Le plan du salut
précédent suivant


Le plan du salut

Remarque : Les activités suivantes de la maîtrise de la doctrine peuvent être étalées sur plusieurs cours ou regroupées en un seul.

Comprendre la doctrine (50 minutes)

Première partie (10 minutes)

Notez l’intitulé suivant au tableau : Le plan du salut. Demandez à quelques élèves de venir au tableau et de noter ce qui leur semble être les éléments les plus importants du plan du salut.

Demandez à des élèves de lire à voix haute les trois premiers paragraphes du sujet doctrinal n°2 intitulé « Les commandements » dans Maîtrise de la doctrine, document de référence. Demandez aux autres de suivre et de relever d’autres éléments du plan du salut. Après la lecture de chaque paragraphe, demandez-leur ce qu’ils ont trouvé. (Ajoutez les réponses des élèves à la liste au tableau.)

Suggérez aux élèves de marquer les points de doctrine suivants dans le second paragraphe : Le libre arbitre, la capacité de choisir et d’agir par soi-même, est également essentiel dans le plan de notre Père céleste. Notre progression éternelle dépend de la façon dont nous utilisons ce don.

  • Quels sont les passages d’Écritures de la maîtrise de la doctrine qui soutiennent ce point de doctrine ? (Suggérez aux élèves de marquer la référence 2 Néphi 2:27 de façon distinctive dans leurs Écritures afin de pouvoir la retrouver facilement.)

Pour permettre aux élèves de comprendre le contexte de 2 Néphi 2:27, expliquez que ce passage contient des vérités que le prophète Léhi a enseignées à ses fils peu de temps avant sa mort. Demandez à un élève de lire 2 Néphi 2:27 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever les mots ou les expressions qui indiquent comment notre façon d’utiliser notre libre arbitre affecte notre progression éternelle.

  • Quels mots ou expressions dans 2 Néphi 2:27 indiquent comment notre façon d’utiliser notre libre arbitre affecte notre progression éternelle ? (Les élèves devraient mentionner la phrase suivante : « Et ils sont libres de choisir la liberté et la vie éternelle, par l’intermédiaire du grand Médiateur de tous les hommes, ou de choisir la captivité et la mort, selon la captivité et le pouvoir du diable. »)

  • Qui est le « grand Médiateur de tous les hommes » ? (Jésus-Christ.)

  • Comment le fait de choisir de suivre Jésus-Christ peut-il nous apporter la liberté ?

  • Comment le fait de céder aux tentations du diable conduit-il à la captivité et à la mort ? (De mauvais choix peuvent mener à des dépendances, à une mauvaise santé, à la mort physique et à la mort spirituelle. La mort spirituelle signifie être privé de la présence de Dieu et de la compagnie de son Esprit.)

Deuxième partie (10 minutes)

Lisez ensemble 2 Néphi 2:27 à voix haute. Demandez aux élèves de citer le point de doctrine concernant le libre arbitre que nous apprenons dans ces versets. Les élèves devraient rappeler que notre progression éternelle dépend de la manière dont nous utilisons notre libre arbitre, la capacité de choisir et d’agir par nous-mêmes, que Dieu nous a donné.

Faites remarquer que certaines personnes peuvent critiquer notre choix d’utiliser notre libre arbitre pour faire la volonté de Dieu et pour respecter ses commandements, en déclarant que cela nous limite et nous prive de notre individualité.

  • Que répondriez-vous face à ce genre de critiques ?

Demandez à un élève de lire à voix haute la citation de D. Todd Christofferson, du Collège des douze apôtres, ci-après. Demandez aux autres de suivre et de relever comment l’usage correct de notre libre arbitre peut nous permettre de réaliser la pleine mesure de notre potentiel.

Image
Christofferson, D. Todd

« Utiliser notre libre arbitre pour faire la volonté de Dieu, et ne pas relâcher même lorsque cela devient difficile, ne va pas faire de nous des marionnettes entre les mains de Dieu mais va nous permettre de devenir comme lui. Dieu nous a donné le libre arbitre, et Jésus nous a montré comment l’utiliser de manière à ce que nous puissions apprendre ce qu’ils savent, faire ce qu’ils font, et devenir ce qu’ils sont. » (D. Todd Christofferson, « Libre arbitre moral », Ensign , juin 2009, p. 53).

