Le Liahona
La révélation nous a inspiré « un modèle fort dont les éléments s’imbriquent » et soutiennent maintenant l’Église en cette période de COVID-19, dit Quentin L. Cook
Notes de bas de page
Thème

Version numérique uniquement

La révélation nous a inspiré « un modèle fort dont les éléments s’imbriquent » et soutiennent maintenant l’Église en cette période de COVID-19, dit Quentin L. Cook

Lisez la cinquième partie de la série d’entretiens et de conseils de membres du Collège des douze apôtres durant la pandémie de COVID-19.

Alors que le Seigneur hâte son œuvre depuis quelques années, la révélation nous a guidés dans l’élaboration et la mise en œuvre de nouvelles initiatives et directives, déclare Quentin L. Cook, du Collège des douze apôtres. Ces efforts inspirés forment désormais « un modèle fort dont les éléments s’imbriquent », qui soutient les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours face à la pandémie mondiale de COVID-19.

« Chacun de nous, dans sa situation actuelle, peut faire de son foyer un sanctuaire de foi », dit frère Cook.

En réponse à la crise du coronavirus, frère Cook, président du Conseil exécutif de la prêtrise et de la famille de l’Église, s’est adressé au Church News par vidéoconférence, quelques semaines après la suspension des réunions, la fermeture des temples et le rapatriement de milliers de missionnaires par la Première Présidence.

Partout dans le monde, le COVID-19 a causé la maladie et la mort, bloqué l’économie, fermé les écoles, déclenché des mesures gouvernementales et perturbé les habitudes quotidiennes.

Dans ce climat d’incertitude, les saints des derniers jours font preuve d’optimisme et de force en pratiquant leur culte dans leur foyer. « Je suis très reconnaissant de ce que je vois chez les membres de l’Église et de leur fidélité », dit frère Cook. « Je suis rempli de gratitude pour la manière remarquable dont ils réagissent en ces temps d’anxiété, la façon dont ils veillent sur leur prochain, dont ils restent proches des autres au moyen de la technologie, et dont ils s’efforcent de se préparer pour des bénédictions futures. »

Cette période difficile « est fondamentale et permettra à l’Église de progresser dans l’avenir, de toucher davantage de vies et d’accomplir l’œuvre du salut avec plus d’ampleur que jamais auparavant. Nous repenserons à tout cela comme à un temps de préparation fondamental, pas simplement quelque chose que nous devions supporter ».

Principes administratifs

Il explique que, dans les temps difficiles, les dirigeants saints des derniers jours concentrent leurs conseils sur la doctrine et les ordonnances sacrées qui guident l’administration de l’Église du Seigneur :

« L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se concentre sur les responsabilités divinement désignées pour aider les membres à progresser sur le chemin des alliances qui mène à la vie éternelle » dit-il en citant « Les principes administratifs en ces temps difficiles », document publié par la Première Présidence le 16 avril 2020. Celui-ci énonce : « Pour accomplir ce but divin, l’Église et ses dirigeants fournissent l’autorité et les clés de la prêtrise, les alliances et les ordonnances, ainsi que les directives des prophètes. L’Église invite tout le monde à aller à Jésus-Christ et à obéir fidèlement à ses commandements. »

Le document précise que les Écritures annoncent clairement que des temps difficiles font partie de cette dispensation : « Au milieu de circonstances difficiles, l’Église proclamera des principes fondamentaux et administrera les ordonnances nécessaires pour le bien des enfants de notre Père céleste. Quels que soient le moment ou les circonstances, certaines choses sont essentielles dans l’Église du Seigneur, notamment la doctrine et les ordonnances sacrées. »

En périodes de pandémie ou de catastrophe naturelle, l’Église suivra les ordres émanant des gouvernements pour prendre les mesures nécessaires.

Frère Cook continue : « Nous serons toujours de bons citoyens du monde qui honorent la loi, y obéissent et la soutiennent. »

Le document poursuit :« Parallèlement à notre engagement d’être de bons citoyens, nous affirmons respectueusement que des aménagements raisonnables doivent être accordés à tous les croyants qui s’efforcent de participer aux rites fondamentaux de leur religion. »

« Modèle fort dont les éléments s’imbriquent »

Par l’intermédiaire de dirigeants inspirés, le Seigneur a préparé son Église, aussi bien temporellement que spirituellement, au changement et à des temps difficiles, dit frère Cook.

