Le Liahona
Eliza parlait avec autorité
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Femmes des débuts du Rétablissement

Eliza parlait avec autorité

Comme Eliza R. Snow, nous pouvons surmonter nos craintes et prendre la parole avec courage.

Illustration Toni Oka

Le 18 avril 1884, une femme âgée au visage soucieux s’est levée pour parler aux sœurs de la Société de Secours en Utah. C’était la présidente générale de la Société de Secours, Eliza R. Snow. Un journal a rapporté que, malgré ses quatre-vingts ans, elle s’est « exprimée avec beaucoup de force et de ferveur, et on aurait dit qu’elle avait une voix puissante qui remplissait le grand édifice1 ».

Quand Eliza s’est fait baptiser, elle a promis à Dieu qu’elle « louerait son nom à jamais dans l’assemblée des saints2 ». Elle est restée fidèle à cette promesse, prononçant plus de mille sermons au cours de sa vie. Pourtant, les personnes qui ont eu l’honneur de l’entendre seraient peut-être surprises d’apprendre qu’elle était toujours très anxieuse quand elle devait parler en public. Même lorsqu’elle était enseignante à l’école de Nauvoo et notait les compte-rendus des réunions de la Société de Secours, elle hésitait à prendre la parole.

L’invitation à affronter ses craintes s’est présentée en 1868 lorsque Brigham Young a demandé à Eliza d’aider à organiser des Sociétés de Secours dans tout l’Utah. Il a dit : « Je veux que vous instruisiez les sœurs. » L’idée était si effrayante qu’Eliza a écrit que son cœur s’est arrêté de battre pendant une seconde3. Mais elle a trouvé le courage de faire de son mieux et, au fil du temps, elle a appris que l’acceptation d’appels difficiles la remplissait d’une force bien supérieure à la sienne.

À l’un des groupes, elle a expliqué que le président de l’Église l’avait appelée à partir en mission et elle a témoigné qu’il est plus facile de faire ce qui est requis de nous sur le champ4. À un autre groupe, elle a avoué qu’elle ne se sentait pas compétente pour parler. Elle a ajouté : « Mais, avec votre foi, vos prières et l’Esprit du Seigneur, je serai peut-être capable de dire quelque chose qui vous réconfortera et vous bénira5. » Avec l’expérience, elle a appris à rechercher l’Esprit qui lui donnait la capacité de parler avec puissance.

Eliza a recommandé aux femmes de trouver le courage de se lever et de rendre leur témoignage : « En exprimant vos meilleures pensées, votre témoignage grandira et sera fortifié6. » Non seulement elle a elle-même appris à parler avec autorité mais elle a également enseigné aux autres à surmonter leurs peurs et à ouvrir la bouche.