Écritures et méditez à leur sujet. Les Écritures ouvrent les portes à la révélation.

  • Croyez que Dieu répondra à vos prières. Reconnaissez que les pensées de Dieu ne sont pas les vôtres (voir Ésaïe 55:8-9) et ayez confiance qu’il répondra à vos prières à sa façon et au moment qu’il choisit.

Activité : Étude personnelle

Méditez sur les passages suivants concernant la prière sincère :

« Le problème de la plupart de nos prières est que nous les faisons comme si nous prenions le téléphone pour passer une commande : nous disons ce que nous voulons et nous raccrochons. Nous devons méditer, réfléchir, penser à ce pour quoi nous prions et ensuite parler au Seigneur comme un homme parle à un autre » (Enseignements des présidents de l’Église : Gordon B. Hinckley, 2016, p. 121).

« Si la prière n’est qu’un cri spasmodique que nous poussons au moment d’une crise, elle est totalement égoïste et nous considérons Dieu comme un réparateur ou une société de service qui nous aide en cas d’urgence. Nous devons nous souvenir du Très-Haut jour et nuit, toujours, pas seulement au moment où toute autre aide a échoué et où nous avons désespérément besoin de secours. » (Enseignements des présidents de l’Église : Howard W. Hunter, 2015, p. 85).

À l’aide de l’échelle suivante, évaluez en privé vos prières. Dans votre journal d’étude, écrivez la réponse à des questions telles que : Où vous situeriez-vous sur cette échelle ? Où aimeriez-vous vous situer sur cette échelle ? Comment allez-vous changer ?

Prayer Scale

Étude des Écritures

Pourquoi devez-vous prier pour avoir l’Esprit ?

Que devez-vous demander dans votre prière ?

Apprenez à reconnaître l’inspiration de l’Esprit

L’Esprit est toujours là pour vous guider et vous diriger. Cependant il parle doucement, à travers vos sentiments aussi bien qu’à travers votre esprit. La grande tâche que vous avez, vous et ceux avec qui vous travaillez, est de reconnaître l’inspiration discrète et subtile du Saint-Esprit.

Boyd K. Packer a enseigné : « Quand elles décrivent la voix de l’Esprit, les Écritures montrent qu’elle n’est ni ‘forte’ ni ‘dure’. Ce n’est ‘pas une voix de tonnerre, ni la voix de grands bruits tumultueux’. C’est plutôt ‘une voix douce, d’une douceur parfaite, comme si cela avait été un chuchotement’ et elle peut percer ‘jusqu’à l’âme même’ et fait brûler le cœur (3 Néphi 11:3 ; Hélaman 5:30 ; Doctrine et Alliances 85:6-7). Souvenez-vous qu’Élie s’est aperçu que la voix du Seigneur n’était pas dans le vent, ni dans le tremblement de terre, ni dans le feu, mais dans un ‘murmure doux et léger’ (1 Rois 19:12).

L’Esprit n’attire pas notre attention en criant ou en nous secouant brutalement. Au contraire, il chuchote. Il caresse avec tant de douceur que si nous sommes préoccupés, nous risquons de ne pas le sentir du tout. […]

À l’occasion, l’Esprit insiste avec juste assez de fermeté pour que nous prêtions attention. Mais la plupart du temps, si nous ne faisons pas attention au sentiment subtil, le Saint-Esprit se retire et attend que nous venions chercher et écouter et que nous disions, dans notre façon de nous exprimer, comme Samuel dans les temps anciens : ‘Parle [Seigneur], car ton serviteur écoute’ (1 Sam. 3:10.) »(Voir « La lampe de l’Éternel », L’Étoile, décembre 1988, p. 35).

Il y a, dans le monde, beaucoup de voix qui essaient d’attirer notre attention et, si nous n’y prenons pas garde, elles peuvent facilement étouffer les impressions spirituelles que nous recevons.

Activité : Étude personnelle ou en équipe

Étudiez le schéma suivant. Pensez aux occasions où vous avez ressenti l’un ou l’autre des sentiments, pensées ou impressions décrits dans les passages ci-dessous. À mesure que vous étudiez et acquérez de l’expérience, ajoutez d’autres passages à cette liste. Réfléchissez à la façon d’utiliser ces principes pour aider d’autres personnes à ressentir et à reconnaître l’Esprit.

