Le Liahona
Dieu nous a dit de nous faire baptiser
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Principes de base de l’Évangile

Dieu nous a dit de nous faire baptiser

Jésus-Christ nous a montré l’exemple en se faisant baptiser par une personne détenant l’autorité de Dieu.

Nous n’avons pas beaucoup de détails sur la vie personnelle de Jésus-Christ, mais nous savons qu’il s’est fait baptiser quand il avait environ trente ans (voir Luc 3:23). Voici ce que son exemple nous apprend sur le baptême.

Pour tout le monde

Si nous sommes suffisamment âgés et mûrs pour faire la différence entre le bien et le mal, notre Père céleste veut que nous nous fassions baptiser (voir Doctrine et Alliances 18:42). Jésus était parfait, pourtant il a choisi de se faire baptiser afin de suivre les commandements de Dieu (voir Matthieu 3:13-17; 2 Néphi 31:7). Même les personnes qui sont déjà mortes peuvent accepter le baptême. Nous le leur offrons en nous faisant baptiser pour elles dans les temples. (Voir Doctrine et Alliances 128:15-18).

Accompli par l’autorité

Jésus ne s’est pas fait baptiser par n’importe qui. Il est allé voir spécifiquement son cousin, Jean, qui tenait de Dieu l’autorité de la prêtrise. Après la mort de Jésus et de ses apôtres, l’autorité de la prêtrise a disparu de la terre. Puis, en 1829, Jean-Baptiste est apparu à Joseph Smith et lui a donné l’autorité de baptiser au nom de Dieu. Grâce à ce rétablissement, nous avons la chance aujourd’hui de pouvoir être baptisés par l’autorité.

Une promesse à double sens

Le baptême comporte une promesse, ou une alliance, à double sens entre nous et Dieu. Nous promettons :

  1. De prendre sur nous le nom du Christ.

  2. De nous souvenir toujours de lui.

  3. De respecter ses commandements.

En retour, Dieu nous promet que nous aurons toujours son Esprit avec nous. Les paroles des prières de Sainte-Cène nous rappellent cette alliance chaque semaine. (Voir Doctrine et Alliances 20:77, 79.)

Le Saint-Esprit est un élément important du baptême

Les Écritures nous disent qu’après le baptême de Jésus, le Saint-Esprit est apparu sous la forme d’une colombe (voir 2 Néphi 31:8). Aujourd’hui, après s’être fait baptiser, une personne est confirmée. Cela signifie qu’elle reçoit une bénédiction spéciale dans laquelle on l’invite à recevoir le don spirituellement purificateur du Saint-Esprit (voir 2 Néphi 31:17). Le Saint-Esprit nous avertit du danger, nous console, nous aide à prendre de bonnes décisions et à ressentir l’amour de Dieu (voir Doctrine et Alliances 39:6).

Nous pouvons toujours nous repentir

Dieu savait que nous commettrions des fautes tous les jours. Malgré tous nos efforts, nous pécherions et ne tiendrions pas toutes nos promesses du baptême. C’est pourquoi il nous donne à chacun l’occasion de nous repentir. (Voir Doctrine et Alliances 18:13.) Chaque jour, faisons de notre mieux pour présenter des excuses et redresser les torts que nous avons causés. Prions et demandons pardon à Dieu. Ensuite, lorsque nous prenons la Sainte-Cène d’un cœur humble, il nous est possible d’avoir le Saint-Esprit avec nous (voir 3 Néphi 18:11).

Que disent les Écritures au sujet du baptême ?

Les parents doivent aider leurs enfants à se préparer pour le baptême (voir Doctrine et Alliances 68:25).

Les enfants de moins de huit ans n’ont pas besoin de se faire baptiser (voir Moroni 8).

À notre baptême, nous promettons de « pleurer avec les gens qui pleurent, de consoler ceux qui ont besoin de consolation, et d’être les témoins de Dieu en tout temps, en toute chose et en tout lieu » (voir Mosiah 18:9).

À vous, mes compagnons de service, tableau de Linda Curley Christensen