L’expiation de Jésus-Christ
précédent suivant


L’expiation de Jésus-Christ

Remarque : Les activités suivantes relatives à la maîtrise de la doctrine peuvent être effectuées au cours de plusieurs séances de classe ou regroupées en une seule.

Comprendre la doctrine (100 minutes)

Première partie (10 minutes)

Écrivez les questions suivantes au tableau :

  • Qu’est-ce que l’expiation de Jésus-Christ ?

  • Pourquoi avons-nous besoin de l’expiation de Jésus-Christ ?

Demandez aux élèves de discuter brièvement de leurs réponses avec un partenaire. Après leur avoir laissé suffisamment de temps, demandez-leur de se reporter au sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Demandez à deux élèves de lire respectivement les premier et troisième paragraphes à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever les affirmations ou expressions qui peuvent nous aider à comprendre ce qu’est l’expiation du Christ et pourquoi elle nous est nécessaire. Vous pourriez proposer aux élèves de marquer de façon distinctive ce qu’ils ont trouvé.

  • D’après ce que vous avez trouvé, quelles sont les affirmations qui nous aident à comprendre ce qu’est l’expiation de Jésus-Christ ? (Assurez-vous que les élèves relèvent l’affirmation suivante du premier paragraphe : Le triomphe de Jésus-Christ sur la mort spirituelle et sur la mort physique par sa souffrance, sa mort et sa résurrection s’appelle l’Expiation.)

Pour aider les élèves à visualiser la souffrance, la mort et la résurrection du Sauveur, montrez les images suivantes : Jésus en prière à Gethsémané (Recueil d’illustrations de l’Évangile, 2009, n° 56 ; voir aussi LDS.org) ; La Crucifixion (Recueil d’illustrations de l’Évangile, n° 57 ; voir aussi LDS.org) ; L’ensevelissement de Jésus (Recueil d’illustrations de l’Évangile, n° 58 ; voir aussi LDS.org) ; et Jésus lui dit : « Marie » (voir LDS.org).

  • D’après ce que vous avez relevé, quelles sont les affirmations ou expressions qui nous aident à comprendre pourquoi nous avons besoin de l’expiation de Jésus-Christ ?

Invitez les élèves à méditer sur les façons dont ils sont bénis grâce à la volonté et à la capacité de Jésus-Christ d’expier nos péchés.

Deuxième partie (10 minutes)

[Christ's image]

Affichez une image du Sauveur au tableau (par exemple, Jésus-Christ, Recueil d’illustrations de l’Évangile, n° 1 ; voir aussi LDS.org), et notez les intitulés suivants au-dessous ou à côté : Points communs et Différences.

  • Quels sont les points communs entre le Sauveur et nous ? Quelles sont les différences ? (Notez les réponses des élèves au tableau sous l’intitulé correspondant.)

Demandez-leur de se reporter au sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Demandez à un élève de lire le deuxième paragraphe à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever des expressions qui indiquent que le Sauveur est différent de tout le reste des enfants de notre Père céleste.

  • D’après ce qui est dit dans ce paragraphe, en quoi Jésus-Christ est-il différent de tout le reste des enfants de notre Père céleste ? (Ajoutez toute nouvelle différence dont il est fait mention à la liste figurant au tableau.)

Suggérez aux élèves de marquer de façon distinctive la déclaration suivante dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence : Ce n’est que par Jésus-Christ que nous pouvons être sauvés car il était le seul capable d’accomplir une expiation infinie et éternelle pour toute l’humanité.

  • En nous basant sur ce que nous venons de voir, pourquoi Jésus-Christ était-il le seul capable d’accomplir une expiation infinie et éternelle ?

Vous pourriez témoigner de la nature divine du Sauveur et de la manière dont elle lui a permis d’accomplir une expiation infinie et éternelle en notre faveur.

Troisième partie (10 minutes)

Affichez ou écrivez le point de doctrine suivant au tableau : Ce n’est que par Jésus-Christ que nous pouvons être sauvés car il était le seul capable d’accomplir une expiation infinie et éternelle pour toute l’humanité. Demandez aux élèves de se reporter au deuxième paragraphe du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence, et posez la question suivante :

  • Quelle Écriture pour la maîtrise de la doctrine soutient ce point de doctrine ? (Alma 34:9-10. Suggérez aux élèves de marquer ce passage de façon distinctive dans leurs Écritures afin de pouvoir le retrouver facilement.)

