2014
Diriger comme le Sauveur
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Servir dans l’Église

Diriger comme le Sauveur

Woman Healed

Guérison d’une femme, tableau de J. Kirk Richards

Il y a un contraste frappant entre les pires dirigeants du monde et le dirigeant parfait, le Sauveur du monde. Le président Kimball (1895-1985) a expliqué : « Les dirigeants de l’histoire qui ont eu l’effet le plus tragique sur l’humanité l’ont eu précisément parce qu’ils étaient presque totalement dépourvus des qualités de l’Homme de Galilée. Jésus était altruiste, ils étaient égoïstes. Jésus se souciait de liberté, ils se souciaient de dirigisme. Jésus se souciait de service, ils se souciaient de prestige. Jésus subvenait aux besoins réels des autres, ils ne se souciaient que de leurs propres besoins et désirs. Jésus se souciait du développement de ses disciples, ils cherchaient à manipuler les mortels. Jésus était plein d’une compassion équilibrée par la justice, ils étaient très souvent durs et injustes1. »

Pour réussir en tant que dirigeants dans l’Église du Seigneur, nous devons suivre son exemple. Les idées suivantes peuvent nous aider à devenir des gens qui dirigent à la manière du Christ.

Ceux qui dirigent à la manière du Christ servent « l’œil fixé uniquement sur la gloire de Dieu » (D&A 4:5), en cherchant à faire la volonté de notre Père céleste. Le Sauveur a dit : « Je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé » (Jean 6:38).

Ceux qui dirigent à la manière du Christ ne placent pas leur confiance dans « le bras de la chair » (2 Néphi 4:34). Ils prient humblement pour être guidés. Ils se confient au Seigneur et cherchent à faire son œuvre en son temps et à sa façon, non à se fier à leurs talents et à leurs aptitudes personnels.

Ceux qui dirigent à la manière du Christ ne recherchent pas les postes dans l’Église, ils considèrent les appels comme des occasions de servir et non comme des promotions. Ils ne considèrent pas non plus les relèves comme des rétrogradations. Tout appel implique une relève.

Ceux qui dirigent à la manière du Christ sont des serviteurs ; ils aident, ils instruisent et ils encouragent les personnes qu’ils servent. Ils cherchent à faire du bien aux autres, comme le Seigneur l’a fait : « Il ne fait rien qui ne soit pour le profit du monde » (2 Néphi 26:24). Ils se considèrent comme les représentants du Seigneur pour aider les autres à retourner à lui.

Ceux qui dirigent à la manière du Seigneur cherchent à aider les autres à se développer. Le président Kimball a aussi enseigné :

« Jésus avait suffisamment confiance en ses disciples pour leur déléguer son œuvre afin qu’ils puissent progresser. C’est l’une des plus grandes leçons de sa direction. Si nous écartons les autres, de manière à ce qu’une tâche soit accomplie plus vite et plus efficacement, il se peut que la tâche soit bien faite, mais sans que les disciples aient progressé ni se soient développés, alors que c’est si important. […]

« Jésus donnait aux gens des vérités et des tâches en fonction de leur capacité. Il ne les accablait pas de choses qui dépassaient leurs possibilités, mais il leur donnait suffisamment pour développer leur âme2. »

Joseph Smith, le prophète, a décrit la façon dont il dirigeait si bien les gens : « Je leur enseigne des principes corrects et ils se gouvernent eux-mêmes3. » C’est l’essence même de la conception de l’art de diriger du Seigneur.