2018
Lucas et le garçon méchant

Lucas et le garçon méchant

Lucas était fier de ce qu’il avait dit […] jusqu’à ce qu’il voie l’expression sur le visage de Pédro.

« À chacun sachons dire un mot gentil, Chez nous, en tout temps, en tout lieu » (Cantiques, n° 150).

Liahona Magazines, 2018/01 Jan

« Oh, non ! Voilà Pédro qui arrive ! »

À l’école, tout le monde savait que Pédro était méchant. Il était grand et querelleur ! Il traitait les autres enfants de toutes sortes de noms, leur prenait leur repas et les pourchassait dans la cour de l’école. Personne ne voulait être avec lui.

Pédro s’est approché de Lucas et de son copain, Arthur. Il les a traités de « ratés » et a bousculé Arthur.

Lucas en avait assez que Pédro soit si méchant. Sans même réfléchir, il s’est écrié : « Arrête, Pédro ! »

Lucas n’en revenait pas. Il venait de s’opposer au plus méchant de l’école !

Pédro s’est rué sur Lucas et l’a attrapé par le col de la chemise. « Qu’est-ce que tu viens de dire ? » Lucas avait le cœur qui battait si fort qu’il avait l’impression qu’il allait exploser ! Pédro a ajouté : « Ce n’est qu’un avertissement. Mais fais bien attention ! » Puis il l’a repoussé et s’en est allé.

Après cet épisode, Lucas s’est efforcé d’éviter Pédro, mais Pédro le retrouvait toujours. Il l’empêchait d’aller sur les balançoires, le bousculait pendant les parties de balle au prisonnier, lui faisait des croche-pieds à la cafétéria et lui disait toujours des méchancetés.

Un jour, Lucas et Arthur étaient en train de jouer avec le ballon d’Arthur. Pédro a surgi de derrière un arbre et l’a attrapé.

« Rends-le nous s’il te plaît », a demandé Arthur.

« Qui va m’obliger à le faire ? » Pédro a bousculé Lucas contre un arbre et a éclaté de rire.

Lucas sentait son estomac se nouer. Il était très en colère ! « Tu sais quoi, Pédro ? » a-t-dit. « Tu es le garçon le plus méchant que je connaisse ! Personne ne t’aime. Tout le monde espère que tu t’en iras pour toujours ! »

Pédro s’est arrêté de rire. Lucas était fier de ce qu’il avait dit […] jusqu’à ce qu’il voie l’expression sur le visage de Pédro. Était-il sur le point de pleurer ? Pédro a vite baissé les yeux et est parti.

Lucas s’est immédiatement senti très mal. Pendant le reste de la journée, il avait beau faire, il n’a pas réussi à se débarrasser de ce sentiment. Pendant la nuit, il n’arrêtait pas de se retourner dans son lit. Il n’arrêtait pas de penser à l’air triste de Pédro.

« Comment Pédro pouvait-il se sentir mal ? » s’interrogeait Lucas. « Il se moque de savoir s’il est méchant avec les autres enfants. Il fallait que je dise quelque chose, non ? » Plus Lucas y pensait, plus il se rendait compte qu’il avait raison d’avoir pris la défense de son ami et la sienne. Mais il avait eu tort de dire des méchancetés.

Il s’est agenouillé et a demandé à notre Père céleste de lui pardonner. Il a ajouté qu’il ne voulait plus jamais blesser quelqu’un. Il voulait être gentil. Quand il a dit « Amen », il savait ce qu’il devait faire.

Le lendemain, après le déjeuner, il a trouvé Pédro seul adossé à un mur. Lucas était mal à l’aise. Comment Pédro allait-il réagir ? Lucas a respiré un grand coup puis est allé vers lui.

« Euh, je suis désolé pour hier. »

Pedro a eu l’air surpris. « Tu es désolé ? »

« Oui. Je t’ai dis des choses méchantes et je n’aurais pas dû. Je regrette. »

Pédro fixait le sol. « Ce n’est pas grave. »

La cloche a sonné. Lucas s’est redirigé vers sa classe. Il se sentait beaucoup mieux. Mais il y avait encore quelque chose à dire. Il s’est retourné. « On pourrait jouer au foot demain à la récréation, si tu veux. »

Pédro a esquissé un petit sourire. « Ça serait super. »

Ensuite, les choses se sont améliorées avec Pédro. Quelquefois, il se comportait mal mais il n’était plus aussi méchant qu’avant. Il a même joué plusieurs fois avec Lucas pendant la récréation. Et ça a été vraiment amusant. À la fin de l’année scolaire, Pédro a dit à Lucas qu’il allait déménager. Puis il a ajouté quelque chose qui l’a réellement surpris :

« Merci d’avoir été mon ami. Même quand je n’étais pas gentil. »

Le sentiment chaleureux que Lucas a éprouvé au fond de son cœur lui a fait savoir qu’être gentil est toujours le bon choix.