Pour aider les élèves à comprendre le contexte de Alma 34:9-10, expliquez que ces versets font partie d’un sermon donné par Amulek à un groupe de gens appelés Zoramites, alors qu’Alma et lui s’efforçaient de les aider à croire en Jésus-Christ et à se repentir.

Écrivez les questions suivantes au tableau ou préparez-les sur une feuille à distribuer.

  • En quoi le passage dans Alma 34:9-10 soutient-il le point de doctrine figurant au tableau ?

  • D’après Amulek, quelles sortes de sacrifices n’auraient pas suffi ? Pourquoi n’auraient-ils pas suffi ?

  • Quels mots décrivent le sacrifice que Jésus-Christ accomplirait pour nous ? (Vous pourriez marquer ces mots de façon distinctive dans vos Écritures.)

Répartissez les élèves en équipes de deux. Demandez-leur de lire Alma 34:9-10 avec leur partenaire et de discuter des questions figurant au tableau (ou sur la feuille à distribuer). Après leur avoir laissé suffisamment de temps, demandez aux élèves de faire part de leurs réponses.

Demandez à l’un d’entre eux de lire à voix haute la citation suivante de Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres. Demandez aux autres de suivre et de relever ce qu’il a dit concernant la raison pour laquelle l’expiation de Jésus-Christ est « infinie » (Alma 34:10).

Nelson, Russell M.

« À l’époque préparatoire de l’Ancien Testament, la pratique [des sacrifices d’animaux] était limitée, dans le sens qu’elle avait une fin. C’était la préfiguration symbolique de l’expiation définitive de Jésus-Christ. Son expiation est infinie, sans fin. Elle est aussi infinie dans le sens que tout le genre humain sera sauvé de la mort sans fin. Elle est infinie du point de vue de l’immense souffrance du Christ. […] Elle est infinie du point de vue de la portée – elle fut accomplie une fois pour toutes. Et la miséricorde de l’Expiation s’étend non seulement à un nombre infini de gens, mais également à un nombre infini de mondes créés par lui. Elle est infinie au-delà de toute échelle de mesure et de toute compréhension humaines.

Jésus était le seul qui pût offrir une telle expiation infinie, étant né d’une mère mortelle et d’un Père immortel. Du fait de son ascendance unique, Jésus était un être infini » (Russell M. Nelson, « L’Expiation », L’Étoile, janvier 1997, p. 39-40).

Demandez à un ou plusieurs élèves d’expliquer au reste de la classe comment on pourrait utiliser Alma 34:9-10 pour aider une personne à comprendre pourquoi Jésus-Christ était le seul à pouvoir accomplir l’Expiation.

Quatrième partie (10 minutes)

Christ in Gethsemane
Crucifixion, The

Affichez les images suivantes au tableau : Jésus en prière à Gethsémané (Recueil d’illustrations de l’Évangile, n° 56 ; voir aussi lds.org) et La Crucifixion (Recueil d’illustrations de l’Évangile, n° 57 ; voir aussi lds.org).

  • En plus de souffrir pour nos péchés, qu’a fait Jésus-Christ dans le cadre de son expiation ? (Écrivez les réponses des élèves au tableau.)

Demandez aux élèves de lire en silence les deux premières phrases du quatrième paragraphe du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence et de relever ce que le Sauveur a fait dans le cadre de son expiation.

  • D’après ce que vous avez lu, qu’a fait Jésus-Christ dans le cadre de son expiation ?

Suggérez aux élèves de marquer les points de doctrine suivants de façon distinctive dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence : Dans le cadre de son expiation, Jésus-Christ n’a pas seulement souffert pour nos péchés, mais il a également pris sur lui les douleurs, les tentations, les maladies et les infirmités de tout le genre humain.

  • Quelle Écriture pour la maîtrise de la doctrine du Livre de Mormon soutient ce point de doctrine ? (Alma 7:11-13. Suggérez aux élèves de marquer ce passage de façon distinctive dans leurs Écritures.)