Doctrine et Alliances 6:23 ; 11:12-14 ; Romains 15:13 ; Galates 5:22-23

Fait éprouver de l’amour, de la joie, de la paix, de la patience, de la douceur, de l’humilité, de la foi et de l’espérance.

Doctrine et Alliances 8:2-3

Fait venir des idées à l’esprit et des sentiments dans le cœur.

Doctrine et Alliances 128:1

Occupe l’esprit et fait pression sur les sentiments.

Joseph Smith, Histoire 1:11-12

Aide les Écritures à avoir un effet puissant.

Doctrine et Alliances 9:8-9

Donne de bons sentiments à enseigner, si quelque chose est vrai.

Alma 32:28 ; Doctrine et Alliances 6:14-15 ; 1 Corinthiens 2:9-11

Éclaire l’esprit.

Alma 19:6

Remplace les ténèbres par la lumière.

Mosiah 5:2-5

Renforce le désir d’éviter le mal et d’obéir aux commandements.

Jean 14:26

Enseigne la vérité et la rappelle au souvenir.

Jean 14:27

Donne des sentiments de paix et de consolation.

Jean 16:13

Guide vers la vérité et montre les choses à venir.

Moroni 10:5

Révèle la vérité.

Doctrine et Alliances 45:57

Guide et protège de la tromperie.

2 Néphi 27:27 ; Doctrine et Alliances 20:27 ; Jean 16:14

Glorifie Dieu le Père et Jésus-Christ et rend témoignage d’eux.

Doctrine et Alliances 42:16 ; 84:85 ; 100:5-8 ; Luc 12:11-12

Guide les paroles des instructeurs humbles.

Jean 16:8

Reconnaît et corrige le péché.

Moroni 10:8-17 ; Doctrine et Alliances 46:8-26 ; 1 Corinthiens 12

Octroie les dons de l’Esprit.

Alma 10:17 ; 12:3 ; 18:16, 20, 32, 35 ; Doctrine et Alliances 63:41

Aide à percevoir ou à discerner les pensées des autres.

Doctrine et Alliances 46:30 ; 50:29-30

Dit ce pour quoi il faut prier.

2 Néphi 32:1-5 ; Doctrine et Alliances 28:15

Dit ce qu’il faut faire.

1 Néphi 10:22 ; Alma 18:35

Aide les justes à parler avec pouvoir et autorité.

Doctrine et Alliances 21:9 ; 100:8 ; Jean 15:26

Témoigne de la vérité.

2 Néphi 31:17 ; Alma 13:12 ; 3 Néphi 27:20

Sanctifie et apporte la rémission des péchés.

1 Néphi 2:16-17 ; 2 Néphi 33:1 ; Alma 24:8

Porte la vérité dans le cœur de l’auditeur.

1 Néphi 1:1-3 ; Exode 31:3-5

Accroît les talents et les capacités.

1 Néphi 7:15 ; 2 Néphi 28:1 ; 32:7 ; Alma 14:11 ; Mormon 3:16 ; Éther 12:2

Contraint (oblige) ou retient.

Doctrine et Alliances 50:13-22

Édifie celui qui enseigne et celui qui est instruit.

Doctrine et Alliances 88:3 ; Jean 14:26

Apporte du réconfort.

En réponse à la question : « Comment reconnaît-on l’inspiration de l’Esprit ? » Gordon B. Hinckley a lu Moroni 7:13, 16-17 et a dit ensuite : « En fin de compte, le critère, c’est cela. Est-ce que cela nous persuade de faire le bien, de nous élever, d’avoir de l’assurance, de faire ce qui est bien, d’être bons, d’être généreux ? Si oui, c’est l’Esprit de Dieu. […]

Si cela invite à faire le bien, c’est de Dieu. Si cela invite à faire le mal, c’est du diable. […] Et si vous faites ce qui est bien, et si vous vivez de la bonne manière, vous saurez dans votre cœur ce que l’Esprit est en train de vous dire.

« On reconnaît l’inspiration de l’Esprit aux fruits de l’Esprit : ce qui éclaire, ce qui édifie, ce qui est positif et affirmatif et édifiant et nous conduit vers de meilleures pensées, de meilleures paroles et de meilleurs actions émane de l’Esprit de Dieu » (Teachings of Gordon B. Hinckley, p. 260-261).

