Réponses à nos prières mutuelles
    Notes de bas de page

    Les saints des derniers jours nous parlent

    Réponses à nos prières mutuelles

    missionary on plane

    Illustration Allen Garns

    Vers la fin de ma mission à Chicago (Illinois, États-Unis), j’ai obtenu la permission spéciale d’aller dans un de mes précédents quartiers et de dîner avec la famille Tremillo. J’avais servi dans sa paroisse pendant une année entière et j’étais devenu proche d’elle.

    Pendant le repas, frère Tremillo m’a demandé de donner au moins un message de joie à une personne pendant le trajet pour rentrer chez moi. Il m’a dit que le Seigneur mettrait quelqu’un qui aurait besoin de mon aide sur mon vol de retour. Je lui ai promis de le faire.

    Entre ce moment et celui où j’ai quitté Chicago, j’ai prié pour recevoir la confirmation que le Seigneur acceptait le sacrifice que je lui avais offert en faisant une mission.

    Trois semaines plus tard, je montais dans l’avion qui me ramenait chez moi. Quand je me suis approché de mon siège, la personne qui occupait le siège voisin a levé les yeux et s’est exclamée : « Ah non ! Je n’en reviens pas ! »

    Ma première pensée a été : « Super, elle déteste les mormons ! » Quand je me suis assis, elle m’a dit qu’elle s’appelait Kelly et qu’elle s’était récemment convertie. Elle a dit à quel point elle était heureuse qu’un missionnaire soit assis à côté d’elle. Elle m’a raconté que la dernière personne assise à côté d’elle était anti-mormone et avait fait des commentaires peu aimables à l’égard de la nouvelle foi de Kelly. Kelly était déconcertée et se posait des questions. Elle avait prié pour recevoir des réponses et du réconfort.

    J’ai fait une prière intérieure puis j’ai témoigné de la véracité de l’Évangile et de l’amour de Dieu pour ses enfants, dont elle. Je lui ai parlé de la recommandation que m’avait faite frère Tremillo. Je lui ai dit que Dieu avait préparé ce moment spécial rien que pour elle.

    Les larmes aux yeux, Kelly m’a remercié. Elle a ajouté : « Je peux voir que vous avez été un bon missionnaire et que le Seigneur accepte votre sacrifice. » À ce moment-là, j’ai ressenti l’amour profond de Dieu pour moi. J’ai pleuré à mon tour. Les yeux remplis de larmes, je l’ai remerciée et lui ai dit qu’elle avait été la réponse à ma prière. J’ai répondu à quelques autres de ses questions et nous avons échangé nos adresses électroniques.

    Notre avion a atterri et, tandis qu’elle partait prendre sa correspondance, nous nous sommes dit au revoir de la main. Je serai toujours reconnaissant que notre Père céleste ait voulu nous bénir de façon aussi touchante.