Demandez à un élève de lire Alma 7:11-13 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever les mots ou expressions qui indiquent ce que Jésus-Christ a fait dans le cadre de son expiation.

  • D’après ce que vous avez trouvé, quels mots ou expressions indiquent ce que Jésus-Christ a fait dans le cadre de son expiation ?

Expliquez que ces mots et expressions traduisent toutes les formes de douleurs, de difficultés ou d’épreuves que nous pourrions connaître durant notre vie.

  • Pourquoi est-il important de savoir que Jésus-Christ comprend parfaitement tout ce que nous pouvons éprouver dans cette vie ?

Faites remarquer qu’Alma 7:12 enseigne qu’une des raisons pour lesquelles le Sauveur a souffert était de savoir « comment secourir son peuple selon ses infirmités ». Demandez à un élève de lire à voix haute la citation suivante de Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres. Demandez aux autres de prêter attention à la signification du mot secourir :

Holland, Jeffrey R.

« Secourir. Savez-vous ce que cela veut dire ? Ce mot est souvent utilisé dans les Écritures pour décrire le souci et l’intérêt que le Christ a pour nous. Littéralement, il veut dire ‘courir vers’. Quelle merveilleuse façon de décrire ce que le Sauveur fait de toute urgence pour nous. Bien qu’il nous demande d’aller à lui et de le suivre, il s’élance infailliblement vers nous pour porter secours » (Jeffrey R. Holland, « Venez à moi », veillée spirituelle de l’université Brigham Young, 2 mars 1997, p. 9, speeches.byu.edu.

« Secourir signifie ‘courir à l’aide’. Je témoigne que le Seigneur m’a réellement secouru dans mes craintes et mes infirmités. Je ne pourrai jamais assez le remercier pour sa gentillesse et ses soins aimants » (Jeffrey R. Holland, « Il a rassasié de biens les affamés », L’Étoile, janvier 1998, p. 78).

Demandez aux élèves de réfléchir à des moments où ils ont reçu l’aide et les soins aimants du Sauveur. Vous pourriez demander à quelques-uns d’entre eux de raconter leur expérience à la classe. Vous pourriez également faire part d’une expérience personnelle.

Cinquième partie (5 minutes)

Demandez aux élèves de réfléchir à une occasion où on leur a demandé de faire une chose difficile qu’ils ne se sentaient pas capables de faire seuls. Invitez un ou deux élèves à raconter leur expérience aux autres.

Demandez à un élève de lire à voix haute le quatrième paragraphe du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Demandez aux autres de suivre et de relever une citation qui décrit l’aide que nous accorde Jésus-Christ.

  • D’après ce que vous avez relevé, quelle est la citation qui décrit l’aide que nous accorde Jésus-Christ ? (Suggérez aux élèves de marquer le point de doctrine suivant de façon distinctive dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence : Lorsque nous allons à lui avec foi, le Sauveur nous donne la force de porter nos fardeaux et d’accomplir les tâches que nous ne pourrions pas accomplir seuls.)

  • Quand vous êtes-vous tournés vers le Sauveur avec foi et avez-vous reçu la force de porter vos fardeaux et d’accomplir une tâche que vous ne pouviez pas accomplir seuls ?

Sixième partie (10 minutes)

Écrivez le point de doctrine suivant au tableau : Lorsque nous allons à lui avec foi, le Sauveur nous donne la force de porter nos fardeaux et d’accomplir les tâches que nous ne pourrions pas accomplir seuls. Demandez aux élèves de se reporter au quatrième paragraphe du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence.

  • Quelle Écriture pour la maîtrise de la doctrine du Livre de Mormon soutient ce point de doctrine ? (Éther 12:27.) Suggérez aux élèves de marquer ce passage de façon distinctive dans leurs Écritures.)

Pour permettre aux élèves de comprendre le contexte de ce passage, expliquez que dans Éther 12:23-25, le prophète Moroni s’inquiétait de ce que ses écrits et ceux d’autres prophètes du Livre de Mormon n’étaient pas aussi puissants que les paroles du frère de Jared, et que des personnes se moqueraient de leurs enseignements et de leur témoignage.

