Le Liahona
Choisir l’éternité
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Version numérique uniquement : Jeunes adultes

Choisir l’éternité

Je savais que le moment était venu pour moi de décider si j’allais rester fidèle à mes principes.

Lorsque j’ai appris que j’avais obtenu une bourse scolaire pour participer à l’échange culturel dont j’avais toujours rêvé en Argentine, je n’aurais jamais imaginé que ça allait être le début d’un tel changement dans ma vie.

Je suis arrivée à Rosario, en Argentine, et j’ai emménagé chez une famille de membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. C’est ainsi qu’une année d’aventures spirituelles commença, remplie de discussions avec les missionnaires et de cours du séminaire et de l’institut. Je voulais tout savoir et je sentais que ce que j’apprenais au sujet de l’Évangile était une bénédiction pour moi à bien des égards.

En peu de temps, j’ai obtenu un fort témoignage de la véracité des doctrines que l’on m’enseignait : la foi, l’amour, la patience, la charité, la confiance et l’obéissance aux commandements du Seigneur, lesquels nous avaient été donnés pour nous protéger de la souffrance.

Il ne veut pas que nous souffrions sans raison. Il nous aime énormément et il veut vraiment nous le prouver. Mais parfois, par nos choix, nous fermons la porte, nous séparons de lui et sommes livrés à nous-mêmes. Nous devons ensuite faire le premier pas afin de retrouver la paix dans notre cœur. C’est une chose que j’ai dû vivre.

Après des mois d’apprentissage, de leçons missionnaires et de cours, j’ai expérimenté l’adversité sous l’une de ses formes les plus douloureuses : celle qui vous expose aux sentiments du passé, qui vous invite à prendre de mauvaises décisions aujourd’hui et qui essaie de détruire l’avenir dont vous avez toujours rêvé. J’ai appris que les afflictions viennent parfois (et même souvent) d’où on ne les attendait pas.

J’avais toujours été digne et vertueuse en pensées et en actions, jusqu’à ce moment précis. Je savais que les choses que je m’apprêtais à faire n’étaient pas correctes, que les personnes à qui je faisais auparavant confiance étaient sur le point de s’égarer et que j’avais déjà commencé à mettre de la distance entre mon Père céleste et moi-même. Je savais que le moment était venu pour moi de décider si j’allais continuer sur ce chemin ou si j’allais rester fidèle aux principes que j’avais toujours honorés. Il fallait que je trouve en moi la force qui me dirait que je n’avais pas le droit de briser ces rêves si facilement. Je n’avais pas le droit de détruire mon espérance de fonder une famille avec un mari aimant. Quelque chose n’allait pas dans ma vie et je savais que je devais changer.

Ce sentiment, uni au jeune témoignage qui avait commencé à fleurir dans mon cœur et aux anges qui faisaient partie de ma vie et qui étaient toujours là pour m’aider, m’a empêchée de me perdre et m’a rendue forte à nouveau pour choisir de retourner au Seigneur. Et je sais qu’il a toujours été présent, me bénissant dans mes efforts pour écouter sa voix et rester digne des bénédictions éternelles.

Quand je repense à cette épreuve, je pense au courage qu’il a fallu pour ne pas abandonner, au courage d’avoir toujours su montrer quels étaient les principes qui m’étaient chers et à la foi dont j’ai fait preuve et que je continue d’avoir.

Bien que le processus de repentir qui a suivi a été douloureux, j’ai pris conscience des moments où j’ai fait de mauvais choix et où j’ai eu de mauvais sentiments. Ce fut également un moment d’humilité. Je suis reconnaissante de l’avoir traversé et le serai à jamais. Je suis reconnaissante d’avoir pu ressentir, au moment opportun, que mon Père céleste m’avait pardonnée, qu’il continue de m’aimer et qu’il m’aimera toujours.

Ce qui m’a demandé le plus d’efforts a été d’apprendre à me pardonner. Je me souviens de m’être sentie indigne et dénuée de beauté, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Mais mon Sauveur était toujours là, me donnant force et inspiration. Depuis que je suis rentrée en Belgique, il a mis les bonnes personnes sur mon chemin et elles m’ont aidée à en apprendre encore davantage à propos de l’Église. Elles m’ont aimée telle que j’étais et m’ont aidée à m’aimer de nouveau et à réaliser qu’il n’était pas nécessaire que je porte le poids de cette expérience indéfiniment. J’ai pu voir que j’avais la possibilité de choisir et de constater combien mon témoignage était déjà fort en défendant les principes auxquels je croyais. Aujourd’hui, je réalise qu’après avoir travaillé à fortifier mon témoignage à travers cette expérience, je peux aider les autres, autour ou loin de moi.

Ne craignez pas. N’abandonnez jamais et défendez toujours les valeurs auxquelles vous tenez. Gardez toujours à l’esprit à quel point il est beau et bénéfique de transmettre votre amour pour le Sauveur et d’avoir son amour pur comme fondation sur laquelle édifier votre future famille. Si vous choisissez d’être obéissants à notre Père céleste en toutes choses, tôt ou tard, les bénédictions éternelles viendront. Ne soyez pas inquiets si vous ne les voyez pas dès à présent, mais ayez confiance que vous verrez chaque jour, un peu plus, la main du Seigneur dans votre vie. Le printemps prendra vie dans notre cœur et les fleurs éternelles commenceront à croître.

Je me suis fait baptiser le 16 mars 2019, dans ma paroisse en Belgique et je suis très heureuse d’avoir fait ce premier pas sur le chemin qui mène à l’éternité. Bien sûr, je rencontrerai d’autres difficultés sur la route, comme chacun de nous, mais avec mon témoignage au cœur, je suis prête à les affronter, car je sais qui choisir.