  • Comment le fait d’utiliser notre libre arbitre pour faire la volonté de Dieu nous permet-il de réaliser la pleine mesure de notre potentiel ?

Demandez aux élèves de réfléchir et de noter dans leur cahier de cours ou leur journal d’étude ce qu’ils feront pour mieux utiliser leur libre arbitre pour faire la volonté de Dieu. Incitez-les à rechercher les conseils de l’Esprit ce faisant et à agir sur la base de l’inspiration qu’ils recevront.

Troisième partie (10 minutes)

Pour aider les élèves à poursuivre leur étude du sujet doctrinal n°2 « Le plan du salut », dans Maîtrise de la doctrine, document de référence, demandez-leur de répondre au questionnaire vrai/faux ci-après. Distribuez une copie du questionnaire à chaque élève.

Image
Doctrinal Mastery Book of Mormon Teacher Material

Le plan du salut

Vrai ou faux

  • ____ 1. Seuls le Sauveur et quelques autres personnes ont participé au conseil dans les cieux dans la vie prémortelle.

  • ____ 2. Tous les enfants de notre Père céleste expérimenteront la condition mortelle.

  • ____ 3. Tous les êtres humains, hommes et femmes, sont créés à l’image de Dieu.

  • ____ 4. Dans le jardin d’Éden, Adam et Ève ont été mariés par Dieu.

  • ____ 5. La mort spirituelle est la séparation de l’esprit et du corps physique.

  • ____ 6. En conséquence de la Chute, Adam et Ève ont pu avoir des enfants et, avec leur postérité, ils ont pu connaître la joie et le chagrin, distinguer le bien du mal et progresser.

Après un délai suffisant, faites des groupes de deux ou de quelques élèves et demandez-leur de vérifier leurs réponses en lisant ensemble les paragraphes sous les sections « La vie prémortelle », « La Création », et « La Chute » du sujet doctrinal n° 2, « Le plan du salut » dans Maîtrise de la doctrine, document de référence.

Lorsque les élèves ont corrigé leurs réponses, revoyez les réponses au questionnaire avec toute la classe. Les bonnes réponses sont : 1 Faux ; 2. Faux ; 3. Vrai ; 4. Vrai ; 5. Faux ; 6. Vrai.

Tandis que vous discutez de la question n° 6, suggérez aux élèves de marquer les points de doctrine suivants dans le dernier paragraphe de la section « La Chute » : En conséquence de la Chute, Adam et Ève ont pu avoir des enfants. Ils ont pu connaître, avec leur postérité, la joie et le chagrin, distinguer le bien du mal et progresser.

Quatrième partie (10 minutes)

Notez les points de doctrine suivants au tableau : En conséquence de la Chute, Adam et Ève ont pu avoir des enfants. Ils ont pu connaître, avec leur postérité, la joie et le chagrin, distinguer le bien du mal et progresser.

Demandez aux élèves de se rapporter à la section « La Chute » du sujet doctrinal n° 2, « Le plan du salut », dans Maîtrise de la doctrine, document de référence et posez la question suivante :

  • Quels sont les passages d’Écritures de la maîtrise de la doctrine qui soutiennent ce point de doctrine ? (Suggérez aux élèves de marquer la référence 2 Néphi 2:22-25 de façon distinctive dans leurs Écritures.)

Demandez à un élève de lire 2 Néphi 2:22-25 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever les mots et les expressions qui appuient les points de doctrine figurant au tableau.

  • Quels mots ou expressions dans ces versets appuient les points de doctrine figurant au tableau ?

Faites remarquer que certaines personnes croient que la chute d’Adam et Ève était une grave erreur. Demandez à un élève de lire à voix haute la citation de Dallin H. Oaks, du Collège des douze apôtres, ci-après. Demandez aux autres de suivre et de relever ce que dit frère Oaks à propos de la décision d’Adam et Ève de manger du fruit défendu.

Image
Oaks, Dallin H.

« Ce fut Ève qui fut la première à transgresser les limites fixées en Éden pour mettre en route l’état mortel. Son geste, quelle qu’en ait été la nature, était techniquement une transgression, mais, sous l’angle de l’éternité, était une glorieuse nécessité pour ouvrir la porte de la vie éternelle. Adam a montré sa sagesse en faisant la même chose. Et ainsi ‘Adam tomba pour que les hommes fussent’ et Ève aussi. (2 Néphi 2:25).