Demandez à un élève de lire Éther 12:27 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever les mots ou expressions qui indiquent que lorsque nous allons à lui, le Sauveur nous donne la force d’accomplir les tâches que nous ne pourrions pas accomplir seuls.

  • D’après ce que avez-vous relevé, quels sont les mots ou expressions qui indiquent que lorsque nous allons à lui avec foi, le Sauveur nous donne la force d’accomplir les tâches que nous ne pourrions pas accomplir seuls ? (Les élèves pourraient citer des expressions telles que « ma grâce suffit à tous les hommes qui s’humilient devant moi » et « alors je rendrai fortes pour eux les choses qui sont faibles ».)

  • Qu’est-ce que la grâce ? (Invitez les élèves à chercher la définition du mot grâce dans le Guide des Écritures afin de trouver une réponse.)

  • Selon vous, qu’est-ce que cela signifie que la grâce du Sauveur « suffit » ? (Le Christ est capable de nous aider à traverser ou à surmonter chacune des difficultés que nous pourrions rencontrer.)

  • De quelles manières le Sauveur peut-il rendre fortes pour nous les choses qui sont faibles ?

Faites remarquer que bien que Moroni ait eu le sentiment que lui et d’autres prophètes avaient une « faiblesse à écrire » (Éther 12:23), certains de ses écrits, dont Éther 12:6, Éther 12:27 et Moroni 10:4-5, font partie des passages du Livre de Mormon les plus fréquemment cités et qui ont aidé des millions de personnes à se rapprocher du Sauveur et de notre Père céleste.

Invitez les élèves à méditer sur les façons dont ils pourraient avoir besoin de la grâce du Sauveur pour leur donner la force de porter leurs fardeaux et d’accomplir les tâches qu’ils ne pourraient pas accomplir seuls. Encouragez-les à aller au Sauveur avec humilité et foi afin de recevoir l’aide dont ils ont besoin.

Septième partie (5 minutes)

Écrivez la question suivante au tableau : Quelle est notre responsabilité personnelle dans la réception des bénédictions de l’expiation de Jésus-Christ ?

Demandez à un élève de lire à voix haute le cinquième paragraphe du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans son exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Demandez aux autres de suivre et de rechercher la réponse à la question figurant au tableau. Demandez aux élèves ce qu’ils ont trouvé.

  • Quel article de foi peut aussi nous aider à comprendre ce que nous devons faire pour recevoir les bénédictions de l’expiation de Jésus-Christ ? (Suggérez aux élèves d’établir une référence croisée entre Articles de Foi 1:3 et 1:4 et ce paragraphe.)

Vous pourriez inviter un ou plusieurs élèves à réciter de mémoire les troisième et quatrième articles de foi.

Faites-leur remarquer qu’en poursuivant leur étude du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », ils aborderont les sujets de la foi en Jésus-Christ et du repentir. Le baptême et le don du Saint-Esprit seront étudiés plus tard, à l’occasion du sujet doctrinal n° 7, « Les ordonnances et les alliances ».

Huitième partie (10 minutes)

Demandez à un élève de lire à voix haute la citation suivante de Dallin H. Oaks, du Collège des douze apôtres :

Oaks, Dallin H.

« Le premier principe de l’Évangile n’est pas ‘la foi’. Le premier principe de l’Évangile est ‘la foi au Seigneur Jésus-Christ’ (Articles de Foi 1:4). […]

La foi n’existe pas en soi. […] Elle doit être la foi en quelque chose […] ou quelqu’un » (Dallin H. Oaks, « La foi au Seigneur Jésus-Christ », L’Étoile, juillet 1994, p. 106).

  • En quoi les gens de nos jours pourraient-ils être tentés de placer leur foi plutôt qu’en Jésus-Christ ?

Faites des petits groupes de deux ou de quelques élèves et demandez à chacun de lire les deux paragraphes situés sous l’intitulé « La foi en Jésus-Christ » du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Demandez-leur de relever et de commenter avec leur groupe les mots ou expressions qui leur permettent de comprendre pourquoi il est important d’exercer sa foi en Jésus-Christ.

