La Divinité
précédent suivant


La Divinité

Remarque : Les activités suivantes de la maîtrise de la doctrine peuvent être étalées sur plusieurs cours ou regroupées en un seul.

Comprendre la doctrine (75 minutes)

Première partie (10 minutes)

Notez la déclaration suivante au tableau et demandez à un élève de la lire à voix haute : Dieu ne me connaît pas vraiment ni ne se soucie des difficultés que je traverse.

  • Comment cette erreur de jugement pourrait-elle représenter un obstacle pour une personne dans l’exercice de sa foi en Dieu ?

Demandez aux élèves de prendre le sujet doctrinal n° 1, « La Divinité », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Demandez aux élèves de lire avec un partenaire les paragraphes situés sous ce sujet et de relever les vérités relatives à la personnalité et aux attributs des membres de la Divinité. Dites-leur de discuter ensemble de la façon dont les vérités qu’ils trouvent pourraient les aider à corriger ou à clarifier la déclaration figurant au tableau.

Après un délai suffisant, demandez à quelques élèves de rapporter aux autres ce qu’ils ont trouvé avec leur partenaire. Témoignez que tandis que nous étudions et comprenons mieux la doctrine de la Divinité, notre foi et notre confiance en notre Père céleste, en Jésus-Christ et au Saint-Esprit grandissent.

Deuxième partie (10 minutes)

Posez la question suivante aux élèves :

  • Quelles différences certaines personnes pourraient constater chez les autres et les amener à les juger inférieurs à elles ? (Les élèves pourraient mentionner les différences de situations économiques, d’apparences, de compétences, de cultures, de langues, de religions, de genres ou de races.)

Demandez aux élèves de prendre le sujet doctrinal n° 1, « La Divinité », dans Maîtrise de la doctrine, document de référence, et de parcourir rapidement le paragraphe sous le titre « Dieu le Père » afin de relever une vérité qui décrit ce que Dieu ressent à l’égard de ses enfants. Demandez-leur de dire ce qu’ils ont trouvé, puis notez la déclaration suivante au tableau : Dieu aime parfaitement chacun de ses enfants et ils sont tous égaux à ses yeux. Suggérez aux élèves de marquer ce principe dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence.

  • Quels sont les passages d’Écritures de la maîtrise de la doctrine qui soutiennent cette vérité ? (Suggérez aux élèves de marquer la référence 2 Néphi 26:33 de façon distinctive dans leurs Écritures afin de pouvoir la retrouver facilement.)

Pour permettre aux élèves de comprendre le contexte de ce passage, expliquez que dans 2 Néphi 26, le prophète Néphi prophétise concernant les derniers jours et invite tout le monde à aller au Christ.

Demandez à un élève de lire 2 Néphi 26:33 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever les mots et les expressions qui soutiennent le point de doctrine figurant au tableau. Demandez-leur de dire ce qu’ils ont trouvé.

  • À votre avis, que signifie que « tous sont pareils pour Dieu » ?

  • Quelles sont les expériences qui vous ont permis de savoir que Dieu aime parfaitement chacun de ses enfants et qu’ils sont « tous pareils pour lui » ? (Vous pourriez également raconter une expérience personnelle.)

  • Comment le fait de comprendre cette vérité pourrait influencer la façon dont vous traitez les autres ?

Pour aider les élèves à comprendre une des applications de cette vérité, demandez à l’un d’entre eux de lire la citation suivante à voix haute :

« L’Église condamne explicitement le racisme, y compris toute forme de racisme exprimé dans le passé par des personnes tant dans l’Église qu’en dehors. En 2006, Gordon B. Hinckley, qui présidait alors l’Église, a déclaré : ‘Un homme qui fait des remarques désobligeantes sur des gens d’une autre race ne peut pas se considérer comme un vrai disciple du Christ. Il ne peut pas non plus considérer qu’il est en accord avec les enseignements de l’Église. Reconnaissons que chacun de nous est un fils ou une fille de notre Père céleste qui aime tous ses enfants’ » (« La race et l’Église : Tous sont pareils pour Dieu », 29 février 2012, mormonnewsroom.org).

Troisième partie (10 minutes)

Montrez les images Jésus-Christ apparaît aux Néphites (lds.org/media-library) et Jésus enseigne sur le continent américain (Gospel Art Book, 2009, n° 82 ; voir aussilds.org/media-library).

Demandez à un élève de résumer brièvement au reste de la classe le récit scripturaire représenté sur ces images.

Faites savoir aux élèves que 3 Néphi 11:10-11, qui contient les premières paroles que le Sauveur a dites aux Néphites lorsqu’il leur est apparu, est un passage d’Écritures de la maîtrise de la doctrine. Vous pourriez leur suggérer de marquer ce passage de façon distinctive dans leurs Écritures.

