L’exemple du Sauveur dans la façon de se faire des amis
    Notes de bas de page

    Jeunes adultes

    L’exemple du Sauveur dans la façon de se faire des amis

    Nous traversons tous des périodes de solitude, mais l’exemple du Sauveur nous enseigne certaines choses sur la façon de nous faire des amis.

    friends walking

    Photo Getty Images

    En tant que jeunes adultes, nous traversons tous des moments de solitude : on part faire ses études, on revient de mission, on vit des ruptures sentimentales, on est le seul membre de l’Église où l’on vit, nouveau dans la paroisse, célibataire, marié à quelqu’un qui est souvent loin du foyer, nouveau parent et bien plus encore. Certaines étapes de la vie ne nous facilitent pas du tout la tâche lorsqu’il s’agit de se faire des amis.

    Mais cela ne veut pas dire que c’est impossible. Comme en toutes choses, la réponse se trouve en suivant le Sauveur. Ronald A. Rasband, du Collège des douze apôtres, a déclaré : « Dans l’amitié, comme dans tous les autres principes de l’Évangile, Jésus-Christ est notre modèle1. » Voici quelques-unes des choses que nous apprend l’exemple du Sauveur sur la façon de nous faire des amis.

    Cherchez-en

    Jésus accorde de la valeur à l’amitié. Il a eu besoin de l’aide et du soutien des autres (comme nous tous !) pour accomplir son ministère terrestre, mais au lieu d’attendre que les bonnes personnes se présentent à sa porte, il est allé les chercher ! Il est allé dans des endroits où il ne se rendait pas d’habitude (voir Luc 5:3-10 ; Marc 1:16 ; Jean 1:36) et il a même invité des gens à venir et à voir où il vivait (voir Jean 1:39).

    Nous n’avons peut-être pas besoin d’amis pour les mêmes raisons que le Sauveur, mais il est quand même important que nous nous entourions de bonnes personnes. Si vous êtes à une étape de votre vie où vous éprouvez le besoin d’avoir des amis, cherchez-en. Participez aux réunions de l’Église et aux autres activités, présentez-vous, essayez de nouvelles choses, recevez des gens chez vous, servez sincèrement (qui que vous serviez, cette personne a certainement besoin d’un ami aussi !), et vous vous retrouverez de plus en plus entouré d’amis potentiels.

    Recherchez ce qu’il y a de bon chez les autres

    J’aime lorsque Jésus dit en rencontrant Nathanaël : « Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude » (Jean 1:47). À chaque fois que je pense à ce verset, cela me rappelle que je dois chercher ce qu’il y a de bon chez les autres et le faire savoir.

    Fred Rogers [producteur de l’émission américaine « Mister Rogers’ Neighborhood, entre 1964 et 2001, N.D.T.], qui était en quelque sorte un expert pour se faire des amis, a également souligné le fait que chercher ce qu’il y a de meilleur chez les autres est une caractéristique chrétienne. Il a dit : « Je crois que savoir apprécier les gens est une chose sainte. Que lorsqu’on cherche ce qu’il y a de meilleur chez la personne avec qui on se trouve au moment présent, on agit comme Dieu. Aussi, en aimant et en appréciant son prochain, on prend part à quelque chose de véritablement sacré2. »

    Priez pour vos amis

    Une des expériences terrestres les plus mémorables au sujet du Sauveur est lorsqu’il a prié pour les autres. Les Néphites ont rapporté que « nul ne peut concevoir la joie qui [leur] remplit l’âme lorsqu[‘ils] l’entendi[rent] prier le Père pour [eux] » (3 Néphi 17:17). Nos prières ne seront peut-être pas aussi touchantes que les siennes, mais nous pouvons tout de même prendre le temps de prier pour les personnes dont nous nous soucions.

    En plus de prier pour vos amis, vous pouvez aussi prier pour vous faire des amis. Tandis que vous « consulte[z] le Seigneur dans toutes [vos] actions » (Alma 37:37), y compris vos inquiétudes sur le fait de vous sentir seul et d’avoir besoin d’amis, il ne vous dirigera pas seulement « dans le bien », mais il vous dirigera aussi vers de bonnes personnes qui pourront devenir vos amis.

    Regardez en direction du Sauveur

    Jésus sait ce que nous ressentons quand nous éprouvons de la solitude.parce qu’il a été lui aussi « habitué à la souffrance » et à la solitude. (Mosiah 14:3). Donc même si nous sommes doués pour nous faire des amis, nous connaîtrons probablement des périodes ou des moments de solitude. Toutefois, celle-ci peut être aussi un moyen de nous rappeler du commandement divin de nous aimer les uns les autres (voir Jean 13:34).

    Si vous passez actuellement par une période difficile de solitude, observez l’exemple du Sauveur. Plus que quiconque, faites-vous en un ami. Lui et notre Père céleste ne vous abandonneront jamais.