  • Quels mots ou expressions dans ces paragraphes nous permettent de comprendre pourquoi il est important d’exercer sa foi en Jésus-Christ ? (Suggérez aux élèves de marquer le point de doctrine suivant de façon distinctive dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence : Notre foi ne peut conduire au salut que si elle est centrée sur Jésus-Christ.

  • À votre avis, que signifie centrer notre foi sur Jésus-Christ ?

Demandez aux élèves de relire rapidement les deux mêmes paragraphes sous l’intitulé « La foi en Jésus-Christ » dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence, cette fois en cherchant des mots ou expressions qui nous aident à mieux comprendre comment centrer notre foi sur Jésus-Christ.

  • D’après ce que vous avez trouvé, quels mots ou expressions nous aident à mieux comprendre comment centrer notre foi sur Jésus-Christ ? (Vous pourriez inviter des élèves à expliquer leurs réponses.)

Neuvième partie (5 minutes)

Écrivez le point de doctrine suivant au tableau : Notre foi ne peut conduire au salut que si elle est centrée sur Jésus-Christ. Demandez aux élèves de se reporter au sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence.

  • Quelle Écriture pour la maîtrise de la doctrine soutient ce point de doctrine ? (Hélaman 5:12. Suggérez aux élèves de marquer ce passage de façon distinctive dans leurs Écritures.)

Demandez à un élève de lire Hélaman 5:12 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever les mots ou expressions qui soutiennent le point de doctrine figurant au tableau.

  • D’après ce que vous avez relevé, quels mots ou expressions soutiennent la doctrine selon laquelle notre foi ne peut conduire au salut que si elle est centrée sur Jésus-Christ ?

  • À votre avis, qu’est-ce que cela signifie que « c’est sur le roc de notre Rédempteur […] que vous devez bâtir votre fondation » ?

  • Selon vous, à quoi les « vents puissants », les « traits dans le tourbillon », la « grêle » et la « puissante tempête » font-ils référence dans ce verset ?

  • Quelles bénédictions avez-vous eues en bâtissant votre vie sur le roc de votre Rédempteur, Jésus-Christ ?

Dixième partie (5 minutes)

Écrivez au tableau la déclaration suivante de Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres. (Cette déclaration se trouve dans « Les choses paisibles du royaume », L’Étoile, janvier 1997, p. 95.)

« __________ […] Dans le vocabulaire de l’Évangile, c’est le mot qui contient le plus d’espoir, d’encouragement et le plus de paix. » (Jeffrey R. Holland).

Demandez aux élèves quel mot selon eux doit figurer dans l’espace vide. Après qu’ils ont répondu, complétez l’espace vide avec le mot Repentir.

  • En quoi le repentir peut-il apporter de l’espoir, de l’encouragement et de la paix ?

Demandez à trois élèves de lire tour à tour les trois paragraphes sous l’intitulé « Le repentir » du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Demandez aux autres de suivre et de relever ce qui donne de l’espoir, de l’encouragement et de la paix dans la doctrine du repentir.

  • D’après ce que nous avons lu, qu’est-ce qui peut donner de l’espoir, de l’encouragement et de la paix lorsque nous nous repentons de nos péchés ?

Témoignez de la paix et des bénédictions qui sont à la portée de chacun de nous, grâce à l’expiation de Jésus-Christ, si nous nous repentons de nos péchés.

Onzième partie (10 minutes)

Expliquez que pour recevoir les bénédictions du repentir, nous devons comprendre ce en quoi il consiste. Demandez aux élèves de lire en silence le premier paragraphe sous l’intitulé « Le repentir » du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence et de chercher une définition du mot repentir.

  • D’après ce que vous avez lu, en quoi consiste le repentir ? (Suggérez aux élèves de marquer le point de doctrine suivant de façon distinctive dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence : Le repentir est un changement d’esprit et de cœur. Il consiste à se détourner du péché et à diriger nos pensées, nos actions et nos désirs vers Dieu et à aligner notre volonté sur la sienne.)