« Certains chrétiens condamnent Ève pour ce qu’elle a fait et en déduisent qu’elle et ses filles en subissent d’une certaine façon la tare. Pas les saints des derniers jours ! Grâce à la révélation, nous acclamons le geste d’Ève et honorons sa sagesse et son courage dans ce grand épisode qui est appelé la chute. […] Joseph Fielding Smith a dit : ‘Je n’appelle jamais la participation d’Ève dans cette chute un péché, et je n’accuse pas non plus Adam de péché. […] [C’était une transgression de la loi, mais pas un péché […] parce que c’était quelque chose qu’Adam et Ève devaient faire !’ (voir Joseph Fielding Smith, Doctrines du Salut, comp. Bruce R. McConkie, 3 vols., Salt Lake City : Bookcraft, 1954-1956, vol.1, p. 115-116) » (« Le grand plan du bonheur », L’Étoile, janvier 1994, p. 83).

  • Qu’a dit frère Oaks à propos de la décision d’Adam et Ève de manger du fruit défendu ?

  • Comment expliqueriez-vous avec vos propres mots les raisons pour lesquelles la chute d’Adam et Ève est une partie essentielle du plan du salut ?

Cinquième partie (10 minutes)

Demandez aux élèves d’imaginer qu’ils ont été invités à prendre la parole à des obsèques et que parmi les personnes présentes, certaines ne savent pas grand-chose au sujet des enseignements de l’Église. Demandez aux élèves de lire les sections « La condition mortelle » et « La vie après la mort » du sujet doctrinal n 2, « Le plan du salut », dans Maîtrise de la doctrine, document de référence. Demandez-leur de rechercher des vérités qu’ils trouveraient importantes d’inclure dans leur discours. Suggérez-leur de marquer ce qu’ils trouvent.

Demandez à chaque élève de se tourner vers son voisin et de lui expliquer quelles vérités il a marquées et pourquoi il pense que ce serait important de les inclure dans son discours.

Terminez cette activité en posant les questions suivantes :

  • En quoi le fait de comprendre le plan du salut a été une bénédiction pour vous lorsqu’une personne que vous chérissez est morte ?

Exercice pratique (30 minutes)

Revoyez avec les élèves les trois principes de la section intitulée « Acquérir la connaissance spirituelle » dans Maîtrise de la doctrine, document de référence : agir avec foi, examiner les concepts et les questions avec une perspective éternelle et approfondir sa compréhension au moyen de sources divinement désignées.

Répartissez les élèves en groupes de deux ou trois. Donnez à chaque groupe un exemplaire des instructions suivantes et demandez-leur de faire l’activité ci-après.

Image
Doctrinal Mastery Book of Mormon Teacher Material
  1. Lisez à voix haute l’histoire suivante et demandez-vous si vous avez déjà été confrontés à des situations ou à des questions semblables à celles du jeune homme du récit :

    Vendredi dernier, à l’heure du déjeuner, John prenait son repas avec un groupe d’amis lorsque l’un d’entre eux lui a demandé s’il allait venir à la fête ce soir-là. John avait entendu parler de cette fête pendant toute la semaine et en savait suffisamment à son sujet pour savoir que ce n’était pas le genre de soirée à laquelle il devait se rendre. Il a répondu : « Non, je crois que je ne serai pas de la partie cette fois-ci. En plus, j’ai des choses à terminer.

    Une des filles assises à la même table a demandé : « Est-ce que cela a quelque chose à voir avec ta religion, John ? J’ai entendu dire que les mormons n’ont pas le droit de s’amuser. Pourquoi est-ce que ton église a autant de règles ? Un autre garçon à la table a rajouté : « Oui, pourquoi est-ce qu’ils ne te laissent pas faire tes propres choix ? »

    Tandis que John essayait tant bien que mal de trouver quoi répondre à ses amis, la cloche de l’école a sonné et tout le monde s’est levé pour partir. Sur le chemin de sa classe, John s’est repassé le film de la conversation dans sa tête. Il savait que ce n’était pas le genre de fête à laquelle il devait aller, mais il était étonné d’avoir eu des difficultés à expliquer pourquoi et de ne pas avoir su exactement quoi répondre à ses amis.