Dieu répond à vos prières par l’inspiration et la révélation personnelles. Par l’intermédiaire du Saint-Esprit, il vous guide dans les efforts que vous faites pour trouver, lorsque vous enseignez l’Évangile rétabli et que vous fortifiez les membres qui reviennent à l’église et les nouveaux convertis. Votre responsabilité est de mener une vie digne, de prier avec ferveur et d’apprendre à reconnaître et à suivre courageusement la direction de l’Esprit.

Se reposer sur l’Esprit

En tant que serviteur du Seigneur, vous devez accomplir son œuvre à sa façon et par son pouvoir. Certains missionnaires sont sûrs qu’ils savent comment réussir. D’autres n’ont pas autant d’assurance. N’oubliez cependant pas que votre assurance et votre foi doivent être dans le Christ, non en vous-même. Reposez-vous sur l’Esprit plutôt que sur vos talents et vos capacités. Ayez confiance que l’Esprit vous guidera dans tous les aspects de votre activité. Joseph Smith, le prophète, a enseigné que l’Esprit est à la base de l’enseignement et de la prédication :

« Aucun homme ne peut prêcher l’Évangile sans le Saint-Esprit » (History, 1838–1856, volume B-1 [1 septembre 1834-2 novembre 1838], p. 756, Bibliothèque d’Histoire de l’Église, Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Salt Lake City).

« Quelques-uns ont été appelés et ordonnés par l’Esprit de révélation et de prophétie et ont commencé à prêcher selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer et, quoique faibles, ils ont été fortifiés par le pouvoir de Dieu » (Orson Pratt, A[n] Interesting Account of Several Remarkable Visions (Edinburgh: Ballantyne and Hughes, 1840), p. 24).

« [Joseph Smith] donna des instructions aux anciens concernant la prédication de l’Évangile et insista auprès d’eux sur la nécessité d’obtenir l’Esprit pour pouvoir prêcher avec le Saint-Esprit envoyé du ciel » (History, 1838–1856, volume C-1 [2 novembre 1838-31 juillet 1842], p. 969, Bibliothèque d’Histoire de l’Église, Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Salt Lake City).

Dans vos sessions de planification hebdomadaires et quotidiennes, vous devrez vous poser quelques questions fondamentales tous les jours, et même plusieurs fois par jour (vous trouverez des exemples de questions dans l’encadré Étude des Écritures qui suit). Recherchez l’inspiration pour répondre à ces questions d’une manière qui correspond à chaque situation. Les réponses doivent ensuite se traduire dans vos plans. Mais vous devez aussi être disposé à suivre l’Esprit et à changer de plan quand des occasions imprévues se présentent.

Étudiez les passages d’Écritures suivants et pensez à la façon dont ils répondent à ces questions importantes que vous devez vous poser tous les jours. Réfléchissez à ce que ces passages signifient pour vos recherches de personnes à instruire, vos sessions de planification et votre étude personnelle et en équipe. Réfléchissez aussi à ce qu’ils signifient lorsque vous donnez les leçons, invitez les gens à prendre des engagements, faites le suivi des engagements, fortifiez les nouveaux membres et les membres qui reviennent à l’église et travaillez avec les membres.

Étude des Écritures

Où dois-je aller ?

Qu’est-ce que je dois faire ?

Qu’est-ce que je dois dire ?

Comment dois-je adapter mon enseignement aux besoins des personnes que l’instruis ?

Quels passages d’Écritures dois-je utiliser et comment les utiliser ?

Mise en garde

En priant pour avoir l’inspiration, vous devez aussi obtenir la confirmation de vos sentiments. Par exemple, comparez vos décisions aux Écritures et aux enseignements des prophètes actuels. Assurez-vous que les sentiments que vous éprouvez sont en accord avec la responsabilité que vous avez ; par exemple, vous ne recevrez pas de révélation pour dire à l’évêque local comment il doit remplir son appel. Parlez de vos décisions et de vos conclusions avec votre collègue, votre chef de district ou votre président de mission quand cela est approprié.

