Le Liahona
Jésus-Christ, notre espérance sûre en la vie éternelle
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

MESSAGE DE LA PRÉSIDENCE DE L’INTERRÉGION

Jésus-Christ, notre espérance sûre en la vie éternelle

« En cette période de Pâques, nous célébrons la réalité de l’espérance que nous avons en la vie en l’abondance qui nous est offerte grâce à Jésus-Christ. »

Notre témoignage de Jésus-Christ repose sur une doctrine simple et profonde – qu’il est venu sur la terre en tant que Fils unique de Dieu, envoyé par le Père pour racheter tous les enfants de Dieu, qui ont choisi le plan de salut du Père, de la mort physique qui est venue par la chute d’Adam, et individuellement et à condition de se repentir, de la mort spirituelle qui vient par leurs propres péchés. La promesse du plan du Père est que tous ceux qui exercent la foi en Jésus-Christ et gardent les commandements du Père hériteront la vie éternelle. La vie éternelle c’est la vie de l’âme glorifiée, englobant l’unité éternelle d’un esprit pur rendu parfait dans la vérité et d’un corps glorifié, l’âme étant continuellement portée vers le bonheur et la joie.

À propos de son ministère terrestre, Jésus-Christ a déclaré : « Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance »1.

En cette période de Pâques, nous célébrons la réalité de l’espérance que nous avons en la vie en l’abondance qui nous est offerte grâce à Jésus-Christ.

Nous avons la chance de vivre en ces derniers jours où le témoignage du Saint-Esprit dans notre propre cœur, sur la réalité du Christ vivant, est renforcé par de multiples témoignages enregistrés des prophètes que le Père a envoyés pour témoigner de lui.

Les prophètes vivants de notre époque ont témoigné : « Nous, ses apôtres dûment ordonnés, nous témoignons que Jésus est le Christ vivant, le Fils immortel de Dieu… qui se tient aujourd’hui à la droite de son Père »2.

Joseph Smith, choisi par le Seigneur pour rétablir son Église sur la terre, a témoigné de l’apparition du Père et du Fils à lui dans la Première Vision : « J’avais réellement vu une lumière, et au milieu de cette lumière, je vis deux Personnages, et ils me parlèrent réellement »3.

Il a par la suite témoigné d’une autre apparition, à lui et à Oliver Cowdery, du Seigneur ressuscité dans le temple de Kirtland : « Ses yeux étaient comme une flamme de feu, ses cheveux étaient blancs comme la neige immaculée, son visage était plus brillant que l’éclat du soleil et sa voix était comme le bruit du déferlement de grandes eaux… disant :

« Je suis le premier et le dernier ; je suis celui qui vit, je suis celui qui fut immolé ; je suis votre avocat auprès du Père »4.

Moroni a témoigné de son espérance au jour de sa résurrection en ces termes : « Je vais bientôt me reposer dans le paradis de Dieu, jusqu’à ce que mon esprit et mon corps se réunissent de nouveau, et que je sois amené triomphant dans les airs, pour vous rencontrer devant la barre agréable du grand Jéhovah, le Juge éternel des vivants et des morts »5.

Joseph Smith a témoigné, par la suite, avoir vu Moroni en tant qu’être ressuscité pour la première fois : « Il était vêtu d’une tunique ample de la plus exquise blancheur, d’une blancheur qui surpassait tout ce que j’avais jamais vu de terrestre, et je ne crois pas que quelque chose de terrestre puisse être rendu aussi extraordinairement blanc et brillant. Il avait les mains nues, les bras aussi, un peu au-dessus des poignets ; il avait également les pieds nus et les jambes aussi, un peu au-dessus des chevilles. La tête et le cou étaient nus également. Je pus découvrir qu’il n’avait d’autre vêtement que cette tunique, celle-ci étant ouverte, de sorte que je pouvais voir sa poitrine.

« Non seulement sa tunique était extrêmement blanche, mais toute sa personne était glorieuse au-delà de toute description, et son visage était véritablement comme l’éclair. La chambre était extraordinairement claire, mais pas aussi brillante que dans le voisinage immédiat de sa personne. D’abord je fus effrayé de le voir, mais la crainte me quitta bientôt.

« Il m’appela par mon nom et me dit qu’il était un messager envoyé de la présence de Dieu vers moi et que son nom était Moroni »6.

Pierre, l’apôtre président de l’Église du Christ qui a marché avec le Seigneur et qui a été encadré par lui, a rendu le témoignage ci-après au peuple d’Israël : « que le Christ promis à David par le Seigneur dans la prophétie – et qui serait descendant de David lui-même – avait été envoyé par Dieu comme promis. Et c’était cette même personne qu’ils avaient crucifiée, et qui était maintenant élevée – et qui, en outre, était en train de répandre des manifestations du Saint-Esprit qu’ils avaient vues parmi eux »7.

Lors de son apparition aux Néphites, le Christ ressuscité a invité la multitude à s’avancer un à un pour toucher de leurs propres mains les marques des blessures qu’il avait subies sur la croix 8.

Bien avant le ministère terrestre du Christ, Job a témoigné : « Mais je sais que mon rédempteur est vivant, et qu’il se lèvera le dernier sur la terre :

« Quand ma peau sera détruite, il se lèvera ; Quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu :

« Je le verrai, et il me sera favorable ; Mes yeux le verront, et non ceux d’un autre ; mon âme languit d’attente au dedans de moi »9.

Paul a témoigné : « Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes.

« Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts »10.

La résurrection de Jésus-Christ est un événement unique de l’existence humaine. Avant cela, il y avait la foi mais pas la certitude que nous avons le privilège de connaître à notre époque. Alors, que notre espérance dans le message du plan de salut du Père soit renforcée pendant que nous célébrons la Pâques, ce dont je me réjouis énormément.

Joseph W. Sitati a été soutenu comme soixante-dix-autorité générale en avril 2009. Il est marié à Gladys Nangoni ; et ils ont cinq enfants.