  • Quels sont les changements qui peuvent se produire dans notre esprit et dans notre cœur lorsque nous nous repentons ? (Cela peut changer la perception que nous avons de nous-même, de Dieu et des commandements que nous avons enfreints. Nous pouvons connaître un changement de cœur qui nous poussera à nous rapprocher de Dieu et à bien agir.)

Soulignez le fait que certaines personnes croient que l’on ne doit se repentir que lorsqu’on commet un péché grave, tel qu’une infraction à la loi de chasteté. Demandez à un élève de lire à voix haute la déclaration suivante de Neil L. Andersen, du Collège des douze apôtres. Demandez aux autres de suivre et de relever la fréquence à laquelle nous devrions nous repentir.

Andersen, Neil L.

« Il y a de nombreux degrés de dignité personnelle. Cependant, le repentir est une bénédiction pour chacun de nous. Chacun de nous a besoin de sentir les bras de la miséricorde du Sauveur par le pardon de ses péchés. […]

Certains […] auront peut-être besoin ‘d’un grand changement de cœur’ [Alma 5:12] pour affronter des péchés graves. Ils auront peut-être besoin de l’aide d’un dirigeant de la prêtrise. Pour la plupart, le repentir se fait dans la discrétion et en privé, en demandant chaque jour l’aide du Seigneur pour changer ce qui doit l’être » (Neil L. Andersen, « Repentez-vous… afin que je vous guérisse », Le Liahona, novembre 2009, p. 40-41).

  • À votre avis, pourquoi est-il important de se repentir chaque jour en recherchant l’aide du Seigneur pour procéder aux changements nécessaires ?

Douzième partie (10 minutes)

Écrivez le point de doctrine suivant au tableau : Le repentir est un changement d’esprit et de cœur. Il consiste à se détourner du péché et à diriger nos pensées, nos actions et nos désirs vers Dieu et à aligner notre volonté sur la sienne. Demandez aux élèves de se reporter à la section intitulée « Le repentir » du sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence.

  • Quelle Écriture pour la maîtrise de la doctrine soutient ce point de doctrine ? (Mosiah 3:19. Suggérez aux élèves de marquer ce passage de façon distinctive dans leurs Écritures.)

Demandez à un élève de lire Mosiah 3:19 à voix haute. Demandez aux autres de suivre et de relever ce que ce verset enseigne sur le fait de diriger nos pensées, nos actions et nos désirs vers Dieu et d’aligner notre volonté sur la sienne. Expliquez que l’expression « homme naturel » fait référence à une personne qui est dans un état perdu et déchu et retranchée de la présence de Dieu, parce qu’elle « décide de se laisser influencer par les passions, les désirs, les appétits et les sens de la chair plutôt que par l’inspiration du Saint-Esprit. » (Guide des Écritures, « Homme naturel », scriptures.lds.org). Le verbe se rendre signifie se livrer ou se soumettre.

  • Selon vous, que signifie « se rend[re] aux persuasions de l’Esprit-Saint » ? (Suivre les incitations du Saint-Esprit à obéir aux commandements et à nous repentir de nos péchés.)

  • D’après Mosiah 3:19, qu’est-ce que le fait de se rendre aux persuasions du Saint-Esprit nous conduit à faire et à devenir ?

  • Qu’est-ce que ce verset nous enseigne concernant la façon dont nous devons aligner notre volonté sur celle de Dieu ?

Vous pourriez témoigner de l’importance de se détourner du péché et de diriger nos pensées, nos actions et nos désirs vers Dieu et d’aligner notre volonté sur la sienne. Invitez les élèves à méditer sur ce qu’ils peuvent faire pour aligner leur volonté sur celle de notre Père céleste en se rendant aux persuasions du Saint-Esprit plutôt que de céder à l’homme naturel. Encouragez-les à agir selon l’inspiration qu’ils recevront.

Exercices (40-55 minutes)

Aidez les élèves à appliquer les trois principes d’acquisition de la connaissance spirituelle – agir avec foi, examiner les concepts et les questions avec une perspective éternelle et approfondir sa compréhension au moyen de sources divinement désignées – tandis qu’ils se reportent au sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Les activités suivantes peuvent vous y aider. Vous pouvez faire toutes ces activités le même jour ou les répartir sur plusieurs jours selon le temps dont vous disposez et les besoins de vos élèves.