Howard W. Hunter a fait la recommandation suivante : « Je voudrais vous mettre en garde. […] Je pense que si nous ne sommes pas prudents […]  nous risquons de commencer à essayer de contrefaire la véritable influence de l’Esprit du Seigneur par des moyens indignes et manipulateurs. Cela m’inquiète lorsqu’on assimile les émotions fortes ou les larmes abondantes à la présence de l’Esprit. Il est certain que l’Esprit du Seigneur peut provoquer des émotions profondes, et même des larmes, mais cette manifestation extérieure ne doit pas être confondue avec la présence de l’Esprit lui même » (The Teachings of Howard W. Hunter, p 184). L’Esprit du Seigneur édifie toujours.

La révélation et les expériences spirituelles sont sacrées. Elles doivent rester privées et l’on ne doit en parler que dans des situations appropriées. Comme missionnaire, vous aurez probablement davantage d’expériences spirituelles que vous n’en avez eues précédemment dans votre vie. Résistez à la tentation de parler trop librement de ces expériences.

Boyd K. Packer a dit : « J’ai appris qu’il n’est pas très fréquent d’avoir des expériences spirituelles fortes et impressionnantes. Et lorsque c’est le cas, elles ont généralement pour but de nous édifier, de nous instruire ou de nous corriger personnellement. Si nous ne sommes pas appelés à le faire par l’autorité compétente, elles ne nous mettent pas en position de conseiller ou de corriger d’autres personnes.

J’ai aussi acquis la conviction qu’il n’est pas sage de parler continuellement d’expériences spirituelles extraordinaires. Il faut les protéger avec soin et n’en parler que lorsque l’Esprit lui-même nous pousse à les utiliser pour le bien d’autres personnes » (voir « La lampe de l’Éternel », p. 35).

Étude des Écritures

Il est si important de se reposer sur l’Esprit que le Seigneur nous avertit en termes forts de ne pas nier ou éteindre l’Esprit. Qu’est-ce que les passages d’Écritures suivants vous apprennent ?

N’oubliez pas ceci

  • Priez avec foi pour que vos prières reçoivent une réponse.

  • Apprenez à comprendre, à reconnaître et à suivre l’inspiration de l’Esprit.

  • Apprenez à vous reposer sur l’Esprit pour qu’il vous montre où vous devez aller, ce que vous devez faire et ce que vous devez dire.

  • Apprenez aux gens comment reconnaître l’Esprit.

Idées à étudier et à appliquer

Étude personnelle

  • Écrivez vos expériences spirituelles dans votre journal. Par exemple, répondez à des questions telles que : Y a-t-il quelque chose que j’ai mieux compris en étudiant les Écritures ? Est-ce que j’ai eu des occasions inhabituelles de rencontrer des gens à qui j’ai pu donner un message ? Est-ce que les mots que je devais dire m’ont été donnés au moment où j’en avais besoin ? Est-ce que j’ai éprouvé de forts sentiments d’amour pour les personnes que j’ai rencontrées ? Comment mes prières ont-elles reçu une réponse ?

  • Divisez une page en deux colonnes. Appelez-en une : « Ce que le Seigneur a fait » et l’autre : « Ce que Léhi ou Néphi ont fait ». Lisez l’histoire du Liahona et de l’arc brisé (1 Néphi 16:9-30) ou l’épisode dans lequel Néphi construit un bateau (1 Néphi 17:7-16 ; 18:1-6). En lisant, notez dans la bonne colonne les événements du récit. Réfléchissez à ce que le récit peut vous apprendre sur la nature de l’inspiration.

  • Parcourez votre journal et trouvez des occasions où vous avez été guidé par l’Esprit ou avez reçu une révélation ou un autre don de l’Esprit. Réfléchissez au moment, à l’endroit et à la raison de ces expériences. Aviez-vous fait quelque chose de particulier pour vous préparer pour une telle expérience ? Comment le Seigneur est-il intervenu dans cette expérience ? Qu’avez-vous ressenti ? Que pouvez-vous faire pour avoir des expériences du même genre ? Le fait de vous rappeler ces expériences peut vous aider à reconnaître et à recevoir de nouveau l’Esprit.

  • Le livre des Actes dans la Bible a été appelé « le livre des actes du Saint-Esprit par l’intermédiaire des apôtres ». Lisez les chapeaux de chapitre du livre des Actes et expliquez pourquoi c’est un titre qui convient bien. Trouvez les éléments qui justifient votre explication.

