2014
Le Livre de Mormon, le rassemblement d’Israël et la Seconde Venue
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Le Livre de Mormon, le rassemblement d’Israël et la Seconde Venue

Tiré d’un discours donné au Centre de formation des missionnaires le 26 juin 2013, lors du séminaire des nouveaux présidents de mission.

Nelson, Russell M.

La parution du Livre de Mormon est un signe tangible pour le monde que le Seigneur a commencé à rassembler Israël et à accomplir les alliances qu’il a faites avec Abraham, Isaac et Jacob.

Sister missionaries

Le chapitre 5 de Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire est consacré entièrement au Livre de Mormon. Ce chapitre enseigne que le Livre de Mormon :

  • Est la clef de voûte de notre religion.

  • Témoigne de Jésus-Christ.

  • Confirme la Bible.

  • Répond aux questions que l’homme se pose.

  • Rapproche les gens de Dieu.

Toutes ces assertions sont absolument vraies, mais elles sont faites de notre point de vue d’êtres mortels. Quelle peut-être la perspective de notre Père céleste et de son Fils bien-aimé, Jésus-Christ, concernant le Livre de Mormon ?

Elle doit sûrement être façonnée par deux promesses qu’ils ont faites il y a longtemps à tout le genre humain. Ces deux promesses sont interdépendantes, bien attestées par les Écritures, toujours en vigueur et pas encore accomplies. La première est leur promesse d’autrefois de rassembler l’Israël dispersé. La seconde est leur antique promesse concernant la seconde venue du Seigneur.

L’alliance abrahamique et la Maison d’Israël

Dans la dispensation d’Abraham, Dieu a fait, avec notre père Abraham, l’alliance qu’en sa postérité toutes les nations seraient bénies. D’autres éléments importants de cette promesse ont aussi été donnés. Ces promesses, d’abord faites à Abraham et plus tard à Isaac et à Jacob étaient :

  • Qu’ils auraient une postérité nombreuse1.

  • Qu’ils hériteraient de certains pays2.

  • Que la postérité d’Abraham apporterait la prêtrise à toutes les nations afin que sa descendance les bénisse toutes3.

  • Que les personnes ne descendant pas d’Abraham qui acceptent l’Évangile deviendraient sa postérité par adoption4.

  • Que le Sauveur du monde naîtrait dans la descendance d’Abraham5.

De nombreux descendants d’Abraham, les tribus d’Israël de jadis, rejetèrent finalement les enseignements du Seigneur et tuèrent les prophètes. Dix tribus furent emmenées captives en Assyrie. À partir de là, l’humanité perdit leur trace, mais pas le Seigneur. Deux tribus restèrent pendant un court laps de temps mais, en raison de leur rébellion, Babylone les emmena en captivité. À leur retour, elles retrouvèrent la faveur du Seigneur, mais elles le rejetèrent à nouveau !

La dispersion et le rassemblement d’Israël

Un Père aimant, mais affligé, dispersa Israël au loin, mais promit qu’un jour il serait réintégré dans la bergerie. Cette promesse fut tout aussi catégorique que celle de la dispersion d’Israël6. Par exemple, Ésaïe prédit que, dans les dernier jours, le Seigneur enverrait des « messagers rapides » à ce peuple « dispersé et ravagé » (N.d.T. traduction littérale de la version du roi Jacques d’Ésaïe 18:2, 7).

Selon la prophétie, toutes choses devraient être rétablies dans cette dispensation. Par conséquent, le rassemblement d’Israël dispersé, attendu depuis longtemps, doit avoir lieu comme faisant partie de ce rétablissement7. Le rassemblement d’Israël est intimement lié à la deuxième promesse, parce que le rassemblement est un prélude nécessaire à la seconde venue du Seigneur8. Là encore, cette perspective céleste est évidente.

Ce concept du rassemblement est l’un des enseignements importants de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Le Seigneur a déclaré : « Je vous donne un signe […] que je rassemblerai mon peuple de sa longue dispersion, ô maison d’Israël, et établirai de nouveau ma Sion parmi eux » (3 Néphi 21:1).

La parution du Livre de Mormon est un signe tangible pour le monde que le Seigneur a commencé à rassembler Israël et à accomplir les alliances qu’il a faites avec Abraham, Isaac et Jacob9. Nous ne nous contentons pas d’enseigner ce concept, mais nous avons aussi l’occasion d’y participer ! Nous le faisons en aidant à rassembler les élus du Seigneur, des deux côtés du voile.

