2014
Servir pour les bonnes raisons
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Servir pour les bonnes raisons

L’auteur vit au Paraguay.

Serving for the Right Reasons

Illustrations Alex Westgate

En 2011, j’ai pris l’une des décisions les plus importantes de ma vie. Elle m’a apporté les plus grands trésors que j’aie jamais eus. J’ai décidé de faire une mission, mais ce n’était pas une décision facile.

Le Seigneur a permis que je m’adonne au football dans mon enfance et ma jeunesse. Je représentais le Paraguay dans des tournois internationaux, je voyageais avec Libertad, la sélection nationale de football des jeunes de mon pays dans des pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Sud.

Heureusement, mes parents ont toujours associé à mes activités sportives de bonnes études et une éducation spirituelle. La foi et le témoignage de ma mère ont incontestablement été les germes à partir desquels ma propre foi et mon témoignage ont grandi. Grâce à sa fidélité, j’ai participé au séminaire malgré mon emploi du temps sportif chargé.

Bien qu’ayant entendu parler de mission à plein temps depuis mon enfance, je n’arrivais pas à me décider à partir en mission. Cela a changé quand mon père a accepté l’appel à faire partie de l’épiscopat de notre branche. Ce fut une décision difficile pour mon père, parce qu’il était très impliqué dans ma carrière sportive. Il était toujours présent à mes entraînements et à mes matchs et nous passions beaucoup de temps ensemble. Alors, en acceptant un appel à faire partie de l’épiscopat il aurait moins de temps à consacrer à soutenir ma carrière.

Au cours de la réunion de Sainte-Cène, quand mon père a été soutenu, une pensée s’est imposée à mon esprit, me disant que les sacrifices des autres seraient vains si je n’étais pas prêt à sacrifier des choses importantes pour les bonnes raisons. Pendant les témoignages, quelqu’un a parlé de l’idée que si nous sommes obéissants, notre famille peut être éternelle. Cette pensée m’a touché profondément et j’ai décidé que je ferais tout ce qui était en mon pouvoir pour être avec ma famille pour toujours. Au cours des leçons de ce dimanche-là, l’importance de l’obéissance aux commandements a été rappelée à plusieurs reprises. J’ai tellement ressenti l’Esprit m’inciter à servir le Seigneur qu’au cours de la soirée familiale, j’ai informé ma famille de ma décision d’aller en mission.

Ma décision signifiait que je devrais interrompre mes études universitaires ainsi que mettre fin à un contrat de cinq ans avec mon club de football. Dès le départ, le Seigneur a ouvert des portes et a touché les cœurs pour que le contrat soit résilié.

Après avoir envoyé ma candidature missionnaire, j’ai écouté la conférence générale d’avril 2011, au cours de laquelle Neil L. Andersen, du collège des douze apôtres, a parlé de l’expérience missionnaire de Sidney Going, qui avait été joueur de rugby professionnel et membre de l’équipe nationale de Nouvelle-Zélande. Le fait que frère Going a fait une mission et a continué sa carrière professionnelle à son retour m’a donné une leçon. Tout au long de ma mission et jusqu’à présent, ce discours, que j’ai écouté de nombreuses fois, a été une bénédiction pour moi et m’a apporté la paix du cœur. Les nombreux témoignages que les membres de ma famille, de ma paroisse et de mon pieu m’ont rendu en différentes occasions ont non seulement renforcé ma décision de servir mais m’ont aussi soutenu dans les moments difficiles de ma mission.

Une source supplémentaire de satisfaction dans ma vie a été que ma décision d’aller en mission a aidé mes trois plus proches amis à décider de partir en mission. Ils ont plus tard été dirigeants de zone, l’un d’eux assistant du président de mission et même président de branche. Nous avons maintenant les yeux fixés sur le chemin qui nous permettra de retourner en la présence de notre Père céleste.

Je ne suis plus la même personne qu’il y a trois ans. Mon plus grand désir est de faire la volonté du Seigneur. Le Seigneur m’a béni « au centuple » (Matthieu 19:29). J’ai un véritable témoignage vivant de la divinité de notre Père céleste, de son Fils bien-aimé et de son expiation, du pouvoir purificateur du Saint-Esprit de Dieu et de l’œuvre merveilleuse et du prodige de ces derniers jours où l’Évangile a été rétabli sur la terre par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète (voir Ésaïe 29:14).

Mon cœur déborde d’amour et de reconnaissance pour cette période sacrée et pour le fait de connaître et d’aimer tant de frères et de sœurs de la mission de Montevideo (Uruguay). Peu de bénédictions sont aussi merveilleuses que de servir avec eux. Rien ne m’a donné une aussi grande joie et une aussi grande paix ni ne m’a apporté autant de miracles que mon service missionnaire.