Demandez à un élève de lire 3 Néphi 11:10-11 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever les vérités que le Sauveur enseigne aux Néphites à son propre sujet.

  • À votre avis, à quoi la phrase « j’ai bu à cette coupe amère » (3 Néphi 11:11) fait-elle référence ? (À l’amertume de la souffrance qu’il a endurée lors de son sacrifice expiatoire.)

  • Qu’est-ce que ces versets nous enseignent concernant la relation entre notre Père céleste et son Fils, Jésus-Christ ?

  • Quelles vérités pouvons-nous apprendre au sujet du Sauveur dans ces versets ? (Une fois que les élèves ont répondu, notez au tableau les points de doctrine suivants situés dans le sujet doctrinal n° 1, « La Divinité », dans Maîtrise de la doctrine, document de référence : Jésus-Christ accomplit la volonté de son Père en toutes choses. Il a mené une vie exempte de péché et a expié ceux de tout le genre humain. Suggérez aux élèves de marquer ces points de doctrine dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence et de noter le premier point dans leurs Écritures à côté de 2 Néphi 11:10-11.)

Pour aider les élèves à mieux comprendre ces points de doctrine, demandez à la moitié de la classe de lire en silence Luc 22:39-44, et à l’autre moitié de lire en silence Moïse 4:1-2. Demandez-leur de chercher des exemples sur la manière dont Jésus-Christ s’est soumis à la volonté de son Père en toutes choses. Demandez aux élèves ce qu’ils ont trouvé.

  • Que pouvons-nous apprendre de l’exemple du Sauveur sur la manière de fortifier notre propre relation avec notre Père céleste ?

Quatrième partie (10 minutes)

Si vous ne l’avez pas déjà fait, notez les points de doctrine suivants au tableau :

Dieu aime parfaitement chacun de ses enfants et ils sont tous égaux à ses yeux.

Jésus-Christ fait la volonté du Père en toutes choses. Il a mené une vie exempte de péché et a expié ceux de tout le genre humain.

Demandez aux élèves de trouver les passages d’Écritures de la maîtrise de la doctrine qui soutiennent ces points dans le Livre de Mormon. (Si les élèves ont des difficultés à mémoriser ces passages, encouragez-les à parcourir rapidement les paragraphes sous les sections « Dieu le Père » et « Jésus-Christ » du sujet doctrinal n° 1, « La Divinité », dans Maîtrise de la doctrine, document de référence.) Demandez à deux élèves de prendre 2 Néphi 26:33 et 3 Néphi 11:10-11 et de lire ces passages à voix haute.

Notez la question suivante au tableau : Comment le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ illustre-t-il l’amour parfait que Dieu a pour chacun de ses enfants et le fait que tous sont égaux à ses yeux ?

Demandez aux élèves de rédiger une réponse à cette question dans leur cahier de cours ou dans leur journal d’étude. Après un délai suffisant, demandez à quelques élèves de faire part de leurs réponses au reste de la classe.

Cinquième partie (5 minutes)

Demandez aux élèves de penser à des personnes qu’ils considèrent comme de bons exemples et de réfléchir à ce qui fait d’elles des exemples à suivre.

Demandez-leur de parcourir rapidement le deuxième paragraphe de la section intitulée « Jésus-Christ » du sujet doctrinal n° 1, « La Divinité », dans Maîtrise de la doctrine, document de référence Demandez-leur ensuite de chercher une déclaration indiquant quelle vie peut servir d’exemple à tous. Demandez-leur de dire ce qu’ils ont trouvé. Notez ensuite le point de doctrine suivant au tableau : La vie de Jésus-Christ est l’exemple parfait de la vie que nous devons mener.

  • Quel passage scripturaire appuie ce point de doctrine ? (3 Néphi 12:48.)

Pour aider les élèves à comprendre le contexte de 3 Néphi 12:48, expliquez-leur qu’après que Jésus-Christ est apparu aux Néphites, il leur a enseigné comment venir à lui et ce qui était requis pour entrer dans le royaume des cieux.

Demandez à un élève de lire 3 Néphi 12:48 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever ce que le Seigneur a commandé au peuple.

  • Qu’est-ce que le Seigneur a commandé au peuple ?

  • Comment pouvons-nous nous efforcer d’obéir au commandement d’être parfait ? (Faites remarquer que le moyen d’être parfait comme notre Père céleste et Jésus-Christ est de devenir comme eux. Lorsque nous nous efforçons de suivre le Sauveur, nous pouvons être rendu parfait à travers lui et son sacrifice expiatoire. La perfection est un processus qui se poursuit après cette vie.)

Suggérez aux élèves de marquer le passage d’Écriture de la maîtrise de la doctrine 3 Néphi 12:48 de façon distinctive et de noter « La vie de Jésus-Christ est l’exemple parfait de la vie que nous devons mener » à côté de ce verset dans leurs Écritures.