  • Étudiez le conseil suivant et méditez à ce sujet. Qu’est-ce qu’il a à voir avec vos activités missionnaires quotidiennes ?

    « Dites aux frères d’être humbles et fidèles et de veiller à garder l’Esprit du Seigneur pour qu’il les conduise sur la bonne voie. Faites bien attention et n’écartez pas le murmure doux et léger ; il leur enseignera ce qu’ils doivent faire et où ils doivent aller ; il produira les fruits du royaume. Dites aux frères de garder le cœur ouvert à la conviction de sorte que lorsque le Saint-Esprit viendra, leur cœur sera prêt à le recevoir. Ils pourront alors discerner l’Esprit du Seigneur de tous les autres esprits – il chuchotera la paix et la joie à leur âme ; il fera sortir de leur cœur la méchanceté, la haine, les querelles et tout ce qui est mal et ils n’auront qu’un seul désir : faire le bien » (cité dans le Juvenile Instructor, 19 juillet 1873, p. 114).

    Joseph Smith, le prophète, a donné ce conseil en songe à Brigham Young presque trois ans après sa mort. Si vous étiez à la place de Brigham Young et si vous receviez ce conseil, que feriez-vous ?

  • Étudiez Alma 33:1-12 ; 34:17-29, 38. À quelles questions Alma répondait-il ? (Revoyez Alma 33:1-2.) Comment Alma a-t-il répondu à ces questions ? Quelle assurance nous donne-t-il que Dieu entend les prières et y répond ?

  • Le Seigneur a promis que l’Esprit nous guiderait de plusieurs manières importantes. Lisez les passages qui suivent et trouvez les aspects de votre travail pour lesquels vous avez besoin d’être guidé par l’Esprit. Que signifient pour votre étude personnelle, votre étude en équipe, les conseils de district, les conférences de zone, les services de baptême et les autres réunions, les commandements et les promesses qui se trouvent dans les passages scripturaires suivants ?

    La prière

    La direction des réunions

    La mise par écrit

  • Lisez les passages d’Écritures suivants (y compris les chapeaux de section).

    Dans ce récit, qu’est-ce qui était très important pour le Seigneur ?

    Qu’est-ce qui n’avait pas d’importance pour le Seigneur ?

    Réfléchissez à la citation suivante de Dallin H. Oaks :

    « Il y a le cas de la personne qui a le profond désir d’être guidée par l’Esprit, mais […] qui pousse erronément ce désir au point de vouloir être guidée en toutes choses. Le désir d’être guidé par le Seigneur est une force, mais il doit s’accompagner de la compréhension du fait que notre Père céleste laisse beaucoup de choses à notre décision. La prise de décisions personnelles est l’une des sources de la progression que nous sommes censés connaître dans la condition mortelle. Les gens qui essaient de transmettre toute prise de décision au Seigneur et demandent des révélations ne tarderont pas à se trouver dans une situation où ils prieront pour recevoir des directives et n’en recevront pas. Par exemple, cela est susceptible de se produire dans les nombreuses situations où les choix sont anodins ou bien où l’un et l’autre choix sont acceptables.

    Nous devons étudier la situation dans notre esprit, en faisant appel aux facultés de jugement que notre Créateur a placées en nous. Ensuite nous devons prier pour recevoir des directives et agir en conséquence, si nous les recevons. Si nous ne recevons pas de directives, nous devons agir en fonction de notre bon sens. Les gens qui persistent à demander des directives révélées sur des sujets à propos desquels le Seigneur a décidé de ne pas nous guider risquent de se fabriquer une réponse résultant de leur imagination ou de leurs préjugés ou même de recevoir une réponse provenant d’une fausse révélation » (« Nos points forts peuvent causer notre perte », L’Étoile, mai 1995, p. 15).

    Quelle relation y a-t-il entre suivre son jugement personnel et s’appuyer sur l’Esprit ?

Étude en équipe

  • Parlez des prières que vous faites en équipe. Sont-elles guidées par le Saint-Esprit ? Avez-vous reçu des réponses à vos prières ? Quand vous priez en équipe, est-ce que :

    • Vous croyez que Dieu va vous donner ce que vous demandez de juste ?

    • Vous remerciez et rendez grâces pour les réponses à vos prières ?

