Personnes et familles
5 – 11 juillet. Doctrine et Alliances 76 : « Grande sera leur récompense et éternelle leur gloire »
précédent suivant

« 5 – 11 juillet. Doctrine et Alliances 76 : ‘Grande sera leur récompense et éternelle leur gloire’ », Viens et suis-moi – Pour les personnes et les familles : Doctrine et Alliances 2021, 2020

« 5 – 11 juillet. Doctrine et Alliances 76 », Viens et suis-moi – Pour les personnes et les familles : 2021

Refuge, tableau de Shaelynn Abel

5 – 11 juillet

Doctrine et Alliances 76

« Grande sera leur récompense et éternelle leur gloire »

À la section 76, le Seigneur exprime combien il veut nous révéler la vérité (voir les versets 7-10). Lisez les Écritures avec la foi qu’il peut vous révéler « les choses de Dieu » (verset 12) que vous avez besoin de connaître. Puis notez les impressions que vous recevez « pendant que [vous êtes] encore dans l’Esprit » (versets 28, 80, 113).

Notez vos impressions

« Que m’arrivera-t-il après la mort ? » Presque toutes les religions du monde traitent cette question sous une forme ou une autre. Pendant des siècles, de nombreuses traditions chrétiennes, se reposant sur des enseignements de la Bible, ont parlé du ciel et de l’enfer, du paradis pour les justes et du tourment pour les méchants. Mais la famille humaine tout entière peut-elle vraiment être divisée de façon aussi stricte entre bons et méchants ? Et que signifie le mot ciel exactement ? En février 1832, Joseph Smith et Sidney Rigdon se demandaient s’il n’y avait pas d’autres connaissances à acquérir sur ce sujet (voir Doctrine et Alliances 76, chapeau de section).

Assurément, il y en avait. Pendant qu’ils méditaient sur ce sujet, le Seigneur « toucha les yeux de [leur] entendement, et ils furent ouverts » (verset 19). Joseph et Sidney reçurent une révélation si frappante, si grandiose et si enrichissante que les saints l’appelèrent simplement « la Vision ». Elle ouvrit en grand les fenêtres des cieux et donna aux enfants de Dieu une vision de l’éternité qui défie l’entendement. La vision révéla que les cieux sont plus vastes, plus majestueux et plus ouverts que la plupart des gens ne l’avaient supposé précédemment. Dieu est plus miséricordieux et plus juste que nous ne pouvons le comprendre. Et les enfants de Dieu ont une destinée éternelle plus glorieuse que nous ne pouvons l’imaginer.

Voir Les saints, tome 1, p. 156-159 ; « La Vision », Révélations dans leur contexte, ChurchofJesusChrist.org.

Idées pour l’étude personnelle des Écritures

Doctrine et Alliances 76

Le salut vient par l’intermédiaire de Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

Quand Wilford Woodruff lut la vision décrite dans la section 76, il dit : « J’ai éprouvé le désir d’aimer le Seigneur plus que jamais dans ma vie auparavant » (voir « Voix du Rétablissement » à la fin de ce canevas). Peut-être avez-vous eu des sentiments semblables en lisant cette révélation. Après tout, aucune des bénédictions glorieuses décrites dans la section 76 ne serait possible sans le Sauveur. Relevez chaque verset de la section 76 qui fait mention du Seigneur Jésus-Christ. Que vous enseignent ces versets sur lui et sur son rôle dans le plan de Dieu ? Quelle influence ont-ils sur vos sentiments à son égard ? Il est possible qu’en lisant et en méditant, vous receviez des impressions sur la façon d’« [accepter] le témoignage de Jésus » et d’être plus « vaillant » dans celui-ci (versets 51, 79).

Doctrine et Alliances 76:39-44, 50-112

Dieu désire sauver « toutes les œuvres de ses mains ».

Certaines personnes, y compris certains des premiers membres de l’Église, protestèrent contre la vision décrite dans la section 76 parce qu’elle enseigne que presque tout le monde sera sauvé et recevra un certain degré de gloire. Leurs objections venaient peut-être en partie d’une mauvaise compréhension de Dieu et de sa relation avec nous. En lisant cette révélation, qu’apprenez-vous sur la personnalité de Dieu et sur son plan pour ses enfants ?