Exercice 1 (20-30 minutes)

Demandez aux élèves d’imaginer qu’ils sont des missionnaires en train d’instruire une personne qui exprime la préoccupation suivante :

« Je crois en Dieu, mais je ne crois pas en Jésus. Ne l’interprétez pas mal, je crois que Jésus était un homme bien qui a enseigné à tous les hommes à s’aimer les uns les autres. Mais je ne comprends pas pourquoi il a fallu qu’il meure pour les péchés de tous. »

  • Comment pourriez-vous inciter cette personne à agir avec foi pour trouver une réponse à ce qui la préoccupe ?

Afin que les élèves comprennent comment ils pourraient aider cet ami de l’Église à examiner sa question avec une perspective éternelle, demandez :

  • À votre avis, quelles pourraient être les croyances ou les suppositions qui conduisent cette personne à ce questionnement ?

Notez les réponses des élèves sur un côté du tableau. Elles pourraient inclure ce qui suit :

  • Jésus-Christ n’est pas réellement le Fils divin de Dieu.

  • Ce n’est pas juste que quelqu’un meure pour les péchés des autres. Dieu devrait traiter tout le monde de façon équitable.

  • L’humanité n’est pas vraiment déchue ou perdue.

  • Je peux payer le prix de mes propres péchés.

  • Je n’ai pas besoin de l’aide du Sauveur pour être purifié de mes péchés.

  • Les conséquences de mes péchés ne sont pas assez graves pour m’empêcher de retourner en la présence de Dieu.

Demandez aux élèves d’expliquer en quoi chacune des croyances notées au tableau pourrait conduire cet ami de l’Église à s’interroger sur Jésus-Christ et son expiation.

Demandez-leur d’évaluer l’exactitude des croyances et des suppositions figurant au tableau à la lumière de ce qu’ils savent au sujet du plan du salut et des vérités étudiées dans le sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence.

  • Quelles sont les vérités de l’Évangile qui pourraient répondre à la question de cette personne ?

Notez ces réponses sur l’autre moitié du tableau. Elles pourraient inclure ce qui suit :

  • À cause de nos péchés, nous sommes dans un état perdu et déchu.

  • Nous ne pouvons payer le prix ni être purifiés de nos péchés et, par conséquent, nous ne pouvons retourner vivre en la présence de Dieu à jamais.

  • En raison de la singularité de sa nature et de son identité, Jésus-Christ était le seul à pouvoir payer le prix de nos péchés.

  • Dieu ne peut considérer le péché avec le moindre degré d’indulgence.

Demandez aux élèves de revoir les Écritures pour la maîtrise de la doctrine du Livre de Mormon qu’ils ont étudiées dans le sujet doctrinal n° 3 et de chercher celles qui soutiennent les vérités figurant au tableau. (Par exemple, le passage Alma 34:9-10 atteste qu’à cause de nos péchés, nous sommes dans un état perdu et déchu et aurions dû périr sans l’expiation de Jésus-Christ.) Notez leurs réponses au tableau à côté des vérités correspondantes.

Demandez aux élèves s’ils se rappellent d’autres passages scripturaires ou déclarations de dirigeants de l’Église qui pourraient aider l’ami de l’Église à examiner sa question avec une perspective éternelle. Laissez-leur du temps pour qu’ils fassent des recherches dans leurs Écritures ou sur leurs appareils mobiles. Vous pourriez ajouter les Écritures ou les citations que les élèves trouvent aux références figurant déjà au tableau.

Répartissez les élèves en équipes de deux et demandez-leur de s’exercer tour à tour avec leur partenaire à expliquer à l’ami de l’Église pourquoi nous croyons que Jésus-Christ devait souffrir pour nos péchés afin que nous soyons sauvés.

Après leur avoir laissé suffisamment de temps, demandez à quelques élèves d’expliquer aux autres comment ils s’y prendraient pour aider une personne qui s’interroge à ce sujet.