Heureusement, l’invitation à aller au Christ (voir Jacob 1:7)10 peut aussi être lancée aux personnes qui sont mortes sans connaître l’Évangile11. Une partie de la préparation en faveur des personnes qui vivent de l’autre côté du voile exige des efforts sur la terre de la part de celles qui vivent de ce côté-ci du voile. Nous collectons des feuilles d’ascendance, nous créons des feuilles de groupement de famille et nous faisons l’œuvre du temple par procuration pour réunir les personnes avec le Seigneur et avec leur famille12.

Dieu avait prévu que cette dispensation de la plénitude des temps serait un temps de rassemblement, tant dans les cieux que sur la terre. L’apôtre Pierre savait qu’après une période d’apostasie, un rétablissement aurait lieu. Il a déclaré :

« Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur […]

« Que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes » (Actes 3:19, 21).

À notre époque, le Seigneur a envoyé Pierre, Jacques et Jean avec « les clefs de [son] royaume et une dispensation de l’Évangile pour les derniers temps et pour la plénitude des temps », au cours de laquelle il rassemblerait « toutes choses en une, tant celles qui sont dans le ciel que celles qui sont sur la terre » (D&A 27:13)13.

De nombreux aspects de l’alliance abrahamique se sont déjà accomplis. Le Sauveur du monde est effectivement venu par la postérité d’Abraham, par Juda, fils de Jacob. Une terre d’héritage a été attribuée il y a fort longtemps. Une carte, dans l’édition de la Bible publiée par l’Église, montre comment le pays dont les tribus ont hérité a été réparti entre les descendants de Ruben, Siméon, Juda, Issacar, Zabulon, Dan, Nephtali, Gad, Aser, Benjamin et Joseph (entre ses fils Éphraïm et Manassé)14. Le Livre de Mormon nous apprend qu’en plus de la terre sainte attribuée en héritage à Joseph, l’endroit réservé au reste de la maison de Joseph était le continent américain15.

La grande promesse selon laquelle toutes les nations seraient bénies par la postérité d’Abraham, d’Isaac et de Jacob reste à accomplir. Mais cette promesse de rassemblement, qui imprègne toutes les Écritures, s’accomplira aussi sûrement que les prophéties de la dispersion d’Israël16.

Africa. Members

Le rassemblement, prélude à la Seconde Venue

Pourquoi cette promesse de rassemblement est-elle si cruciale ? Parce que le rassemblement est nécessaire pour préparer le monde à la Seconde Venue ! Le Livre de Mormon est l’instrument de Dieu nécessaire pour accomplir ces deux objectifs divins17.

Le Livre de Mormon est un don de Dieu au monde entier. C’est le seul livre dont le Seigneur lui-même a témoigné de la véracité18. C’est un don de Néphi, de Jacob, de Mormon, de Moroni et de son traducteur inspiré et martyr, Joseph Smith, le prophète. Le Livre de Mormon est intentionnellement destiné au reste de la maison d’Israël19.

Concernant la Seconde Venue, nous savons qu’elle est « maintenant proche, et dans un temps [encore] à venir » (D&A 63:53). Et quand le Seigneur reviendra, ce ne sera pas en secret20. En attendant, il reste beaucoup à faire pour rassembler Israël et préparer le monde pour la Seconde Venue en gloire.

Le rassemblement d’Israël dans cette dispensation

Grâce au Livre de Mormon, nous savons quand ce rassemblement promis se produira : « C’est pourquoi, notre Père n’a pas parlé de notre postérité seulement, mais aussi de toute la maison d’Israël, attirant l’attention sur l’alliance qui va s’accomplir dans les derniers jours, alliance que le Seigneur a faite avec notre père Abraham, disant : Dans ta postérité, toutes les familles de la terre seront bénies » (1 Néphi 15:18 ; italiques ajoutés).

Six cents ans avant la naissance de Jésus à Bethléhem, les prophètes savaient que le rassemblement d’Israël se produirait « dans les derniers jours ».

Pour les saints des derniers jours, le nom vénéré d’Abraham est important. Chaque membre de l’Église est lié à Abraham21. À notre époque, le Seigneur a réaffirmé l’alliance abrahamique par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète22. Au temple, nous recevons nos bénédictions suprêmes, comme promis à la postérité d’Abraham, d’Isaac et de Jacob23.

