Le Liahona
Appartenir à l’Église, c’est comme […]
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Appartenir à l’Église, c’est comme […]

Woodcut Butterfly

Pour aider à commémorer le bicentenaire de la Première Vision, nous rappelons dans ce numéro les bénédictions de l’appartenance à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Des dirigeants de l’Église ont donné trois images qui décrivent notre appartenance à l’Église.

Être un papillon monarque

« Comme les monarques, nous faisons un voyage pour retourner à notre foyer céleste où nous serons réunis à nos parents célestes. Comme les papillons, nous avons reçu des qualités divines qui nous permettent de nous orienter dans la vie. […] Comme eux, si nos cœurs sont enlacés dans l’unité, le Seigneur nous protégera […] et fera de nous un magnifique kaléidoscope. »

Reyna I. Aburto, deuxième conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours, « D’un commun accord », Le Liahona, mai 2018, p. 78.

Être un filin de sauvetage pour les autres

« Lorsque nous respectons nos alliances, cela peut nous rendre différents d’autres personnes de notre culture et de notre société, mais cela nous donne accès à l’inspiration de sorte que nous pouvons penser à des solutions, des méthodes et des applications différentes. Nous ne serons pas toujours en adéquation avec le monde, mais nos différences positives pourront constituer un filin de sauvetage pour les personnes en difficulté. »

Sharon Eubank, première conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours, « Faites briller votre lumière », Le Liahona, novembre 2017, p. 8.

Être dans un chœur

« C’est par dessein divin que toutes les voix du chœur de Dieu ne sont pas identiques. C’est la diversité (soprani, altos, barytons et basses) qui enrichit la musique. […]

« […] N’abandonnez pas votre rôle dans le chœur. Pourquoi ? Parce que vous êtes unique, vous êtes irremplaçable. La perte d’une seule voix, y compris la perte de celles qui se sentent en marge de la société ou en marge de l’Église, amoindrit chacun des autres chanteurs de notre grand chœur de la condition mortelle. »

Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, « Les cantiques chantés et non chantés », Le Liahona, mai 2017, p. 49, 50.