Bénie pour avoir déclaré ma foi
    Notes de bas de page
    Theme

    Bénie pour avoir déclaré ma foi

    Kristin McElderry, Massachusetts (États-Unis)

    friends walking around campus

    Illustration de Dilleen Marsh

    Je me suis fait baptiser à l’âge de dix-neuf ans. Plusieurs membres de ma famille et de nombreux amis n’ont pas accepté ma décision de me joindre à l’Église, mais cela ne m’a pas arrêtée. Deux semaines plus tard, j’ai entamé ma deuxième année à l’université. À mon retour sur le campus, j’ai commencé à me faire du souci à cause de ma nouvelle religion.

    J’avais peur de ne pas avoir le courage de la défendre. Je me sentais seule. Je n’avais jamais rencontré de membres de l’Église à l’université et je ne savais pas où trouver une église, ni même s’il y avait une paroisse ou une branche dans les environs. J’ai prié notre Père céleste de me donner du courage. Je lui ai demandé de l’assurance afin que je puisse défendre mes croyances nouvellement acquises.

    Quelques jours plus tard, j’ai aidé des personnes à emménager. J’ai rencontré un jeune homme nommé Brian et nous nous sommes liés d’amitié. Un jour, pendant que nous marchions sur le campus, il m’a demandé ce que j’avais prévu de faire le dimanche. Je lui ai dit que j’allais à l’église.

    Il m’a demandé : « À quelle Église ? »

    J’avais l’estomac noué, mais je me suis redressée et j’ai répondu : « Je vais à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. »

    Je me suis sentie fière de moi ! Mais j’avais aussi peur de la réaction de Brian. Au même instant, j’ai aperçu des missionnaires. Avant même que Brian ne réponde quoi que ce soit, je lui ai demandé de m’attendre un instant. J’ai couru vers les missionnaires. Ils étaient ravis de me rencontrer et m’ont donné tous les renseignements dont j’avais besoin pour aller à l’église le lendemain.

    Je suis retournée vers Brian et lui ai expliqué ce qui était arrivé. Je lui ai aussi parlé un peu de l’Église et nous avons repris notre marche comme avant, mais cette fois-ci je marchais d’un pas plus léger. J’ai aussi ressenti la chaleur et la paix que seul l’Esprit peut accorder. Je m’étais inquiétée d’être seule et de ne pas savoir où aller à l’église. Mais je crois que le fait que ces missionnaires arrivent à cet endroit-là, à ce moment-là, était une manière pour notre Père céleste de me bénir parce que j’avais déclaré ma foi.

    Plus de dix années se sont écoulées depuis ce jour, mais je n’ai plus jamais eu peur de dire que je suis membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.