Sixième partie (10 minutes)

Lisez 3 Néphi 12:48 à voix haute. Demandez à un élève de rappeler au reste de la classe le point de doctrine que ce passage scripturaire appuie. (La vie de Jésus-Christ est l’exemple parfait de la vie que nous devons mener.)

Pour permettre aux élèves de mieux comprendre ce point de doctrine, montrez la vidéo « Des attributs semblables à ceux du Christ » (2:54), disponible surLDS.org Demandez-leur de relever les attributs du Sauveur que nous pouvons chercher à développer dans notre propre vie. Après la vidéo, demandez aux élèves de citer ces attributs et notez-les au tableau. (Si la vidéo n’est pas disponible, optez pour cette option : Demandez aux élèves de citer des attributs du Sauveur que nous pouvons chercher à développer personnellement et faites la liste de leurs suggestions au tableau. Leurs réponses pourraient inclure l’humilité, l’obéissance et la bonté. Vous pourriez envisager de discuter brièvement de quelques exemples tirés de la vie du Sauveur pour illustrer certains de ces attributs.)

  • Quand avez-vous été béni grâce à une personne qui a suivi l’exemple du Sauveur ?

  • Quand avez-vous pu aider quelqu’un en mettant en pratique l’un de ces attributs ?

Demandez à un élève de lire à voix haute la citation suivante de Howard W. Hunter (1907-1995) :

« Suivons le Fils de Dieu dans tous les domaines de la vie. Faisons de lui notre exemple et notre guide. Nous devrions nous demander en toute occasion : ‘Que ferait Jésus ?’ et ensuite avoir plus le courage d’agir selon la réponse. Nous devons suivre le Christ, dans le meilleur sens de ce mot. Nous devons nous occuper de son œuvre comme il s’occupe de celle de son Père. […] Dans la mesure de nos capacités de mortels, nous devons faire tout notre possible pour devenir comme le Christ, le seul exemple parfait et sans péché que le monde ait connu » (Enseignements des présidents de l’Église : Howard W. Hunter, 2015, p. 328).

Demandez aux élèves de réfléchir à des façons de suivre l’exemple du Sauveur dans leur vie de chaque jour. Tandis qu’ils réfléchissent, notez cette déclaration incomplète au tableau : Je m’efforcerai de mieux suivre l’exemple du Sauveur en ….

Demandez aux élèves de compléter cette déclaration dans leur cahier de cours ou dans leur journal d’étude. Encouragez-les à agir sur la base des engagements qu’ils ont notés et à trouver le courage de suivre l’exemple du Christ.

Septième partie (10 minutes)

Demandez à un élève de lire 3 Néphi 18:15, 20-21 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever le conseil que le Seigneur a donné aux Néphites. Faites remarquer qu’il s’agit d’un passage d’Écriture de la maîtrise de la doctrine. Suggérez aux élèves de marquer ce passage de façon distinctive dans leurs Écritures.

  • Qu’est-ce que le Sauveur a conseillé aux Néphites de faire ?

Soulignez la répétition du commandement du Sauveur de prier en son nom dans 3 Néphi 18:20-21.

  • Selon vous, pourquoi le Sauveur nous commande-t-il de toujours prier notre Père céleste en son nom ?

Pour aider les élèves à comprendre l’une des raisons pour lesquelles nous prions au nom de Jésus-Christ, dessinez l’illustration suivante au tableau :

Tracez une ligne verticale au tableau entre la figure qui nous représente et l’image représentant la présence de notre Père céleste.

  • Qu’est-ce qui nous sépare de notre Père céleste, de son pouvoir et de ses bénédictions ?

Une fois que les élèves ont répondu, écrivez La Chute et Nos propres péchés au tableau, à côté de la ligne verticale. Placez ensuite une image du Sauveur sur cette ligne et écrivez le mot Médiateur dessous.

  • Qu’est-ce qu’un médiateur ? (Quelqu’un qui intervient entre des individus ou des groupes afin de résoudre des différends qui les opposent et de les réconcilier.)

  • En quoi Jésus-Christ est-il notre Médiateur auprès de notre Père céleste ? (Par son sacrifice expiatoire, le Sauveur fournit un moyen à toute l’humanité de surmonter les conséquences négatives de la Chute, de se repentir de ses péchés, d’être réconcilié avec notre Père céleste et de recevoir les bénédictions de l’exaltation. C’est une des raisons pour lesquelles nous prions le Père au nom de Jésus-Christ.)

Illustrez la manière dont le Sauveur nous a fourni un moyen d’être réconciliés avec notre Père céleste en dessinant une flèche allant de la figure qui nous représente à l’image représentant la présence de notre Père céleste.

