2018
Comment puis-je enseigner davantage à la manière du Sauveur ?
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Enseigner à la manière du Sauveur

Comment puis-je enseigner davantage à la manière du Sauveur ?

The Savior's Teaching on Discipleship

TABLEAU DE Justin Kunz

Quand j’étais président de mission à Toronto (Canada), un de mes assistants est venu me demander : « Frère, comment puis-je être un meilleur missionnaire ? » Ma première réponse a été : « Vous faites du bon travail ». Et c’était le cas. Mais il a insisté ; alors j’ai réfléchi un moment et je lui ai fait une suggestion. Souriant, il l’a acceptée.

J’ai raconté cette expérience simple aux autres missionnaires. Bientôt, pendant les entretiens, d’autres frères et sœurs missionnaires ont demandé : « Frère, que puis-je faire pour être un meilleur missionnaire ? » Cette question simple posée par un missionnaire a suscité un esprit d’amélioration dans toute la mission.

De même, les instructeurs recevront des conseils constructifs s’ils posent sincèrement cette question simple au Seigneur et à leurs dirigeants : « Que puis-je faire pour enseigner davantage à la manière du Sauveur ? » Le Seigneur a fait la promesse suivante : « Sois humble, et le Seigneur, ton Dieu, te conduira par la main et te donnera la réponse à tes prières » (D&A 112:10).

Consumé par l’envie de progresser

On a demandé un jour à John B. Priestly, romancier anglais, comment il était devenu un écrivain accompli alors qu’aucun de ses talentueux camarades n’avait excellé. Il a répondu : « La différence entre eux et moi ne tenait pas tant au talent, mais au fait que j’étais consumé par l’idée fascinante [d’écrire], tandis qu’eux ne faisaient que caresser cette idée1 ! »

En tant que pédagogues, nous pourrions demander : « Sommes-nous satisfaits de nos capacités actuelles d’enseignant ou sommes-nous consumés par l’envie d’enseigner à la manière du Sauveur ? » Si c’est le cas, sommes-nous disposés à mettre de côté tout orgueil et non seulement à attendre les instructions, mais aussi à les solliciter ?

L’humilité est la clef.

Nous avons beaucoup d’excellents instructeurs dans l’Église, mais la vérité est que, quelles que soient les années d’expérience que nous avons, quel que soit le nombre de diplômes que nous possédons, quel que soit l’amour que nous portent les membres de la classe, nous pouvons tous nous améliorer et ressembler davantage au Maître pédagogue, à condition d’être humbles. La qualité déterminante pour enseigner à la manière du Christ est sans doute d’être enseignable. L’humilité est une qualité qui favorise la présence de l’Esprit et nourrit notre envie de nous améliorer.

De temps en temps, je rencontre des présidents d’École du Dimanche qui sont déçus parce qu’un ou plusieurs instructeurs de leur paroisse ou branche ont le sentiment d’être expérimentés ou accomplis au point de ne pas avoir besoin de recevoir de directives supplémentaires ou d’assister aux conseils des instructeurs. Cela me peine parce que je n’ai jamais rencontré d’instructeur qui n’ait pas besoin de s’améliorer d’une manière ou d’une autre.

Je sais que si l’instructeur le plus expérimenté assiste aux conseils des instructeurs le cœur humble et en étant consumé par le désir d’apprendre, il recevra de Dieu des idées et l’inspiration qui lui permettront de s’améliorer. J’ai assisté à des dizaines de conseils des instructeurs et j’en suis toujours reparti avec de nouvelles idées ou le désir de m’améliorer dans une compétence ou un attribut qui a besoin d’être cultivé ou perfectionné.

La nécessité d’acquérir des techniques d’enseignement

Il arrive que des personnes pensent que les compétences ou techniques d’enseignement ne sont que de simples outils mécaniques ou profanes. Cependant, quand on les cultive, ces compétences permettent à l’Esprit de choisir parmi diverses options celle qui répondra le mieux aux besoins individuels des élèves. Qui est plus productif, l’homme qui essaie de couper un arbre avec un couteau de poche ou celui qui utilise une tronçonneuse ? Les deux hommes possèdent la même force et la même personnalité, mais le deuxième est beaucoup plus productif parce qu’il dispose d’un outil plus efficace. Les techniques d’enseignement deviennent des outils divins dans les mains de l’Esprit.

