Le Liahona
Notre Père céleste veut que nous revenions auprès de lui
précédent suivant

Notre Père céleste veut que nous revenions auprès de lui

Vous avez probablement déjà parcouru plus de chemin que vous ne le pensez sur le sentier qui vous ramène auprès de votre Père céleste.

Mes parents, Aparecido et Mercedes Soares, ont toujours rêvé de faire une mission. Ils voulaient remercier le Seigneur des nombreuses bénédictions qu’il avait accordées à leur famille depuis qu’ils étaient devenus membres de l’Église. L’occasion leur en a été donnée en 1989, et ils ont accepté un appel à servir au temple de São Paulo (Brésil).

Malheureusement, quelques mois après le début de leur mission, mon père a été victime d’un infarctus et est décédé. Le jour de ses obsèques, debout devant le cercueil de mon père, j’ai pris ma mère dans mes bras et lui ai demandé :

« Maman, que veux-tu faire maintenant ? » Elle a répondu :

« Ton père et moi avons rêvé de cette mission. Je suis missionnaire en ce moment et je continuerai mon service : pour lui et pour moi. »

Le président du temple, bienveillant, a désigné une autre sœur veuve pour être la collègue de ma mère, qui a continué sa mission pendant plus de vingt mois. Son service missionnaire a été une source de bénédictions pour elle ; sa foi et son exemple en ont été une pour ma famille et pour moi.

Pendant sa mission, deux de mes frères sont eux aussi décédés et ma femme et moi avons perdu deux enfants. Le premier est né prématurément et n’a pas survécu ; une fausse-couche nous a fait perdre le second. Pendant cette période éprouvante pour notre famille, ma mère était dans le temple chaque jour, réaffirmant sa foi dans le plan du salut, et fortifiant la nôtre.

Sa foi en des retrouvailles merveilleuses avec mon père et la promesse de la vie éternelle dans la présence de notre Père céleste l’ont soutenue pendant ses vingt-neuf années de veuvage, jusqu’à la fin de ses jours, à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans.

Le plan du bonheur

Combien nous, membres de l’Église, sommes bénis de savoir que l’Évangile a été rétabli ! Le plan du salut est véritablement « le grand plan du bonheur » (Alma 42:8). Il promet aux membres loyaux et fidèles une récompense éternelle dans la présence de Dieu.

Comme le révèlent les Doctrine et Alliances, presque tous les enfants de notre Père céleste accéderont à un royaume de gloire. Grâce à l’expiation du Sauveur, ceux qui se lèveront « pour la résurrection des justes » (Doctrine et Alliances 76:17) seront rendus parfaits et hériteront de la gloire céleste.

La plupart des membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours croient en cette doctrine. Malheureusement, il peut y en avoir certains qui doutent qu’elle s’applique à eux personnellement. Ils commettent des fautes. Leur progression spirituelle, quoique constante, est lente. Ils se demandent s’ils seront jamais assez bons pour le royaume céleste.

Si vous pensez être de ces personnes, rappelez-vous les paroles du Seigneur à un autre groupe de croyants : « Relevez la tête et prenez courage, car je connais l’alliance que vous avez faite avec moi » (Mosiah 24:13).

Dieu nous aime et veut que nous revenions tous auprès de lui. Vous avez probablement déjà parcouru plus de chemin que vous ne le pensez sur le sentier qui ramène auprès de lui.

« Justes et fidèles »

À la section 76 des Doctrine et Alliances, le Seigneur révèle comment ses enfants peuvent hériter le royaume céleste. Si vous êtes membre de l’Église et si vous avez un témoignage, vous avez déjà commencé votre cheminement. En effet, comme les Doctrine et Alliances le décrivent :

  • Nous devons recevoir « le témoignage de Jésus » et croire « en son nom » (verset 51).

  • Nous devons être baptisés par immersion (verset 51).

  • Nous devons « [recevoir] l’Esprit Saint par l’imposition des mains » d’une personne détenant l’autorité de la prêtrise (verset 52).

Les autres étapes, elles, exigent toute une vie d’efforts et certains membres, lorsqu’ils ne sont pas à la hauteur, sont découragés. Nous travaillons tous à satisfaire ces exigences. Grâce à l’expiation de Jésus-Christ, chacun de nous peut parvenir aux résultats suivants :

  • Respecter les commandements et être « lavé et purifié de tous [nos] péchés » (verset 52).

  • Vaincre par la foi (voir verset 53).

  • Être « scellé par le Saint-Esprit de promesse », lequel témoigne au Père que [nos] ordonnances salvatrices ont été correctement accomplies et que les alliances qui y sont associées ont été respectées1 ». Ce scellement est une promesse du Père à « tous ceux qui sont justes et fidèles » (verset 53).

Ezra Taft Benson (1899-1994) a exprimé combien l’expression « justes et fidèles » est appropriée pour définir ceux qui sont vaillants dans le témoignage de Jésus : « Ces personnes sont courageuses à défendre la vérité et la justice. Ce sont les membres de l’Église qui magnifient leur appel dans l’Église (voir D&A 84:33), qui paient leur dîme et leurs offrandes, qui vivent moralement purs, qui soutiennent leurs dirigeants dans l’Église par la parole et par l’action, qui sanctifient le jour du sabbat et qui obéissent à tous les commandements de Dieu2. »

Une dernière condition est fixée pour parvenir au plus haut degré dans le royaume céleste ou, comme on le désigne souvent, l’exaltation : nous devons contracter « la nouvelle alliance éternelle du mariage » (Doctrine et Alliances 131:2), accomplie dans un temple et par l’autorité de la prêtrise compétente. Conformément au plan miséricordieux de notre Père, nous savons que les bénédictions du royaume céleste seront accessibles, après cette vie, aux personnes qui n’ont pas l’occasion d’obtenir l’ordonnance du scellement du temple dans cette vie, mais restent fidèles jusqu’à la fin.