  • En plus de prier, que nous est-il commandé de faire au nom de Jésus-Christ ? (Écrivez les réponses des élèves au tableau.)

Notez le point de doctrine suivant au tableau : Parce Jésus-Christ est notre Sauveur et notre Médiateur auprès du Père, toutes les prières, les bénédictions et les ordonnances de la prêtrise doivent être faites en son nom. Suggérez aux élèves de marquer ce point dans la section intitulée « Jésus-Christ » du sujet doctrinal n° 1, « La Divinité », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence et de le noter dans leurs Écritures à côté de 3 Néphi 18:15, 20-21.

Huitième partie (10 minutes)

Notez le point de doctrine suivant au tableau : Parce Jésus-Christ est notre Sauveur et notre Médiateur auprès du Père, toutes les prières, les bénédictions et les ordonnances de la prêtrise doivent être faites en son nom. Demandez aux élèves de trouver le passage d’Écriture de la maîtrise de la doctrine qui appuie ce point (3 Néphi 18:15, 20-21). Demandez au premier élève qui trouve ce passage de commencer à le lire à voix haute et invitez les autres à se joindre à la lecture à voix haute dès qu’ils l’ont eux-mêmes trouvé.

Expliquez que le fait d’employer le nom de Jésus-Christ dans les prières, les bénédictions et les ordonnances de la prêtrise invoque son autorité et son pouvoir (voir Abraham 1:18).

Formez des groupes de deux ou trois élèves. Notez les références d’Écritures suivantes au tableau et attribuez-en une ou plusieurs à chacun des groupes : Actes 2:37-38 ; Actes 3:2-8 ; Doctrine et Alliances 84:66-70 ; Moïse 1:21-22.

Demandez aux élèves de lire les passages qui leur ont été attribués avec leur groupe respectif et de relever certains des effets résultant des prières, des bénédictions et des ordonnances de la prêtrise faites au nom de Jésus-Christ. Après un délai suffisant, demandez à un représentant de chaque groupe de dire aux autres ce que son groupe a trouvé.

Invitez les élèves à réfléchir à la manière dont ils ont été bénis dans leur vie grâce aux prières, aux bénédictions et aux ordonnances de la prêtrise faites au nom de Jésus-Christ. Demandez à quelques-uns d’entre eux de raconter leur expérience.

Exercice pratique (15 minutes)

Demandez aux élèves de prendre la section « Acquérir la connaissance spirituelle » dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Revoyez les trois principes : « Agir avec foi », « Examiner les concepts et les questions avec une perspective éternelle » et « Approfondir sa compréhension au moyen de sources divinement désignées ».

Affichez ou écrivez les questions suivantes au tableau :

Comment la sœur de la jeune fille l’a-t-elle aidée à agir avec foi ?

Comment la sœur de la jeune fille l’a-t-elle aidée à examiner la situation avec une perspective éternelle ?

Comment la sœur de la jeune fille l’a-t-elle aidée à approfondir sa compréhension au moyen de sources divinement désignées ?

Faites des groupes de deux et donnez à chaque groupe un exemplaire du document relatant une conversation par SMS entre deux sœurs. Demandez-leur de le lire et de répondre aux questions figurant au tableau.

Après que les élèves ont discuté de leurs réponses avec leur partenaire, invitez quelques-uns d’entre eux à en faire part au reste de la classe. Témoignez que notre Père céleste aime parfaitement tous ses enfants et qu’ils sont tous égaux à ses yeux. Encouragez les élèves à voir les autres de la façon dont notre Père céleste les voit.

Révision de la maîtrise de la doctrine

L’activité suivante permettra aux élèves de réviser tous les passages d’Écritures de la maîtrise de la doctrine qu’ils ont appris durant l’étude du Livre de Mormon au séminaire.

Notez au tableau les passages d’Écritures de la maîtrise de la doctrine du Livre de Mormon que vous avez déjà étudiés. Accordez cinq à sept minutes aux élèves pour préparer une brève pensée spirituelle sur l’un de ces passages scripturaires qu’ils pourront offrir au reste de la classe. Demandez-leur de faire ce qui suit tandis qu’ils offrent leur pensée spirituelle :

  1. Lire le passage d’Écriture de la maîtrise de la doctrine qu’ils ont choisi.

  2. Expliquer comment ce passage enseigne ou appuie un point de doctrine de Maîtrise de la doctrine, document de référence.

  3. Expliquer ce que ce point de doctrine signifie pour eux.

  4. Donner les raisons pour lesquelles ils pensent que c’est important que les jeunes comprennent ce point de doctrine.

  5. Témoigner de ce point de doctrine.

Durant la semaine à venir, invitez quelques élèves à offrir leur pensée spirituelle au début ou à la fin du cours, si le temps le permet.