L’exercice et la pratique, les jeux de rôle, l’étude et l’observation peuvent aider un instructeur, quel que soit son niveau de compétences, à acquérir des techniques auxquelles l’Esprit pourra faire appel, nous aidant à enseigner davantage comme le Maître. Beaucoup de ces techniques peuvent être acquises au cours des conseils des instructeurs.

Young Women

Le Seigneur peut nous modeler et nous façonner

Certaines personnes peuvent avoir l’impression qu’elles ne peuvent tout simplement pas enseigner à la manière du Sauveur, qu’une telle quête est au-delà de leurs capacités. Pierre a probablement pensé qu’il n’était qu’un simple pêcheur et Matthieu, un collecteur d’impôts méprisé. Cependant, avec l’aide du Sauveur, chacun d’eux est devenu un grand dirigeant et un grand instructeur de l’Évangile.

Cette capacité qu’a le Seigneur de nous modeler et de nous façonner n’est pas différente de celle qu’a eue Michel-Ange en sculptant ce que beaucoup considèrent comme la plus belle œuvre jamais créée par la main de l’Homme : David.

Avant de la confier à Michel-Ange, on avait déjà demandé à deux sculpteurs, Agostino di Duccio et Antonio Rossellino, de réaliser cette œuvre. Ils ont tous les deux rencontré le même problème : bien que la colonne possédait la hauteur et la largeur désirée, le marbre qui la composait présentait beaucoup de défauts. Agostino di Duccio et Antonio Rossellino avaient essayé d’exercer leurs talents artistiques sur cette colonne, sans succès. Il y avait tout simplement trop d’imperfections2. Chacun d’eux a fini par abandonner. Michel-Ange a vu ces imperfections, mais il a aussi regardé au-delà. Il y a vu la forme vivante, expressive et majestueuse de David qui, aujourd’hui, coupe souvent le souffle des personnes qui l’admirent pour la première fois.

De la même manière, Dieu a déclaré que la plénitude de son Évangile sera « proclamée par les faibles et les simples jusqu’aux extrémités du monde » (D&A 1:23). Dieu voit nos imperfections et nos défauts, mais sa vision les dépasse. Il a non seulement la capacité de nous aider à surmonter nos faiblesses, mais aussi celle de les convertir en force (voir Éther 12:26-27). Il peut nous aider à améliorer et à parfaire nos techniques et nos capacités pédagogiques de sorte que nous enseignions davantage à la manière du Sauveur.

Ce que nous pouvons faire pour enseigner davantage à la manière du Sauveur

Voici quelques éléments fondamentaux que nous pouvons tous nous efforcer de cultiver afin d’enseigner davantage à la manière du Sauveur :

  • Enseigner par l’Esprit, sachant que c’est l’Esprit qui donne vie et substance à nos leçons (voir D&A 43:15).

  • Nous concentrer sur la doctrine, sachant que la doctrine enseignée dans les Écritures et par les prophètes actuels a le pouvoir intrinsèque de changer les vies (voir Alma 31:5).

  • Être avide d’apprendre, sachant que l’instructeur idéal est aussi un élève idéal (voir D&A 88:118).

  • Chercher la révélation, sachant que chaque appel d’instructeur s’accompagne du droit de recevoir la révélation permettant de magnifier cet appel (voir D&A 42:61).

  • Faire preuve d’amour, en apprenant le nom de tous les membres de la classe, en priant pour eux individuellement, en s’intéressant personnellement à chacun d’eux (notamment ceux qui ont des besoins spéciaux) et en tendant particulièrement la main à ceux qui n’assistent pas aux cours (voir Moroni 7:47-48).

Évaluation personnelle

L’apôtre Paul a donné le conseil suivant : « Examinez-vous vous-mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi » (2 Corinthiens 13:5). On pourrait le paraphraser ainsi pour les instructeurs : « Examinez-vous vous-mêmes, pour savoir si vous enseignez à la manière du Sauveur ou à votre manière. » Le début de l’année est un bon moment pour se livrer à cette introspection. Par conséquent, je vous invite à répondre au questionnaire d’évaluation personnel qui suit cet article. L’Esprit vous aidera alors à savoir sur quoi vous devez vous concentrer pour mieux enseigner à la manière du Christ et comment vous pouvez acquérir et développer les qualités et techniques nécessaires pour y arriver.