  2. Discutez des questions suivantes avec votre groupe :

    • En quoi John a-t-il agi avec foi jusque-là ?

    • Même lorsqu’elles savent ce qu’il serait bon qu’elles fassent, il arrive que certaines personnes ne parviennent pas à agir avec foi en raison de leurs craintes. Quelles craintes ou préoccupations pourraient commencer à avoir une influence sur John après l’expérience qu’il a eue au déjeuner ?

    • Qu’est-ce qui pourrait l’aider à faire face à ces craintes ou à ces préoccupations et à rester fidèle à sa décision de ne pas aller à la fête ?

  3. Continuez de lire l’histoire à voix haute :

    John a continué de repenser aux questions que ses amis lui avaient posées au déjeuner : « Pourquoi est-ce que ton église a autant de règles ? » et « Pourquoi est-ce qu’ils ne te laissent pas faire tes propres choix ? » Tandis qu’il y réfléchissait, il lui est apparu clairement qu’il avait une vision des principes et des commandements de l’Église différente de celle de ses amis à l’école.

  4. Discutez ensemble des questions suivantes :

    • D’après les questions que les amis de John ont posées, quelles peuvent être leurs croyances ou postulats vis-à-vis des commandements et des choix ?

    • Qu’apprenons-nous dans 2 Néphi 2:27 qui peut nous aider à voir les commandements et les choix avec une perspective éternelle ?

    • Que savez-vous d’autre concernant le plan du salut et les enseignements de Jésus-Christ et de ses prophètes qui peut vous aider à voir les commandements et les choix avec une perspective éternelle ?

  5. Continuez de lire l’histoire à voix haute :

    En y réfléchissant davantage, John a compris que s’il faisait le choix d’aller à la fête, il pourrait devoir assumer des conséquences qu’il ne voulait pas assumer, comme perdre la compagnie du Saint-Esprit par exemple. Ce soir-là, au lieu d’aller à la fête, John a décidé de jouer au basket avec son petit frère. Plus tard, tandis qu’il était agenouillé pour prier, il a ressenti l’Esprit lui confirmer qu’il avait fait le bon choix.

Après un délai suffisant, demandez à plusieurs élèves de faire part de ce dont ils ont discuté et appris lors de cette activité.

Vous pourriez conclure en témoignant que si nous utilisons notre libre arbitre pour choisir de suivre Jésus-Christ, nous pourrons progresser spirituellement et jouir des bénédictions qu’il a promises aux fidèles.

Révision de la maîtrise de la doctrine

Demandez aux élèves de choisir un partenaire et de prendre leur Maîtrise de la doctrine, document de référence pour étudier et réviser les passages d’Écritures de la maîtrise de la doctrine qu’ils ont vus jusque-là avec les mots-clés qui leur sont associés. Après un délai suffisant, demandez aux élèves de s’interroger l’un l’autre en citant d’abord une référence d’Écriture et en laissant ensuite leur partenaire citer de mémoire les mots-clés de ce passage scripturaire. Une fois que les deux élèves ont eu l’occasion de s’interroger l’un l’autre sur les mots-clés, répétez l’exercice en leur faisant citer d’abord les mots-clés et en laissant leur partenaire trouver la référence correcte du passage scripturaire. Aidez les élèves à comprendre que la connaissance des références des passages d’Écritures de la maîtrise de la doctrine pourra leur être utile tandis qu’ils enseignent l’Évangile aux autres et qu’ils cherchent des réponses à des questions.

Comme alternative à cette activité, si les élèves ont des appareils électroniques, prévoyez de leur laisser du temps pour télécharger l’application officielle de la maîtrise de la doctrine du séminaire. Cette application est gratuite et disponible pour tous les appareils mobiles Apple et Android sur « LDS Doctrinal Mastery » dans l’App Store (pour Apple) et dans Google Play (pour Android). Après que les élèves ont téléchargé l’application, prévoyez de leur laisser quelques minutes pour utiliser les flashcards et faire les quiz de l’application.

Image
Doctrinal Mastery Book of Mormon Teacher Material
Image
Doctrinal Mastery Book of Mormon Teacher Material