Réfléchissez à la différence entre être sauvé (de la mort physique et de la mort spirituelle ; voir les versets 39, 43-44) et être exalté (vivre avec Dieu et devenir semblable à lui ; voir les versets 50-70).

Voir aussi Jean 3:16-17 ; Doctrine et Alliances 132:20-25.

Doctrine et Alliances 76:50-70, 92-95

Mon Père céleste veut que je reçoive la vie éternelle dans le royaume céleste.

Vous êtes-vous jamais demandé ou inquiété de savoir si vous rempliriez les conditions requises pour entrer dans le royaume céleste ? Quand vous lisez la description des personnes qui reçoivent cette gloire (voir les versets 50-70, 92-95), plutôt que de chercher seulement une liste de choses que vous devez faire, cherchez ce que Dieu a fait et ce qu’il fait présentement pour vous aider à devenir comme lui. Lire la vision de cette manière a-t-il un effet sur vos sentiments à l’égard de vos efforts personnels ?

Réfléchissez aussi à la grande bénédiction que vous avez de connaître ces détails au sujet du royaume céleste. Quel effet cette vision de la gloire céleste a-t-elle sur la façon dont vous percevez votre vie quotidienne et voulez la vivre ?

Voir aussi Moïse 1:39, Joy D. Jones, « Une valeur inestimable », Le Liahona, novembre 2017, p. 13-15 ; J. Devn Cornish, « Suis-je assez bon ? Vais-je y arriver ? », Le Liahona, novembre 2016, p. 32-34.

C’est dans cette pièce que Joseph Smith a eu la vision des degrés de gloire.

Idées pour l’étude des Écritures en famille et la soirée au foyer

Doctrine et Alliances 76:22-24, 50-52, 78-79, 81-82.

Qu’est-ce que ces versets nous apprennent sur l’importance de notre témoignage ? Quel rôle notre témoignage joue-t-il dans notre destinée éternelle ? Il serait utile de chercher la définition de vaillant pour discuter des façons d’être « vaillant dans le témoignage de Jésus » (verset 79). Chantez aussi « Je serai vaillant » (Chants pour les enfants, p. 85).

Doctrine et Alliances 76:24.

Demandez aux membres de votre famille de relever des correspondances entre les vérités de la section 76 et celles enseignées dans « Je suis enfant de Dieu » (Chants pour les enfants, p. 2-3) ; l’une de ces vérités se trouve dans Doctrine et Alliances 76:24. En quoi le monde serait-il différent si chacun comprenait que nous sommes tous enfants de Dieu ? Comment cette vérité influence-t-elle notre façon de traiter les autres ? Pour aider les membres de votre famille à méditer sur cette question, montrez des images illustrant la diversité des fils et filles de Dieu sur cette terre. (Voir aussi « Video Presentation : I Am a Child of God » [présentation vidéo (multilangue) : « Je suis enfant de Dieu »], ChurchofJesusChrist.org.)

Chantez « Je suis enfant de Dieu » ensemble et cherchez d’autres correspondances avec les principes énoncés dans la section 76 (voir par exemple les versets 12, 62, 96).

Doctrine et Alliances 76:40-41.

Si vous deviez résumer la « bonne nouvelle » (verset 40) évoquée dans ces versets dans un court titre de journal ou dans un tweet, que diriez-vous ? Quelles autres bonnes nouvelles trouve-t-on dans la section 76 ?

Doctrine et Alliances 76:50-70.

Comment allez-vous aider votre famille à aspirer à la vie éternelle dans le royaume céleste et à s’y préparer ? Travaillez ensemble à chercher des images, des passages d’Écritures et des enseignements de prophètes à associer avec des expressions de Doctrine et Alliances 76:50-70. Cherchez ces choses dans les magazines de l’Église, sur ChurchofJesusChrist.org ou dans les notes de bas de page des Écritures. Rassemblez ensuite ces images, passages d’Écritures et enseignements sur une affiche qui rappellera à votre famille ses buts éternels.

Vous trouverez d’autres idées pour instruire les enfants dans le canevas de cette semaine de Viens et suis-moi – Pour la Primaire.