Exercice 2 (20-25 minutes)

Icon
Après avoir revu les principes relatifs à l’acquisition de la connaissance spirituelle (agir avec foi, examiner les concepts et les questions avec une perspective éternelle, et approfondir sa compréhension au moyen de sources divinement désignées), distribuez à chaque élève un exemplaire du document suivant. Demandez à un élève de lire le premier paragraphe à voix haute, puis donnez à la classe cinq à dix minutes pour réfléchir et répondre aux questions ci-après.

Doctrinal Mastery Book of Mormon Teacher Material

On vous a demandé de faire une leçon sur l’expiation de Jésus-Christ dans votre classe d’École du Dimanche. Un de vos amis dans cette classe vous a confié que même s’il trouve que l’expiation de Jésus-Christ est une excellente chose pour la plupart des gens, il n’est pas sûr que cela puisse fonctionner pour lui car il ne cesse de commettre le même péché et ne pense pas être capable de le surmonter.

  1. Alors que vous réfléchissez à la façon d’accomplir votre tâche d’enseigner cette classe d’École du Dimanche, comment pourriez-vous encourager votre ami à agir avec foi ?

  2. Revoyez les points de doctrine et les Écritures pour la maîtrise de la doctrine du Livre de Mormon que nous avons étudiés dans le sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans votre exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Quels sont les points de doctrine et les passages scripturaires que vous utiliseriez pour aider votre ami à examiner sa question avec une perspective éternelle et à comprendre comment le sacrifice expiatoire du Sauveur peut l’aider ?

  3. Quels autres passages scripturaires ou citations des dirigeants de l’Église concernant l’expiation de Jésus-Christ pourraient aider ce jeune homme ? (Vous pourriez faire des recherches dans les numéros de la conférence générale du Liahona, dans le livret Jeunes, soyez forts ou dans la documentation que l’on trouve sur LDS.org.)

Après un délai suffisant, faites des groupes de trois ou quatre élèves et demandez-leur de discuter de leurs réponses aux questions figurant sur le document qui leur a été distribué. Une fois qu’ils ont échangé leurs idées, demandez éventuellement à quelques-uns d’entre eux de faire part de leurs réponses.

Révision de la maîtrise de la doctrine

L’activité suivante est destinée à aider les élèves à se souvenir des cinq Écritures pour la maîtrise de la doctrine du Livre de Mormon citées dans le sujet doctrinal n° 3, « L’expiation de Jésus-Christ », dans leur exemplaire de Maîtrise de la doctrine, document de référence. Vous pouvez néanmoins adapter cette activité pour y inclure d’autres Écritures pour la maîtrise de la doctrine que les élèves ont étudiées cette année.

Icon
Distribuez à chaque élève un exemplaire du document suivant et demandez-leur de faire correspondre chacun des points de doctrine clés avec l’Écriture pour la maîtrise de la doctrine qui l’appuie le mieux. Après un délai suffisant, vérifiez les réponses : (1) b ; (2) d ; (3) e ; (4) c ; (5) a.

Doctrinal Mastery Book of Mormon Teacher Material

Points de doctrine clés

Écritures pour la maîtrise de la doctrine

_____ 1. Dans le cadre de son expiation, Jésus-Christ n’a pas seulement souffert pour nos péchés, il a aussi pris sur lui les souffrances, les tentations, les maladies et les infirmités de tout le genre humain.

_____ 2. Ce n’est que par Jésus-Christ que nous pouvons être sauvés, parce qu’il était le seul capable d’accomplir une expiation infinie et éternelle pour toute l’humanité.

_____ 3. Lorsque nous allons à lui avec foi, le Sauveur nous donne la force de porter nos fardeaux et d’accomplir les tâches que nous ne pourrions pas accomplir seuls.

_____ 4. Notre foi ne peut conduire au salut que si elle est centrée sur Jésus-Christ.

_____ 5. Le repentir est un changement d’esprit et de cœur. Il consiste à se détourner du péché et à diriger nos pensées, nos actions et nos désirs vers Dieu et à aligner notre volonté sur la sienne.

  1. Mosiah 3:19

  2. Alma 7:11-13

  3. Hélaman 5:12

  4. Alma 34:9-10

  5. Éther 12:27

Doctrinal Mastery Book of Mormon Teacher Material
Doctrinal Mastery Book of Mormon Teacher Material