2018
Le don du repentir

Message de la Première Présidence

Le don du repentir

Beside Still Waters

Détail du tableau de Simon Dewey, Au bord des eaux calmes

Thomas S. Monson a enseigné : « Nous avons la responsabilité de nous élever au-dessus de la médiocrité pour parvenir à la compétence, de passer de l’échec à l’accomplissement. Notre tâche est d’arriver au sommet de notre potentiel. L’un des plus grands dons que Dieu nous a faits est la joie d’essayer encore, car aucun échec ne doit jamais être définitif1. »

Nous associons souvent l’arrivée du nouvel an aux résolutions et aux objectifs. Nous nous engageons à nous améliorer, à changer et à essayer de nouveau. La meilleure façon d’essayer de nouveau est peut-être d’adopter ce que le président Monson a appelé « le don du repentir2 ».

Dans les passages suivants extraits des enseignements qu’il a donnés depuis qu’il est devenu président de l’Église, Thomas S. Monson nous conseille d’appliquer « le sang expiatoire du Christ, afin de recevoir le pardon de nos péchés et d’avoir le cœur purifié3 ».

Le miracle du pardon

« Nous avons tous fait de mauvais choix. Si vous n’avez pas déjà corrigé ces choix, je vous assure qu’il y a un moyen de le faire. Ce processus s’appelle le repentir. Je vous supplie de corriger vos erreurs. Notre Sauveur est mort pour nous offrir ce don sacré à vous et à moi. Bien que la route ne soit pas facile, la promesse est réelle : ‘Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige’ [Ésaïe 1:18]. ‘Et moi, le Seigneur, je ne m’en souviens plus [D&A 58:42]. Ne mettez pas votre vie éternelle en danger. Si vous avez péché, plus vite vous commencerez à revenir en arrière, plus vite vous trouverez la douce paix et la joie que procure le miracle du pardon4. »

Retourner sur le chemin

« Il est impératif de choisir avec sagesse mais il nous arrivera de faire des choix insensés. Le don du repentir, que nous devons à notre Sauveur, nous permet de changer de cap afin de pouvoir retourner sur le chemin qui nous mènera à cette gloire céleste que nous recherchons5. »

Revenir en arrière

« Si l’un de vous a trébuché en chemin, je vous assure qu’il existe un moyen de revenir en arrière. Ce processus s’appelle le repentir. Le chemin est difficile mais votre salut éternel en dépend. Quoi d’autre pourrait mériter davantage vos efforts ? Je vous supplie de décider dès maintenant de prendre les dispositions nécessaires pour vous repentir complètement. Plus vite vous le ferez, plus vite vous pourrez connaître la paix, la quiétude et l’assurance dont parle Ésaïe [voir Ésaïe 1:18]6. »

Les gens peuvent changer

« Nous devons garder à l’esprit que les gens peuvent changer. Ils peuvent abandonner les mauvaises habitudes. Ils peuvent se repentir de leurs transgressions. Ils peuvent détenir la prêtrise dignement. Et ils peuvent servir diligemment le Seigneur7. »

Redevenir pur

« Si quelque chose n’est pas en ordre dans votre vie, une porte de sortie vous est offerte. Cessez toute iniquité. Parlez à votre évêque. Quel que soit le problème, il peut se régler par le repentir adéquat. Vous pouvez redevenir purs8. »

Le rôle essentiel du Sauveur

« Notre Sauveur Jésus-Christ est essentiel [au] plan [du salut]. Sans son sacrifice expiatoire, tout serait perdu. Il n’est pas suffisant, pourtant, de seulement croire en lui et en sa mission. Nous devons travailler et apprendre, chercher et prier, nous repentir et nous améliorer. Nous devons connaître les lois de Dieu et les vivre. Nous devons recevoir ses ordonnances salvatrices. Ce n’est qu’en le faisant que nous obtiendrons le bonheur véritable et éternel9. »