    • Vous priez pour des personnes en les mentionnant par leur nom et réfléchissez à leurs besoins ?

    • Vous priez l’un pour l’autre et pour que l’Esprit vous guide ?

    • Vous recevez des réponses à vos prières ?

    Discutez entre vous de la façon dont vous allez rechercher l’Esprit avec plus de ferveur.

  • Réfléchissez aux différentes manières dont les gens décrivent l’influence du Saint-Esprit. Écrivez les réflexions que les personnes que vous instruisez ont faites à propos des expériences qu’elles ont faites de l’Esprit en apprenant l’Évangile et en essayant de tenir leurs engagements. Comment pouvez-vous aider les gens à reconnaître cette influence sacrée ? Comment pouvez-vous éviter de faire en même temps de la manipulation ?

  • Réfléchissez à la recommandation suivante et discutez de la façon dont elle s’applique à vous : « Vous ne pouvez pas forcer les choses spirituelles. Des mots tels que obliger, coercition, contrainte, pression, exigences ne décrivent pas les relations privilégiées que nous avons avec l’Esprit. On ne peut pas plus forcer l’Esprit à répondre qu’on ne peut forcer un haricot à germer ou un œuf à éclore avant son temps. On peut créer un climat qui favorise la croissance, qui nourrit et qui protège, mais on ne peut pas forcer ou obliger, on doit attendre la croissance. » (voir Boyd K. Packer, « La lampe de l’Éternel », p. 35-36).

  • Discutez des citations qui suivent et voyez comment ces principes peuvent changer vos prières et votre façon de travailler. Quelle influence vos prières peuvent-elles avoir au quotidien sur votre planification, la définition de vos buts, votre travail et vos activités ?

    « Dans une grande mesure, nos actes sont les enfants de nos prières. Après avoir prié, nous agissons ; nos prières ont pour effet de nous tracer une voie juste à suivre » (Bruce R. McConkie, « Why the Lord Ordained Prayer », Ensign, janvier 1976, p. 12).

    « La prière sincère implique que, lorsque nous demandons une bénédiction ou une vertu, nous devons travailler pour obtenir cette bénédiction et cultiver cette vertu. » (David O. McKay, Secrets of a Happy Life, p. 114-115).

    « Demandez [à Dieu] de vous mettre là où il vous veut et de vous dire ce qu’il veut que vous fassiez, et mettez-vous à sa disposition pour le faire » (Brigham Young, Discours de Brigham Young, sél. John A. Widtsoe, 1954, p. 46.

Conseil de district, conférences de zone et conseil des dirigeants de la mission

  • Faites une leçon sur la manière d’utiliser des termes appropriés et respectueux dans la prière.

  • Si cela convient, demandez à des missionnaires de raconter une histoire ou une expérience qu’ils ont entendue lors d’une réunion de témoignages récente, une expérience d’enseignement ou une autre situation. Les histoires et les expériences spirituelles que d’autres racontent peuvent vous aider à fortifier votre foi et à reconnaître que l’influence de l’Esprit se manifeste partout et souvent.

  • Exprimez votre reconnaissance pour les manifestations de l’intervention du Seigneur dans votre travail (voir Doctrine et Alliances 59:21). Expliquez en quoi le fait d’exprimer votre reconnaissance vous aide à voir les façons petites mais très significatives dont le Seigneur vous bénit (voir Éther 3:5).

  • Demandez aux missionnaires de faire des discours sur la mission et le pouvoir du Saint-Esprit.

  • Demandez à un converti récent de parler de la façon dont l’Esprit l’a influencé lorsqu’il a découvert l’Église.

Président de mission, son épouse et ses conseillers

  • Demandez de temps en temps aux missionnaires de relater des expériences spirituelles appropriées dans la lettre qu’ils vous envoient chaque semaine.

  • Lors des entretiens ou de conversations, interrogez de temps en temps les missionnaires sur leurs prières du matin et du soir. Demandez-leur s’ils ont le sentiment que leurs prières sont de qualité.

  • Demandez aux missionnaires comment ils aident les personnes qu’ils instruisent à sentir et à reconnaître l’Esprit.

  • Si cela convient, dites aux missionnaires comment vous recevez la révélation pour les mutations, pour les missionnaires qui sont désobéissants ou ont besoin d’aide et pour les points de doctrine à enseigner.