2018
Mon étrange voisin

Mon étrange voisin

L’auteur vit à Victoria (Australie).

Je traversais un moment difficile, mais tout a changé quand je suis allée à l’église avec mon voisin.

Studying

Illustration Rafael Mayani

Il y a quelques années, j’étais déprimée parce que je n’avais personne à qui parler. J’étais loin de ma famille et je n’avais pas d’amis, si bien que je ne supportais plus l’idée de vivre.

J’habitais chez ma tante et mon oncle, et la seule chose qu’ils m’ont dit de ne pas faire était de parler au voisin. Ils affirmaient qu’il était étrange, et ils ont inventé des histoires à son sujet pour me faire peur.

Mais, un samedi, deux adolescentes de mon âge et lui m’ont demandé de les aider à construire une clôture. J’ai accepté et je me suis mise au travail.

Après avoir observé ces filles, je me suis rendu compte qu’elles étaient gentilles, alors j’ai commencé à leur parler, ce qui a abouti à une conversation au sujet de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. J’avais plein de questions, auxquelles elles ont répondu. Je commençais à être intriguée. Mon voisin m’a invitée à aller à l’église avec lui le lendemain pour voir si cela me plaisait. Comme je traversais un moment difficile, je me suis dit que je n’avais rien à perdre.

En franchissant les portes de l’église le lendemain matin, j’ai instantanément ressenti une paix intérieure que je ne comprenais pas, mais j’ai su que c’était dans cette église que je devais être. Ce matin-là, on m’a présentée aux missionnaires, et j’ai vu combien ils savaient que l’Église était vraie.

J’ai commencé à écouter les leçons des missionnaires. Je n’aurais pas pu demander à notre Père céleste de m’envoyer ces deux missionnaires aimants, attentionnés et spirituels à un meilleur moment. Grâce à leur aide, j’ai acquis la connaissance qu’ils avaient au sujet de l’Évangile.

Après les avoir écoutés raconter comment leur connaissance de notre Père céleste les aidait à traverser les épreuves, j’ai eu le sentiment que je devais prier pour voir si ce qu’ils avaient dit était vrai. Après avoir prié, j’ai éprouvé un sentiment intense de bonheur, de paix et de calme intérieur. J’ai su que j’avais reçu ma réponse ce soir-là par l’intermédiaire du Saint-Esprit.

Avec cette connaissance, mon témoignage a rapidement grandi. Depuis que je suis devenue membre de l’Église en 2013, j’ai bel et bien constaté les bénédictions que la connaissance de notre Père céleste m’a données. Je suis reconnaissante que ces missionnaires et mon voisin m’aient invitée à aller au Christ.