Le Livre de Mormon enseigne que tous les enfants de Dieu qui respectent ses commandements et sont fidèles quelle que soit leur situation, seront bénis et « reçus dans le ciel, afin de pouvoir ainsi demeurer avec Dieu dans un état de bonheur sans fin » (Mosiah 2:41). Grâce au plan du salut, empreint de miséricorde et d’amour, de notre Père céleste, il y a toujours de l’espoir pour nous.

La bénédiction du repentir

Photo Hyun Lee

Notre cher prophète, Russell M. Nelson, a enseigné : « Le Seigneur n’attend pas de nous la perfection à ce stade de notre progression éternelle. Par contre, il attend de nous que nous devenions de plus en plus purs. Le repentir quotidien est la voie de la pureté, et de la pureté naît la puissance3. »

Le président Nelson a également déclaré que faire un peu mieux et être un peu meilleur chaque jour produit un pouvoir fortifiant4. Quand nous utilisons ce pouvoir fortifiant pour lutter contre l’homme ou la femme naturels (voir Mosiah 3:19), nous progressons un peu plus sur le chemin qui nous ramène à notre Père.

Comme rien d’impur ne peut demeurer dans la présence de Dieu (voir Moïse 6:57), nous travaillons quotidiennement à une véritable transformation spirituelle de nos pensées, de nos désirs et de notre comportement. Selon les paroles de l’apôtre Paul, nous nous efforçons de devenir de nouvelles créatures en Christ, travaillant petit à petit à remplacer la personne que nous étions par une nouvelle (voir 2 Corinthiens 5:17). Ce changement se produit ligne sur ligne, à mesure que nous nous efforçons d’être un peu meilleur chaque jour.

Suivre le Sauveur en essayant de devenir comme lui est un processus d’abnégation qu’il a défini comme le fait de nous charger de notre croix (voir Matthieu 16:24-26). Nous nous chargeons de notre croix quand :

  • Nous maîtrisons nos désirs, nos appétits et nos passions.

  • Nous sommes patiemment « disposé[s] à [nous] soumettre à tout ce que le Seigneur juge bon de [nous] infliger (voir Mosiah 3:19).

  • Nous nous refusons toute impiété (voir Moroni 10:32).

  • Nous nous soumettons à la volonté du Père, comme le Sauveur l’a fait.

Mais que faire quand nous trébuchons ? Nous faisons appel à notre Père et lui demandons d’« applique[r] le sang expiatoire du Christ, afin que nous recevions le pardon de nos péchés » (Mosiah 4:2). Nous nous efforçons à nouveau de surmonter nos faiblesses et de délaisser le péché. Nous prions pour obtenir la grâce, « pouvoir de perfectionnement et […] guérison spirituelle » de Jésus-Christ5. Nous reprenons notre croix et notre chemin, aussi long et difficile soit-il, vers la terre promise qu’est leur présence.

Remettez-vous-en à ses promesses

L’œuvre et la gloire de notre Père céleste sont que nous obtenions l’immortalité et la vie éternelle (voir Moïse 1:39). Ce que nous avons à faire pour parvenir à cette gloire est d’être vaillants dans notre témoignage, tandis que nous sommes sur terre.

Joseph Smith, le prophète, a eu la vision que les fidèles « vaincront tout » Doctrine et Alliances 76:60. Plus tard, il a écrit : « Tous les trônes et les dominations, les principautés et les puissances seront révélés et conférés à tous ceux qui ont persévéré vaillamment pour l’Évangile de Jésus-Christ » (Doctrine et Alliances 121).

Si nous avons foi en ces promesses, nous ne perdrons pas espoir, ni vis-à-vis de nous-mêmes, ni de nos proches, ni d’autres enfants de Dieu. Nous nous efforcerons de faire de notre mieux et aiderons les autres à faire de même. Seul, aucun de nous ne sera jamais assez bon pour être sauvé dans le royaume céleste, mais « par les mérites, la miséricorde et la grâce du Saint Messie » (2 Néphi 2:8), cette bénédiction reste à notre portée.

Je témoigne que, si nous restons fidèles, nous hériterons d’un « bonheur sans fin » dans la présence du Père et du Fils. « Oh ! Souvenez-vous, souvenez-vous que ces choses sont vraies ; car le Seigneur Dieu l’a dit » (Mosiah 2:41).

Notes

  1. Guide des Écritures, « Saint-Esprit de promesse », scriptures.ChurchofJesusChrist.org.

  2. Voir Ezra Taft Benson, « Vaillants dans le témoignage de Jésus », L’Étoile, juin 1987, p. 3.

  3. Voir Russell M. Nelson, « Nous pouvons mieux faire et être meilleurs », Le Liahona, mai 2019, p. 68.

  4. Voir Russell M. Nelson, « Nous pouvons mieux faire et être meilleurs », p. 67.

  5. « Grâce », Sujets de l’Évangile, topics.ChurchofJesusChrist.org