Les nouvelles initiatives et directives qui fournissent ce « modèle fort dont les éléments s’imbriquent » comprennent l’amélioration du respect du jour du sabbat, l’introduction de l’enseignement de l’Évangile à la manière du Sauveur, les modifications au niveau des collèges de la Prêtrise de Melchisédek, le passage de l’enseignement au foyer et des visites d’enseignement au service pastoral, l’élargissement des responsabilités des collèges des anciens et des Sociétés de Secours, l’institution d’un programme d’étude uniformisé et le développement du programme pour les enfants et les jeunes.

Respect du jour du sabbat : En 2015, les dirigeants de l’Église ont demandé aux membres du monde entier de mieux observer le jour du sabbat. Frère Cook rappelle : « Nous avons dit : ‘Cela ne suffit pas d’envoyer vos enfants à l’église et d’attendre d’elle qu’elle leur fournisse toute la connaissance spirituelle.’ Ils ont besoin d’un jour du sabbat où ils sont nourris spirituellement dans leur foyer. Ces foyers doivent être des sanctuaires de foi. »

Les efforts réalisés par le biais de Viens et suis-moi et Enseigner à la manière du Sauveur ont aussi fortifié l’enseignement et le programme suivis à la maison, a-t-il ajouté.

Service pastoral : Avec le service pastoral, l’Église est passée d’un programme d’enseignement au foyer « hautement réglementé » à un « effort de service plus souple ». En cette période où les saints des derniers jours n’ont plus la possibilité d’entrer dans les maisons des membres de leur paroisse ou de leur collectivité, ils sont préparés à « veiller attentivement sur eux et à leur montrer de l’amour ».

« Les personnes sont dans un tel isolement qu’elles ont vraiment besoin que nous les servions », dit frère Cook, soulignant que le passage de simples visites mensuelles à un modèle de service semblable à celui du Seigneur prend « plus de signification maintenant ».

Délégation des responsabilités : Le renforcement des collèges de la Prêtrise de Melchisédek et des Sociétés de Secours est un autre changement qui révèle une vision inspirée, a-t-il dit. En cette période de crise, d’importantes responsabilités sont « largement déléguées aux divers dirigeants et ne reposent plus seulement sur l’évêque ». C’est « une bénédiction extraordinaire pour l’Église et pour les gens ».

Programme uniformisé : Il n’y a que quelques années, les parents et les enfants suivaient des programmes différents. « Maintenant, nous suivons tous le même. Les membres de la famille qui rendent leur culte ensemble suivent exactement le même programme. C’est une bénédiction et un soutien immenses pour eux ! »

Enfants et jeunes : En plus de la documentation Viens et suis-moi, le nouveau programme pour les enfants et les jeunes aidera les jeunes gens et les jeunes filles à rester sur le chemin de l’alliance, en particulier en cette période où ils ne peuvent pas se réunir régulièrement. Le foyer a un important rôle à jouer dans cette méthode moins structurée mais plus inspirée.

Frère Cook précise : « Les familles aident les jeunes à atteindre les buts qu’ils se sont fixés. Ce pourrait être maintenant le bon moment, car les familles et les jeunes passent plus de temps ensemble à la maison.

En méditant sur ces efforts inspirés qui s’imbriquent les uns dans les autres, nous découvrons les merveilleuses bénédictions qu’ils constituent. Ces changements et d’autres ont préparé les saints des derniers jours à cette période particulière durant laquelle on ne peut pas faire ce qu’on avait l’habitude de faire ».

Il y aura davantage de changements dans les années à venir, mais l’objectif fondamental de tout ce que fait l’Église demeurera le même : affermir la foi de chacun de ses membres en notre Père céleste ainsi qu’en Jésus-Christ et son expiation.

Outils inspirés supplémentaires

Frère Cook mentionne deux autres outils inspirés accessibles aux saints des derniers jours, individuellement ou en famille, face à la crise du coronavirus : la série de vidéos du Livre de Mormon et le récit Les saints : Histoire de l’Église de Jésus-Christ dans les derniers jours.