Chant suggéré : « Je sais qu’il vit, mon Rédempteur », Cantiques, n° 73.

Voix du Rétablissement : Témoignages de « la Vision »

Wilford Woodruff

Wilford Woodruff est devenu membre de l’Église en décembre 1833, près de deux ans après que Joseph Smith et Sidney Rigdon ont reçu la vision rapportée dans Doctrine et Alliances 76. Il vivait à New York à cette époque et il a entendu parler de « la Vision » par des missionnaires qui œuvraient dans la région. Des années plus tard, il a fait part de ses impressions concernant cette révélation :

« On m’avait enseigné depuis mon enfance qu’il n’y avait qu’un ciel et qu’un enfer, et on m’avait dit que les méchants recevraient tous une punition unique et les justes une gloire unique. […]

Quand j’ai lu la vision […], elle m’a éclairé l’esprit et m’a donné une grande joie. Il m’est apparu que le Dieu qui avait révélé ce principe aux hommes était sage, juste et vrai, qu’il était doté des meilleurs attributs, de bon sens et de la connaissance. J’ai senti qu’il était conforme aux principes d’amour, de miséricorde, de justice et de jugement, et j’ai éprouvé le désir d’aimer le Seigneur plus que jamais dans ma vie auparavant1. »

« La ‘Vision’ [est] une révélation qui donne plus de lumière, plus de vérité et plus de principes que n’importe quelle révélation contenue dans n’importe quel autre livre que nous ayons jamais lu. Elle explique clairement à notre intelligence notre état actuel, d’où nous venons, pourquoi nous sommes ici et où nous allons. Tout homme peut savoir par cette révélation ce que sera son lot2. »

« Avant d’avoir vu Joseph, j’ai dit que je ne me souciais pas de savoir s’il était vieux ou jeune, ou de quoi il avait l’air, s’il avait les cheveux longs ou courts ; l’homme qui avait exposé cette révélation était un prophète de Dieu. Je le savais par moi-même3. »

Phebe Crosby Peck

Quand Phebe Peck entendit Joseph et Sidney prêcher au sujet de « la Vision », elle vivait au Missouri et élevait seule cinq enfants. La vision l’impressionna et l’inspira tant qu’elle écrivit ce qui suit pour faire part de ce qu’elle avait appris à sa famille élargie :

« Le Seigneur révèle les mystères du royaume céleste à ses enfants. […] Joseph Smith et Sidney Rigdon nous ont rendu visite au printemps dernier et nous avons eu beaucoup de réunions joyeuses pendant qu’ils étaient là, et beaucoup de mystères ont été dévoilés à notre vue, ce qui m’a apporté un grand réconfort. Nous avons vu la condescendance de Dieu dans la préparation de demeures de paix pour ses enfants. Et quiconque ne reçoit pas la plénitude de l’Évangile et ne défend pas la cause du Christ comme un vaillant soldat ne peut demeurer dans la présence du Père et du Fils. Mais il y a un endroit préparé pour tous ceux qui ne reçoivent pas, mais c’est un endroit d’une gloire bien moindre que celle du royaume céleste. Je n’essaierai pas d’en dire davantage à ce sujet puisque ces choses sont maintenant imprimées et présentées au monde. Et vous aurez peut-être l’occasion de les lire par vous-mêmes, et si vous le faites, j’espère que vous lirez d’un cœur consciencieux et ouvert à la prière, car ces choses sont dignes d’intérêt. Et je désire que vous puissiez les étudier, car c’est ce qui conduit à notre bonheur dans ce monde et dans le monde à venir4. »

Notes

  1. « Remarks », Deseret News, 27 mai 1857, p. 91.

  2. Deseret News, 3 août1881, p. 481 ; voir aussi Enseignements des présidents de l’Église : Wilford Woodruff, 2004, p. 127.

  3. « Remarks », Deseret Weekly, 5 septembre 1891, p. 322.

  4. Lettre de Phebe Crosby Peck à Anna Jones Pratt, 10 août 1832, Bibliothèque d’histoire de l’Église, Salt Lake City, orthographe et ponctuation modernisées.

Gloire par degrés, tableau d’Annie Henrie Nader