Le Liahona
Revenir à l’église dans des bras accueillants
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Version numérique uniquement : Jeunes adultes

Revenir à l’église dans des bras accueillants

J’avais cessé d’aller à l’église mais je n’avais jamais perdu la foi en ce que je croyais. Quand je suis revenue, ma paroisse était là pour moi.

J’avais les doigts dégoulinant de graisse provenant d’un succulent morceau de poulet frit et de frites trop salées, mais dorées à la perfection, accompagnés d’une gorgée de milkshake glacé pendant ce qui aurait dû être un cours de maths. J’ai découvert alors, grâce à un ami, une nouvelle religion dont je n’avais encore jamais entendu parler : l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. J’étais loin de me douter que Dieu était en train de me guider, et que je rencontrais des gens et vivais des expériences que notre Père céleste avait parfaitement préparés pour moi.

Ma foi en Dieu était acquise de longue date, ayant été élevée dans la religion catholique. Mais en entrant à l’université, je me souviens distinctement m’être fait la réflexion que je voulais en savoir plus. Je voulais avoir un lien encore plus étroit avec Dieu. Cette réflexion et cette ouverture au Seigneur ont permis à mon ami de me présenter l’Évangile et de m’inviter à l’église.

J’étais un peu intimidée lorsque j’ai assisté aux réunions de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours pour la première fois, mais je me suis sentie chaleureusement accueillie parce que tout le monde était gentil, accueillant et sincère. Je n’avais jamais rencontré aucune de ces personnes, mais elles m’ont traitée comme une membre de la famille. J’ai commencé à assister aux réunions régulièrement et, après un long examen et une bénédiction de la prêtrise qui a changé ma vie, je suis devenue membre de l’Église. Mais après cinq mois de participation assidue aux activités de l’Église, ma foi a dû être mise à l’épreuve. J’ai été poussée à rentrer chez moi.

De retour dans ma ville d’origine, j’ai assisté aux réunions de ma nouvelle paroisse et j’ai même reçu des appels. J’ai essayé de rester pratiquante, mais tout dans ma vie semblait se dresser contre moi, et j’ai commencé à assister de moins en moins aux réunions de l’Église.

Je me suis laissé entraîner dans le tourbillon de la vie, mais je n’ai jamais perdu la foi en ce que je croyais. Je savais que l’Église détenait la plénitude de l’Évangile de Jésus-Christ et tous les principes dont j’avais besoin pour réussir dans la vie.

J’ai parfois assisté aux réunions de différentes paroisses au cours de ces années d’éloignement de l’Église et j’ai vu la différence entre le fait d’être accueillie et celui d’être ignorée. Heureusement, des missionnaires ont comblé le fossé et se sont souciés de mes besoins jusqu’à ce que je revienne finalement à l’Église. La paroisse dont je fais partie m’a véritablement ouvert ses bras. J’ai eu l’impression d’être à ma place dès le moment où j’ai franchi le seuil de l’église. Grâce à ces membres accueillants, j’ai continué à assister aux réunions et à recevoir toutes les bénédictions de l’Évangile.

Je crois qu’on doit aller à l’église pour soi-même et non pour les autres. Mais c’est infiniment plus facile lorsqu’on y est chaleureusement accueilli. Heureusement, il y a des choses que l’on peut faire pour se sentir plus à l’aise à l’église et pour aider les autres à l’être aussi.

Comment se sentir plus à sa place à l’église :

  1. Assistez à l’institut et participez aux projets de service et aux activités de l’Église. Même si cela est difficile au début, surtout lorsqu’on ne connaît personne, le fait de faire l’effort de participer ouvre des portes pour rencontrer de nouvelles personnes et nouer des amitiés qui dureront toute la vie.

  2. Entourez-vous de personnes qui partagent les mêmes idées que vous. C’est particulièrement important quand on est un membre converti ou qu’on revient à l’Église. Le fait de vous entourer de personnes partageant les mêmes idées que vous vous permettra non seulement d’éviter de vous trouver dans des situations délicates, mais aussi d’apprendre beaucoup de ces personnes et d’obtenir un soutien précieux.

  3. Allez au temple. Lorsque vous vous efforcez d’aller au temple, vous faites des choix qui s’alignent sur la volonté du Seigneur. Vous constaterez que vous deviendrez plus fort par votre obéissance.

  4. Rappelez-vous le qui et le pourquoi. Pour qui faites-vous cela ? Vers qui est-il important que vous vous tourniez et pourquoi êtes-vous ici ? Ces réponses vous aideront à mettre en perspective ce qui est bénéfique pour votre progression.

Façons d’aider les autres personnes à se sentir à leur place :

  1. Faites preuve d’amour. Soyez un ami sincère. Nous avons tous des parcours différents. C’est en apprenant à connaître les gens que vous trouverez le meilleur moyen de les aider. Invitons-les aux activités, tenons-les au courant et présentons-leur de nouvelles personnes à l’église afin qu’ils fassent de nouvelles connaissances et trouvent de nouveaux amis.

  2. Écoutez les murmures de l’Esprit et faites confiance au calendrier du Seigneur. Je crois fermement que notre Père céleste nous guide et place intentionnellement des gens sur notre chemin. Si vous faites de votre mieux chaque jour, vous serez béni et vous serez une bénédiction pour d’autres personnes.

Notre Père céleste nous connaît véritablement et aime chacun de nous individuellement. J’espère que vous pourrez ressentir son amour, et que vous pourrez aussi vous voir et voir les autres comme il vous voit. J’espère que vous ferez profiter d’autres personnes de l’amour qu’il a pour vous, en particulier aux visiteurs, aux nouveaux convertis et aux personnes qui reviennent à l’Église. Je suis reconnaissante envers chaque personne qui m’a tendu la main et je cherche maintenant des occasions de faire de même.