Vidéos du Livre de Mormon : Ces excellentes vidéos ont été mises à la disposition des membres de l’Église à un moment très particulier. Frère Cook confie qu’en étudiant le Livre de Mormon durant ces derniers mois, sa femme, Mary, et lui, ont aimé regarder ces vidéos. Après avoir passé leur vie à lire et à étudier le Livre de Mormon, ils ont eu, grâce à ces vidéos, de nouveaux sentiments spirituels et de nouvelles idées.

Les vidéos ont été réalisées par des membres dotés d’aptitudes et d’une sensibilité exceptionnelles ainsi que d’une profonde compréhension de la doctrine de l’Évangile. « Ils se sont assurés que chaque scène était en accord avec les Écritures », dit frère Cook.

Les saints : Frère Cook fait observer qu’en cette période, beaucoup de membres de l’Église lisent les deux premiers volumes du récit Les saints, histoire complète écrite à partir de recherches approfondies et de documents accessibles à notre époque :

« Le projet des Écrits de Joseph Smith nous a permis d’avoir des détails exacts et une grande confiance en l’histoire des débuts de l’Église et du prophète Joseph.

Le tome 2, publié récemment, décrit une période pionnière marquée par des persécutions et des difficultés, une époque qui n’était pas si différente d’aujourd’hui en ce qui concerne les défis que nous avons à relever. » Par exemple, en 1858, pendant ce qui a été appelé la guerre de l’Utah, les membres s’étaient dispersés dans le vallées du sud de l’État. Le livre raconte :« En rentrant chez eux [dans la vallée du Lac salé], les saints ont trouvé leurs maisons, leurs fermes, et leurs édifices publics en désordre. De nombreuses paroisses avaient cessé de fonctionner. La plupart des Sociétés de Secours et des Écoles du Dimanche étaient complètement dissoutes. » Cette même année, une crise économique a paralysé l’économie. « Des dizaines de milliers de personnes avaient perdu leur emploi dans des villes des États-Unis, du Canada et d’Europe », dit le livre (voir Les saints : Histoire de l’Église de Jésus-Christ dans les derniers jours, tome 2, Aucune main impie, 1846–1893, 2020, p. 284–286). »

Frère Cook poursuit : « Les premiers membres de l’Église ont supporté des difficultés qui étaient, à bien des égards, beaucoup plus grandes que celles que nous affrontons actuellement. La prise de conscience des épreuves inouïes que des gens fidèles et justes ont rencontrées devrait nous donner du courage et la foi que nous surmonterons les périodes difficiles et serons bénis tout en apportant des bénédictions aux autres. »

« Le courage d’aller de l’avant »

Frère Cook dit que les hauts dirigeants de l’Église discutent de ce qui empêche les gens de s’éveiller à Dieu. Ils en sont arrivés à la conclusion que, parfois, les gens sont vaincus par le monde ou par l’homme naturel. Parfois, ils ne connaissent pas l’Évangile. Parfois, ils pensent pouvoir se suffire à eux-mêmes, ou, à l’inverse, ils sont désespérés et pensent qu’ils n’ont pas de valeur. Parfois, leurs transgressions les freinent.

Il ajoute que, souvent, ils ne reconnaissent pas que l’expiation du Sauveur surpasse l’injustice de la vie et les mauvaises décisions de personnes qui exercent leur libre arbitre au détriment des autres. « La plupart d’entre nous passent aujourd’hui un temps considérable chez eux et c’est l’occasion de penser à s’éveiller à Dieu. Peut-être les événements récents seront-ils un réveil spirituel qui nous aidera à nous concentrer sur ce qui compte le plus. Si c’est le cas, ce sera une grande bénédiction pour nous de nous concentrer, en cette période, sur ce qu’il y a à améliorer dans notre vie et sur les façons d’être une bénédiction pour les autres, en nous éveillant à Dieu et en avançant sur le chemin de l’alliance. »

Il ajoute que les règlements qui affectent le culte des saints des derniers jours sont temporaires :

« En temps voulu, les temples ouvriront et nous serons en mesure de tenir nos réunions et de continuer l’œuvre du salut. Tout ce qui est nécessaire pour accomplir le plan du Seigneur se poursuivra et bénira son peuple. Ensemble, nous y prendrons part avec joie et nous en serons bénis comme par le passé.

Je témoigne que nous avons un Père céleste aimant et son Fils bien aimé, Jésus-Christ, qui nous donnent chaque jour la force et le courage de continuer d’avancer dans les temps difficiles. »