Nous devons acquérir cette perspective céleste. Nous devons savoir ce qu’est l’alliance abrahamique et comprendre notre responsabilité de participer à la réalisation de la promesse du rassemblement d’Israël. Nous devons savoir pourquoi nous avons la chance de recevoir une bénédiction patriarcale et d’apprendre quel lien nous rattache aux patriarches de jadis. Nous devons savoir que Joseph, le fils de Jacob, est devenu le fils héritant le droit d’aînesse après que Ruben a perdu le sien24. Joseph et ses fils, Éphraïm et Manassé, sont devenus la postérité qui devait prendre la tête du rassemblement d’Israël25. Les autres tribus devaient suivre.

Pensez à ces messagers célestes qui ont apporté les précieuses clés de la prêtrise à l’Église rétablie du Seigneur. Le 3 avril 1836, après que le Seigneur a accepté le temple de Kirtland, Moïse est venu rétablir « les clefs pour rassembler Israël » (D&A 110:11). Après cela, « Élias apparut et remit la dispensation de l’Évangile d’Abraham, disant qu’en nous et en notre postérité toutes les générations après nous seraient bénies » (D&A 110:12). Ainsi, l’alliance abrahamique fut renouvelée dans le cadre du Rétablissement ! Puis, vint Élie qui rétablit les clés de l’autorité de scellement, comme prophétisé par Malachie26. Ces clefs sont nécessaires pour sceller les familles d’Israël rassemblé et leur permettre de bénéficier de la plus grande de toutes les bénédictions, celle de la vie éternelle.

Quel est le point de vue du Père et du Fils au sujet du Livre de Mormon ? Ils le considèrent comme une preuve de l’appel prophétique de Joseph Smith. Ils le voient comme l’outil grâce auquel les gens peuvent en apprendre davantage sur Jésus-Christ, croire en son Évangile et se joindre à son Église. Ils le voient comme le texte qui clarifie notre lien avec la maison biblique d’Israël. Le Livre de Mormon annonce le rassemblement27 et il est l’instrument que Dieu utilise pour le réaliser. Sans le Livre de Mormon, il n’y aurait pas de rassemblement d’Israël28.

Le Livre de Mormon contient la plénitude de l’Évangile. Sans le Livre de Mormon, nous ne saurions que peu de choses sur l’expiation de Jésus-Christ29. Parce qu’il nous parle de l’Expiation, le Livre de Mormon nous aide à nous repentir, à contracter et à respecter des alliances sacrées et à mériter les ordonnances du salut et de l’exaltation. Il nous conduit au temple où nous pouvons nous qualifier pour la vie éternelle.

Sur la terre, nous pouvons avoir cette perspective céleste dans tout ce que nous faisons. Grâce à elle, nous voyons que l’œuvre missionnaire est essentielle au rassemblement d’Israël. Dans de nombreux pays, nos missionnaires cherchent les dispersés d’Israël.

Sion existe partout où les saints justes se rassemblent30. Le développement des publications, des communications et des assemblées permet à presque tous les membres de l’Église, où qu’ils se trouvent, d’avoir accès à la doctrine, aux clefs, aux ordonnances et aux bénédictions de l’Évangile. Pour servir les saints à travers le monde, cent quarante-trois temples sont actuellement en service et d’autres suivront bientôt31.

Dans tous les pays, les saints ont le même droit aux bénédictions du Seigneur. Notre sécurité spirituelle dépendra toujours de la façon dont nous vivons, et non de l’endroit où nous vivons.

Le rassemblement d’Israël n’est pas un aboutissement final. Ce n’est que le commencement. Le but que nous poursuivons comprend la dotation et les ordonnances de scellement du temple. Il consiste à contracter par alliance une relation avec Dieu, soit par lignage, soit par adoption, puis à demeurer avec lui et avec notre famille pour toujours. C’est cela, la gloire de Dieu : la vie éternelle pour ses enfants32.

Notre Père céleste aimant veut vraiment que ses enfants reviennent à lui, non pas par la contrainte, mais par leur choix individuel et leur préparation personnelle. Et il les veut scellés en familles éternelles.

C’est la perspective de notre Père céleste. C’est celle du Fils bien-aimé. Ce peut aussi être la nôtre.