Le Liahona
Musique pour un jour meilleur
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Musique pour un jour meilleur

Liahona Magazine, 2020/03 Mar

D’un coup de pied, Elizabeth envoie une coque de noix de coco vide sur le chemin de terre. Elle fronce les sourcils pendant que la noix de coco s’éloigne en roulant. Aujourd’hui, ce n’est pas une bonne journée.

Pas du tout !

Lagi lui a dit une méchanceté à l’école. Plus tard, les autres enfants ont ri quand elle s’est trompée dans un problème de maths devant toute la classe. Et ensuite, son projet de travaux manuels a été abîmé.

« Ce n’est pas juste ! », se dit Elizabeth. Mais qui a inventé les mauvais jours ?

Elle cueille une belle fleur d’hibiscus. Ça au moins, c’est une bonne chose pour la journée. Aux Samoa, même quand c’est une mauvaise journée, elle trouve de belles fleurs partout.

Elle glisse la fleur rose dans ses cheveux et rentre chez elle.

« Talofa ! », dit papa. « Comment s’est passée ta journée ? »

Elizabeth baisse les yeux. « Pas très bien. » Elle passe l’enclos des cochons bruyants et s’assoit à côté de son père dans la véranda.

Son père, assis, l’écoute lui raconter sa journée difficile.

Il la serre dans ses bras et lui dit : « Je suis désolé. J’ai connu des jours comme cela. Tu veux savoir ce qui m’aide ? »

Elle hoche la tête. « Oui, s’il te plaît ! »

Il commence à chanter un chant qu’Elizabeth connaît bien. Papa chante tout le temps cette belle chanson d’amour à Maman.

Elle sourit et lui pousse l’épaule. « Papaaaaa ! »

Il sourit. « Je suis sérieux ! La bonne musique m’aide à aller mieux. Et, à propos de musique… »

Elizabeth sait ce qu’il va dire. C’est l’heure de travailler son piano.

Elizabeth souhaite plus que tout jouer du piano pour accompagner les chants à l’église. Elle aime déjà chanter avec sa famille. Surtout avec Papa. Mais c’est plus difficile de jouer du piano. Ses doigts doivent s’exercer pour trouver les notes.

Elle dit : « Je ne sais pas si j’ai envie de faire du piano aujourd’hui. »

Son papa se lève. « Essaie de penser à ce que tu joues. Les cantiques nous aident à nous sentir plus proches de Dieu. »

Puis il ôte ses sandales et entre pour aider à préparer le dîner.

Elizabeth enlève aussi ses sandales et entre. Papa découpe les légumes pendant que Maman remue le ragoût.

La partition de « Fa‘afetai i Le Atua » est ouverte sur le clavier. Elizabeth aime ce cantique samoan. Il parle de rendre grâces à Dieu.

Elle allume son clavier électrique et commence à jouer. Papa lui a dit : « Pense à ce que tu joues. »

Alors elle le fait. Elle pense à toutes les choses dont elle est reconnaissante. Sa famille. Sa maison. La musique. Les belles îles Samoa.

Ses doigts commencent à trouver les notes plus facilement. Au bout d’un moment, ses sentiments commencent à changer. Elle ressent de la paix. Elle sourit. Ce qu’elle ressent, c’est le Saint-Esprit !

Le son du hachage s’arrête. Papa commence à fredonner. Debout près d’elle, il se met à chanter.

Elle continue de jouer et Maman aussi se joint à eux. Elizabeth n’arrête pas de penser à toutes les bénédictions que Dieu leur a données.

À la fin, son père se penche et lui demande : « Tu te sens mieux ? »

Elle répond : « Oui ! Tu avais raison. La bonne musique a vraiment rendu ma journée meilleure ! » ●

Illustrations Rebecca Sorge